L’état de l’opinion 2012 par O. Duhamel et E. Lecerf

Critique bibliographique de L'état de l'opinion 2012 par Olivier Duhamel et Edouard Lecerf, publié chez Seuil.

A quelques semaines de la présidentielle, L’état de l’opinion 2012 était attendu !

Critique bibliographique de L'état de l'opinion 2012 par Olivier Duhamel et Edouard Lecerf, publié chez Seuil.

Critique bibliographique de L'état de l'opinion 2012 par Olivier Duhamel et Edouard Lecerf, publié chez Seuil

Je ne chroniquerai pas les 15 chapitres de cet ouvrage de 250 pages mais je me concentrerai sur les deux concernant plus précisément le marketing et le digital.

Bref, consommer autrement, de Babette Leforestier et Thibaut Nguyen

Le développement s’ouvre sur une magnifique introduction (ci-dessous) et constate que, dans un environnement de consommation à la frugalité volontaire (201), le consommateur, désabusé (après le pessimisme relevé dans les précédentes éditions de L’état de l’opinion), cherche à « retrouver les réflexes de survie archaïques ». Il est aussi fasciné par les biens et les services qui décuplent ses capacités (198, 199) et  évacue la pression  par le biais de « soupapes régressives » pour se retrouver dans une « co-consommation libératoire », une consommation collaborative, une économie de partage, dans laquelle il privilégie « l’usage plutôt que la possession » (sans que les auteurs ne citent Bowling Alone de Robert Putnam) et s’assure que cet usage sera éthique. Mais la frugalité volontaire cache aussi une « simplicité contrainte » utilisant des stratégies « bottom of the pyramid » : « elles sont nées pour conquérir les pays émergents et reviennent dans les pays développés pour toucher les populations précaires dont la proportion ne cesse de progresser » (202).

Les français à la découverte du nouveau monde numérique, par Guénaëlle Gault

Bref, consommer autrement, de Babette Leforestier et Thibaut Nguyen

Introduction de "Bref, consommer autrement", de Babette Leforestier et Thibaut Nguyen, 13e chapitre de L'état de l'opinion 2012

Comme le dit Michel Serres (cf. vidéo ci-dessous), « nous connaissons actuellement une période d’immense basculement » dans lequel les modes d’accès à l’Internet et l’Internet pervasif tiennent un rôle central, tant en terme de croissance économique (175), que d’impacts sociologiques et identitaires (cf. Dominique Cardon, préalablement abordé dans l’ouvrage Réussir avec les réseaux sociaux). A tel point que les Français « en devinent plutôt qu’ils n’en maîtrisent les contours » (181) comme l’explique plus précisément l’étude TNS Sofres « Les français et le nouveau monde numérique », à découvrir pour compléter ce développement.

Enfin, concernant les autres chapitres de L’état de l’opinion 2012, le citoyen planneur stratégique (nous le sommes tous un peu !) appréciera…

  • « Nicolas Sarkozy à la reconquête de son électorat » (15 sq.), éclaire la nécessité du président sortant de changer son image et de passer par une représidentialisation. « Le président « people » a laissé la place au président « pépère » (23), à la droitisation anticipée par Carl Meeus.
  • « Marine Le Pen, un héritage qui fructifie » se penche sur le désenclavement de l’image du FN, qui, pourtant, ne passe pas par une nouvelle hiérarchie des idées mises en avant par le parti. Pascal Perrineau s’interroge enfin sur la stratégie du FN : empêchement, ou alternative de droite radicale. Premières réponses dans quelques semaines…

Acheter L’état de l’opinion de Olivier Duhamel et Édouard Lecerf

Lire notre critique de L’état de l’opinion 2011.

Lire notre critique de L’état de l’opinion 2010.

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>