Présentation zen, de Garr Reynolds

Critique bibliographique de Présentation zen, de Garr Reynolds, publié chez Pearson

Présentations Powerpoint, Keynote, Prezi, Issuu : halte à l’instrumentalisation ! « Les techniques d’emploi des logiciels ne sont tout simplement pas notre préoccupation principale » (9).

Critique bibliographique de Présentation zen, de Garr Reynolds, publié chez Pearson

Critique bibliographique de Présentation zen, de Garr Reynolds, publié chez Pearson

En effet, Présentation Zen de Garr Reynolds, livre au design élégant… et attendu compte tenu de sa vocation de rendre « une présentation mémorable » ? (11), propose « une approche et non une méthode » (8), mais aussi de nombreux éléments de réflexion, très accessibles, rarement futiles, et surtout parfaitement lisibles et applicables, même si cela nécessitera de la part du présentateur

  • Une capacité à conceptualiser (14)
  • Un énorme travail de préparation et rodage en amont
  • Une optimisation de son savoir être, entre autres quant à sa voix et à son discours non verbal

Plus précisément, Garr Reynolds nous livre tout d’abord six aptitudes (design, histoire…, 14 sq.) puis nous invite à préparer la présentation seuls, au calme, sur papier, en réfléchissant à deux questions : « quelle est l’idée centrale, pourquoi est-ce important ? » (64 sq.). Un peu comme dans la communication !

L’auteur explique ensuite les créateurs d’accroche : simplicité, inattendu, concret (78 sq.) et insiste sur la puissance de la narration (84 sq.).

Puis Présentation Zen propose de simplifier (cf. Inside Apple) et développe les principes généraux de composition (133 sq.).

Acheter Présentation Zen

Nous avons apprécié les chapitres consacrés au rapport signal sur bruit, à l’espace et aux quatre piliers (173 sq.) : contraste, répétition, alignement, proximité. De nombreux exemples (en anglais) sont proposés (187 sq.), avant que l’auteur n’insiste sur les clés d’une bonne présentation orale, qui se doit de « démarrer fort pour établir une relation » (236 sq.), générer l’attraction… tout en comprenant que « le secret est de ne pas gaver votre auditoire, vous devez le laisser légèrement sur sa faim » (270).

Le PPT n’est pas tout ! L’oral ne fait pas tout !

De nouveaux modes de pensée sont à créer car le PowerPoint indigeste (et ses cousins) restent pandémiques ! En cela, il faut, comme le rappelle Garr Reynolds, reprenant Yoda, désapprendre. L’auteur nous invite à nous y mettre, à notre échelle : « un chemin de 1000 lieues commence toujours par un premier pas » (Lao Tseu, cité p. 290).

Enfin, le lecteur appréciera les témoignages de Seth Godin (200 sq.), Nancy Duarte (102 sq.) et l’analyse des points forts des présentations de Steve Jobs (267 sq.), mais regrettera l’absence de bibliographie finale (quelques sources émaillent l’ouvrage) et des digressions sur le zen et une valorisation marginale de l’ego de l’auteur (trombinette et « moi musicien »…).

Acheter Présentation Zen

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


2 commentaires

  1. avatar

    bobo abongo

    26 juin 2012 at 16:46

    Hein je n ai pas encore lu le livre mais je me pose la question pourquoi inserer zen dans le titre?
    Ca peut activer de la réticence du produit vis à vis d une categorie des personnes qui ont une aversion et du scepticisme du mot ZEN.
    Du moins j y crois qu il y a beaucoup à tirer . Je me forcerai de le lire et en faire les commentaires en temps convenable.

  2. avatar

    Christophe

    10 août 2012 at 12:13

    Le livre reprendrait-il pas en grande partie sa présentation disponible sur YouTube, http://www.youtube.com/watch?v=DZ2vtQCESpk ?

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>