Savignac s’affiche, de Ragnhild Olsen, chez Le Cherche Midi

Savignac s'affiche, de Ragnhild Olsen, Cherche-Midi
Savignac s'affiche, de Ragnhild Olsen, Cherche-Midi

Savignac s'affiche, de Ragnhild Olsen, Cherche-Midi

L’affichiste Raymond Savignac (1907-2002) avait un style parfaitement identifiable, inimitable et souvent en collusion avec le mouvement graphique de son temps (112, voir illustration ci-dessous).
Les plus grandes marques lui ont confié leurs campagnes : Renault, Bic… car Savignac savait exprimer leur positionnement ; l’exemple le plus patent est certainement Orangina (68) avec le claim : « mieux qu’un soda ». Datant de 1964, l’affiche n’a pas pris une ride : la problématique est toujours d’actualité ! Villemot s’y est aussi cassé les dents.

Savignac contre la voie rive gauche

Savignac contre la voie rive gauche

Les créas de Savignac, très premier degré, souvent burlesques à la Charlot, visent la simplicité car l’affiche est « un dessin sans la légende, le croquis qui remplace le long discours » (10). A la grande simplicité, même : l’encre à réaction de Bic montre un bonhomme volant, « voyagez à moitié prix » s’accompagne d’un visuel ne livrant que la moitié du personnage. Simplicité dans l’objectif de se concentrer sur l’essentiel du message : « moins on montre, plus on dit », en capitalisant sur l’idée, « le sel de l’affiche ».

Savignac, sacré animal graphiste !

L’animal est souvent le déclencheur et l’illustration de cette simplicité, pour mieux fonctionner par analogies :

Cinzano, Savignac

Cinzano, Savignac

  • La girafe, au long cou, insiste sur le long réseau d’Air France (70)
  • La poule est protectrice (21, 22, 51)
  • L’éléphant « pomme de douche » rince le Dop (52)
  • Le drôle de zèbre de Cinzano (63-63)
  • La kangourou zippe sa fermeture à glissière moderno-marsupiale (55)
  • L’échassier arrive à dormir sur une patte mais sur ses deux oreilles (74)
  • La vache Monsavon, nourricière… et incunable (87)
  • L’oiseau, aux évocations diverses, et, bien entendu, la mouette, moins symbole que balise, leitmotiv des créa de l’affichiste qui s’éteindra à Trouville
  • … sans compter les poétiques sirènes (4, 57, 59).
Schiltorn, par Savignac

Schiltorn, Savignac

Savignac a certes servi la publicité des grandes marques, mais aussi d’annonceurs moins connus, comme des lieux de villégiature à la mer, à la montagne (cf. Schilthorn, créa de 1980, peu connue), dont les crêtes ressemblent à celles dessinées pour la 4 L Renault en 1963 (100), des films : Lancelot du Lac (124), Courage fuyons (32), et quelques livres et magazines dont il a illustré la couverture.

Tintin Orange, Savignac

Tintin Orange, Savignac

Enfin, les tintinophiles apprécieront la boisson Tintin à l’orange (il fallait le faire ! 69).

Savignac s’affiche, de Ragnhild Olsen nous offre enfin de purs chefs-d’œuvre, inoubliables tels des toiles de maître, comme les laines d’Aoust (26), Cinzano (62), les bas Jesoss (31) et, mon préféré, la vache Monsavon (87).
Pas mal pour quelqu’un qui avouait avoir « passé toute sa vie à dessiner des plaisanteries » (12)…

Monsavon, Savignac

Monsavon, Savignac

Savignac s’affiche est donc un recueil à feuilleter pour s’évader, revenir aux « choses simples et belles », poétiques qui enchantent l’œil. Comme la pub.

Aller plus loin sur les affiches de Savignac
La Villa Montebello, musée à Trouville présente 400 œuvres de Savignac.

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


9 commentaires

  1. avatar

    Bouton

    21 septembre 2010 at 18:35

    Bonjour,
    j’apprécie les affiches de R. Savignac, je voudrais connaître la date de création de l’affiche Savignac contre la vooie rive gauche.

    Cordialement

  2. avatar

    Serge-Henri Saint-Michel

    21 septembre 2010 at 18:42

    Bonjour, elle date de 1972.

  3. avatar

    Bouton

    21 septembre 2010 at 18:45

    Merci bien

  4. avatar

    Mounia

    7 juillet 2012 at 18:15

    bonjour! Je débute en Atelier préparatoire-communication visuelle. dans le cadre d’un exercice, je dois m’inspirer du style de Raymond Savignac. a votre humble avis, étant l’auteur de ce magnifique article, en quelques mots, comment pourrait-on qualifier le style de ce grand homme ? Merci !
    cordialement.

  5. avatar

    brebion

    26 avril 2013 at 16:18

    bonjour,

    je prépare une modeste exposition sur les anciens buvards, j’aurai pu reprendre votre article sans les références numérotés dans la présentation de savignac.
    Si vous êtes d’accord merci de me le confirmer (la source sera inscrite, d’ailleurs je peux vous adresser le document final)

    Merci

  6. avatar

    christhal

    10 mars 2014 at 17:27

    Bonjour,

    Pouvez-vous me dire à combien est estimé l’affiche « Surf sur la côte d’argent » de Savignac, datant de 1996/1997? format 46×68 cm

    • avatar

      Serge-Henri Saint-Michel

      10 mars 2014 at 18:24

      Bonjour, je vous invite à vous rapprocher d’Antiquités et brocante qui a proposé des évaluations d’affiches au cours des 24 derniers mois (+ qq précisions dans le courrier des lecteurs tous les mois).

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>