Explosons la gueule des monopoles publics, vive la libre concurrence !

Le Collectif Libre Choix souhaite la suppression des monopoles publics
Le Collectif Libre Choix souhaite la suppression des monopoles publics

Le Collectif Libre Choix : une communication aux allures nombrilistes.

Tel pourrait être le credo du Collectif Libre Choix.

Derrière le rideau du Collectif, des entreprises comme IMX, Adrexo, Gaz de Paris et Altergaz prêchent pour leur paroisse, sous le couvert d’un racoleur « plus de concurrence pour plus de pouvoir d’achat ».

Ses objectifs (dixit) :

  • Mettre en lumière la dominance persistante de monopoles dans des secteurs réputés concurrentiels et ses effets négatifs sur la hausse des prix et la croissance économique.
  • Faire comprendre aux Français les dangers liés aux situations de monopoles et les bénéfices de la concurrence.
  • Appuyer les revendications spécifiques à chaque secteur, notamment en les mettant en perspective et en soulignant la persistance de problèmes transversaux.
  • Dégager des idées de mesures transversales afin de favoriser la libre concurrence dans les secteurs  de l’énergie, des télécommunications et des services postaux notamment.

Dans ce cadre, les marchés du gaz, des mobiles et de la fibre optique se sont fait allumer voici quelques mois (en attendant la SNCF, cf. le « sondage » sur leur site).

Le Collectif Libre Choix bourre le sac de La Poste

Aujourd’hui, c’est au tour de La Poste. Le collectif appuie sa thèse sur un raisonnement digne d’un pilier de bar démagogue : « alors que la Cour des comptes vient de rendre public un rapport sévère sur la compétitivité de La Poste et appelle à une nécessaire mutation de ce groupe public, le Collectif Libre Choix souligne que La Poste sera incapable de s’adapter aux changements imposés par les évolutions de son marché si elle reste en situation de monopole sans la stimulation de la concurrence. »

Et vlan ! Utilisons ces mêmes arguments imparables pour privatiser aussi les Ministères, la Sécurité Sociale qui, eux aussi, ont reçu une volée de bois vert de la part des sages de la rue Cambon !

Utiliser l’argument de la concurrence pour développer le pouvoir d’achat est une solution unique, partielle et souvent économiquement contre-productive.

Halte au monopole de la pensée prémâchée

Je ne dis pas qu’il faut conserver les monopoles en l’état (sans jeu de mot), j’invite seulement les membres du Collectif à enlever leur masque, leur prêt-à-penser, à raisonner « orienté consommateur » et pas simplement selon une information descendante « lobbysée » s’appuyant sur l’éternelle litanie du « on vous spolie », « on vous cache tout », et « moi, je vous révèle la vérité ».

« Les marchés sont des conversations », alors entreprises membres du Collectif, invitez plutôt toutes les entreprises à délivrer des expériences consommateur exceptionnelles, une « value for money » efficiente, une valeur de l’offre indéniable. Et songez que le (quasi) monopole privé n’est pas plus reluisant économiquement pour le consommateur que le monopole public.

Promis, je changerai d’opinion sur vos velléités de servir le grand public quand vous, parangons de l’ouverture aurez pris pour cible Microsoft, Intel, Apple, Google, Areva… et toutes les boites, pas forcément en situation de monopole, qui se sont faites ouvrir par la Commission Européenne pour manquements à la concurrence.

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>