Chômage et logement : les peurs des français

73 % des Français se disent préoccupés par le chômage, soit une hausse de 7 points par rapport à la vague d’octobre. Surtout, le chômage est cité par 43 % des Français comme étant leur préoccupation principale, bien loin devant les suivantes : le financement des retraites (14 %) et la pouvoir d’achat (10 %). Cette crispation fait largement écho à l’annonce, la veille du terrain de l’enquête, de la plus forte hausse du chômage depuis 1993 et du nouveau franchissement de la barre des 2 millions de chômeurs. Notons que la hausse des craintes liées au chômage a réalisé un bond de 16 points depuis le mois d’avril, date à laquelle elles atteignaient leur plus bas constaté depuis la création de notre baromètre en 2004. Avec 73 % de citations, le chômage retrouve aujourd’hui les niveaux observés début 2007, à une période où les autres préoccupations étaient néanmoins nettement moins importantes qu’aujourd’hui.

Outre les chômeurs, les plus inquiets sont les jeunes (87 % contre 73 % en moyenne), les catégories modestes (85 %) et les salariés du secteur privé (80 %).

Autre hausse significative : les craintes liées au logement qui augmentent de 4 points et atteignent 34 % de citations. Ce regain d’inquiétude est sans doute le fait d’une situation incertaine (difficultés pour obtenir des crédits, incertitudes sur l’évolution des prix, etc.) doublée par une forte médiatisation du débat sur le mal-logement suite aux décès de plusieurs sans domicile fixe dans les jours précédant l’enquête.

Source TNS Sofres

Nous vous invitons à lire aussi : Modification du pouvoir d’achat : le consommateur focalisé sur le prix

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>