La CNIL freine Google Street View (qui joue à « Où est Charlie ? »)

La CNIL freine Google Street View

Le meilleur est en bas de cette brève.

La CNIL rappelle ce qu’est Street View (sympa)

« Google Street View lance en France un nouveau dispositif de photographie des rues en se dotant de tricycles équipés de caméras, capables de se faufiler dans les ruelles les plus sinueuses. Depuis le lancement en France de Street View en 2008, Google a amélioré le dispositif de « floutage » des visages mis en place pour assurer la protection de la vie privée des personnes figurant sur les photos. Toutefois, la CNIL continue de recevoir des plaintes sur Street View et reste donc vigilante sur le sujet.

Jusqu’à présent, le service Street View de Google, qui permet de se déplacer virtuellement à 360° dans les rues de certaines villes, ne concernaient pas les parcs et les zones piétonnes. Depuis début août, des tricycles, dotés de caméras, circulent dans les villes de Paris, Lille et Honfleur, et bientôt dans d’autres villes de France, permettant ainsi de photographier des zones non accessibles en voiture.

La CNIL a demandé à Street View la protection de la vie privée

A l’occasion du lancement de ce nouveau dispositif, «Street View», déjà déclaré à la CNIL, a été modifié afin d’améliorer l’information des personnes et la protection de leur vie privée.

Google donne des explications

En effet et conformément à ce qu’avait demandé la CNIL, le site internet de Google donne toutes explications sur le fonctionnement de street view et indique les périodes de prises de photographies dans les villes. Google s’est par ailleurs engagé à prévenir les offices du tourisme des villes concernées et à identifier clairement ses vélos.

Ça floute !

De plus, la technologie de « floutage », qui permet de masquer les visages des personnes et les plaques d’immatriculation des véhicules qui se trouvaient dans la rue le jour où les images ont été prises, a été sensiblement améliorée mais n’est pas encore fiable à 100%. La CNIL a ainsi été saisie d’un certain nombre de plaintes sur le sujet. Par exemple, les personnes de profil ou les plaques d’immatriculation visibles à travers un grillage ou de biais ne sont pas toujours détectées et « floutées ». De même, des vues sur l’accès à des domiciles privés, des images de personnes dont le visage est masqué mais qui reste reconnaissable en raison du lieu où elles se trouvent, font régulièrement l’objet de demande de « floutage » ou de suppression de l’image.

Signalez le problème !

A cet égard, il doit être rappelé que Google a mis en place une rubrique «signaler un problème» (en bas à gauche de la page street view), qui permet de demander le « floutage » ou la suppression de l’image litigieuse. Toutefois, le dispositif doit encore être amélioré, notamment au niveau des délais de traitement de ces demandes. Google s’est engagé à apporter rapidement à la CNIL une réponse sur ce point.

Par ailleurs, Google conserve les images brutes afin de corriger, le cas échéant, les erreurs de la technologie de « floutage ». A cet égard, il convient de noter que, à la demande du groupe européen des autorités de protection des données, Google s’est engagé publiquement, en juin 2009, à ne plus conserver indéfiniment ces images brutes. Cependant à ce jour, aucune durée n’a encore été déterminée et Google devrait faire part prochainement à la CNIL de ses propositions. »

Source : CNIL

Sujet plus léger : les photos cachées de Street View

  • Entre indécence, besoins pressants et « tu montes chéri ? »
  • Le tour de Street View en Suisse (OK, en dehors de la juridiction de la CNIL). Marrant, j’aurais plutôt pensé que ce type d’agissement serait français :)
  • Les foules, parfois en délire, mais souvent surprises
  • Enfin, ces sur-protections peuvent parfois mener à des aberrations…

URL de l’image en têtière

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>