CGV des chaînes TV : objectifs de lisibilité et de progression volumique

CGV des chaînes TV : objectifs de lisibilité et de progression volumique

Les CGV des chaînes TV vues de près

Comme chaque année au mois d’octobre, et en prélude aux autres médias, les régies TV publient et adressent simultanément au marché publicitaire leurs Conditions Générales de Vente (CGV) associées aux dates d’ouverture de leurs plannings de réservation, concertées avec les annonceurs et leurs agences.

Clipping des argus de TF1 et M6.

Les CGV de TF1

Alors que cette année a été bouleversée par une crise économique sans précédent, TF1 Publicité reste plus que jamais à l’écoute de ses clients et souhaite, à travers ses CGV 2010, leur offrir des conditions de partenariat renforcé autour de la lisibilité, la facilité des achats et l’efficacité.

Pour répondre à cet objectif, nos conditions s’articulent autour de trois axes :

1 – Lisibilité et maîtrise de notre offre
Sur l’ensemble de la journée, les tarifs de janvier-février 2010 s’inscrivent en légère baisse. Par ailleurs, avec une segmentation claire axée sur la puissance, la structure de profil et le contexte programmes, notre offre écrans apporte une réponse aux multiples objectifs de communication des annonceurs.

2 – Facilité de l’achat
Avec la création des offres clé en main « Day Clic », nous proposons un nouveau mode d’achat où la régie s’engage à délivrer la pression publicitaire demandée par ses clients. Par ailleurs, les achats d’opportunité sont simplifiés et offrent à ses acheteurs une meilleure visibilité. Enfin, nous reconduisons les primes déjà existantes.

3 – Garantie de l’efficacité au meilleur coût
A travers l’offre « Media-marché », nous nous engageons à garantir la compétitivité de notre offre en Peak sur la cible « acheteurs de marque » pour 32 catégories de produits TNS MI.

Les CGV 2010 pour M6

Les CGV 2010 pour M6 suivent trois axes majeurs :

– proposant une offre puissante et en développement, M6 rémunère les volumes et les progressions,

– M6 s’adapte à la réalité du marché des annonceurs en maintenant le principe des familles pour l’application de sa remise volume,

– M6 facilite l’accès des petits annonceurs, par la création d’une tranche supplémentaire pour la remise volume et la suppression de l’investissement minimum pour la remise de développement annuel.

Barème des remises M6

• Le maintien des cinq remises applicables et un plafond inchangé à 24% (hors remise référentielle et remise mandataire).

• Remise volume : maintien des 3 familles selon le code variété de l’annonceur dans la nomenclature TV des produits. Les volumes brut avant barème sur M6 et les chaînes numériques (hors W9) en régie chez M6 Publicité sont pris en compte dans le calcul. Taux maximum de 21% pour les 3 familles. Nouveauté 2010 : création d’une nouvelle tranche pour rémunérer les petits volumes (100 à 200 K€ annuels) pour les familles 1 et 2.

• Une remise de saisonnalité qui rémunère les progressions de volume sur 4 périodes : janvier, février, du 5 au 25 juillet et du 26 juillet au 22 août 2010. Un maximum de 7 points de remise sur le volume annuel qui se décompose ainsi : 5 points pour l’hiver, 2 points pour l’été.

• Une remise de développement annuel qui rémunère les progressions de volume sur l’ensemble de l’année, avec un maximum de 5.5 points de remise pour une progression de 10% du volume annuel. Nouveauté 2010 : la remise s’applique à tout achat d’espace publicitaire en progression d’au moins 2% par rapport à 2009, sans exigence d’investissement minimum sur l’année.

Les remises référentielles (15%) et mandataire (2%) restent inchangées. Ces deux remises sont applicables aux opérations de parrainage avec les taux suivants : référentielle 15% et mandataire 1,5%.

Après une accession réussie au Médiamat national en janvier 2009, qui a permis à la chaîne de changer de dimension, W9 maintient un mode de vente simple, pour rémunérer les volumes et les progressions sur les périodes les moins encombrées et la tranche horaire du day-time. Nouveauté 2010 : la création d’une remise de développement annuel,  sur le principe de la remise appliquée sur M6.

Barème des remises W9

• Maintien d’une remise volume spécifique à W9 avec des taux de 2% à 21% et des paliers qui tiennent compte des performances de la chaîne.

• Maintien également d’une remise de saisonnalité sur les mêmes périodes que pour M6, avec un taux maximum de 8 points de remise sur le volume annuel.

• Création d’une remise de développement annuel, sur le modèle de la remise M6, à partir de 40% de progression annuelle.

Le cumul de ces trois remises est plafonné à 24%.

• Maintien d’une remise « happy day », qui offre jusqu’à 4 points de remise aux annonceurs qui consacrent plus de 50% de leur montant annuel sur W9 aux écrans portant un intitulé compris entre 0300 et 1799.
Les remises référentielle et mandataire sont inchangées (respectivement 15% et 3% pour l’achat d’espace classique ou le parrainage).

Barème des remises chaînes numériques (hors W9)

Les  chaînes numériques en régie chez M6 Publicité en 2010 : Paris Première, Téva, Série Club, M6 Music Hits, M6 Music Black, M6 Music Club et Girondins TV, toutes ouvertes à la publicité classique et au parrainage.

• Maintien de la remise volume toutes chaînes de 2% à 28%, en fonction de l’investissement BAB 2010 sur les chaînes numériques en régie chez M6 Publicité, avec des paliers stables par rapport à 2009.

• Les remises référentielle et mandataire sont également inchangées (respectivement 15% et 3% pour l’achat d’espace classique ou le parrainage).

• Publication d’un guide d’achat d’espace classique donnant des exemples de campagnes et de performances sur les chaînes numériques en régie chez M6 Publicité : exemples de tickets d’entrée par chaîne avec budget brut, nombre de spots et nombre de contacts.

Conditions tarifaires (M6, W9 et chaînes numériques)

Des modulations tarifaires identiques sur M6, W9 et l’ensemble des chaînes numériques :

• Les emplacements préférentiels, appelés Podiums, sont majorés de 25% ou 20% pour les 1ères positions, 20% ou 15% pour les 2èmes positions, 5% pour les 3èmes positions. Les demandes de construction personnalisée d’un écran (+15%) et les habillages écrans (+30%) restent inchangés par rapport à 2009.

• Pour les messages multi-produits, le barème reste dégressif selon le nombre de codes supplémentaires réservés (+15% pour le 2ème code, +10% pour le 3ème code, +5% à partir du 4ème code pour plusieurs produits du même annonceur). La majoration pour le co-branding est inchangée à 35%.

• Les abattements des campagnes collective et gouvernementales (SIG) restent inchangés, ainsi que les indices de formats.

Source : SNPTV

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *