Décideurs : quelles pratiques de veille ?

La veille est au coeur des pratiques quotidiennes des décideurs français : les outils utilisés, les supports préférés et référents...

La veille est au cœur des pratiques quotidiennes des décideurs français, comme le rappelle Baromètre InfoDécideurs Tonics / Abiléo. Mieux,

  • 90 % des décideurs français ont vu évoluer leurs pratiques de veille durant les 5 dernières années.
  • 43 % déclarent les avoir complètement transformés.

Ces chiffres sont une conséquence de l’accessibilité croissante de l’information digitale mais aussi le témoin des besoins croissants d’ « être à la page » pour faire face à des décisions de plus en plus complexes.

La veille, au cœur du quotidien des décideurs français

La veille, au cœur du quotidien des décideurs français

Pris par le temps mais néanmoins acteurs réguliers dans la réalisation de leur veille : les décideurs français consacrent un temps conséquent à la recherche d’informations qu’ils réalisent eux-même, le plus souvent en dehors des heures de travail.

Top du temps passé :

  1. Les PDG
  2. Les DSI et Directions MarCom
  3. Les DAF et DRH

La veille, au cœur du quotidien des décideurs français

Des sources diverses, de nouvelles pratiques en émergence ?

Des sources diverses, de nouvelles pratiques en émergence ?

Si 71 % du temps consacré à l’information professionnelle passe par le digital, il ne faut pas sous-estimer l’importance des réseaux et communautés de chaque décideur. Une proportion significative mobilise son réseau ou des référents thématiques pour rechercher de l’information ou confronter l’information déjà à sa disposition.

Décideurs et veille : participation à des salons et à des événements

Les événements, salons ou conférences, restent une source d’information largement utilisée, 46 % des décideurs interrogés assistant à plusieurs salons dans l’année et 67% à plusieurs conférences.

Seulement 5% des décideurs interrogés ne sont pas présents sur les réseaux sociaux. Grand gagnant, Linkedin est le réseau social préféré de 73 % des utilisateurs.  Seulement 5% des décideurs interrogés ne sont pas présents sur les réseaux sociaux. Grand gagnant, Linkedin est le réseau social préféré de 73 % des utilisateurs.

 

Seulement 5% des décideurs interrogés ne sont pas présents sur les réseaux sociaux. Grand gagnant, Linkedin est le réseau social préféré de 73 % des utilisateurs.

Malgré une forte présence dans les réseaux digitaux ou physiques, les décideurs français restent très consommateurs d’information. Une réalité des échanges B2B dont témoigne le faible taux de contribution : 11 % seulement s’estiment significativement contributeurs, apportant de l’information utile à leurs pairs.

Des attentes qui diffèrent des attentes des décideurs anglo-saxons

Les français seraient-ils plus littéraires que les anglo-saxons ? Par opposition aux études américaines déjà publiées sur le sujet*, les décideurs préfèrent largement consulter des articles quand les vidéos plafonnent seulement à 11 %.

les décideurs préfèrent largement consulter des articles

Les préférences varient selon les fonctions interrogées, les DSI étant notamment plus sensibles aux formats graphiques (52%), là où les DRH maintiennent une forte appétence pour les newsletters (33%). Les écarts de pratiques entre fonctions nécessitent par conséquent une compréhension approfondie de ses cibles, aussi bien en termes de centres d’intérêts que de comportements afin de proposer des stratégies de contenus personnalisées.

proposer des stratégies de contenus personnalisées

Deux points communs néanmoins :

  • La recherche d’une information synthétique,
  • Une attente de retours d’expériences et de bonnes pratiques.

Des difficultés récurrentes quant à l’identification des sources les plus pertinentes

« Bruit ambiant », « fouillis », « divergence », « prolifération »… : les décideurs français peinent à identifier les informations les plus pertinentes pour leur prise de décision. La crédibilité d’une source, la qualité de l’information proposée sont alors les critères les plus importants pour les décideurs français pour les choix d’une source.

Principales raisons de préférer une source

Principales raisons de préférer une source

La bataille est alors vive pour attirer l’attention et valoriser sa crédibilité auprès de décideurs largement sollicités.

Un vrai challenge pour les prestataires, quand 40 % des décideurs interrogés jugent l’information qu’ils mettent à leur disposition peu ou pas du tout pertinente.

Les 3 sources citées comme les plus crédibles par les décideurs

Les 3 sources citées comme les plus crédibles par les décideurs

Les attentes sont nombreuses vis-à-vis des experts, des prestataires et des acteurs de l’information professionnelle qui doivent plus que jamais fournir une information synthétique et ciblée, pragmatique et engagée.

Rappel de la méthodologie

Le Baromètre InfoDécideurs est une étude annuelle réalisée par Tonics, pôle spécialiste du Content Marketing B2B et du développement de communautés professionnelles au sein d’Abiléo, agence-conseil en Marketing B2B, en partenariat avec Nomination. En 2015, 302 décideurs français appartenant à des entreprises de 20 salariés et plus ont été soumis à plus de 50 questions en ligne, permettant d’analyser en profondeur les pratiques et attentes actuelles en matière d’information professionnelle de chaque typologie de décideurs, selon sa fonction, son âge, la taille et le secteur de son entreprise. Les décideurs interrogés font partie des directions générales, directions marketing et communication, directions financières et ressources humaines, directions systèmes d’information & innovation.

(c) ill. : Tonics & Abiléo ; Shutterstock

* 2015 Content Preferences Survey – Demandgen



Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>