Les principales tendances du secteur des technologies en 2010

Les principales tendances du secteur des technologies en 2010
Les principales tendances du secteur des technologies en 2010

Tendances du secteur des technologies en 2010

Les « Technology, Media & Telecommunications Predictions 2010 » de Deloitte présentent les tendances émergentes dans le secteur des TMT devant marquer en 2010 les entreprises et les consommateurs. Elles sont le fruit des recherches sectorielles d’équipes dédiées de Deloitte Research, qui comprennent des entretiens avec des analystes et des dirigeants du secteur des TMT à travers le monde et s’appuient sur l’expérience pratique de plus de 6 000 spécialistes des TMT des cabinets membres de Deloitte.

« La poussée technologique ne faiblit pas en 2010, marquée par le souci d’efficacité économique et de réduction de l’empreinte carbone » résume Etienne Jacquemin, associé en charge de l’industrie TMT Deloitte France.

La tablette Internet arrive !

Les tablettes Internet ou « NetTabs » pourraient faire des émules en 2010. Ni trop grandes, ni trop petites et riches en fonctionnalités, les NetTabs, connectées en WiIfi, réseau mobile ou Wimax, semblent être une combinaison attrayante pour les utilisateurs dans le futur. Ces appareils comblent un vide entre les smartphones (trop petits pour regarder des vidéos ou naviguer sur la Toile) et les Notebooks, eBooks et autres PC ultra-minces qui sont trop lourds ou trop chers, et leur émergence pourrait affecter le marché des terminaux de type eReaders, qui ne disposent que d’une seule fonctionnalité.

Du point de vue des opérateurs mobiles, les subventions accordées pour l’achat de ces terminaux plus coûteux pourraient grimper et si le succès commercial est tel qu’attendu, ils pourraient être tentés de concentrer l’usage des NetTabs sur les réseaux Wifi afin de limiter la demande en capacité réseaux mobile résultant du développement des usages facilités sur ces NetTabs.

La « loi » de Moore est toujours d’actualité en 2010

Contrairement aux scénarios pessimistes, la loi de Moore devrait toujours être valable en 2010, et le traditionnel doublement du nombre de transistors dans un cm² de silicium tous les 18 à 24 mois ne devrait pas prendre fin, ni même s’infléchir en 2010. Ces progrès ne devraient pas conduire à plus de puissance, mais plutôt à puissance égale et jugée suffisante, à des coûts de fabrication moindres et des consommations d’énergie réduites. En effet, la croissance du marché des puces sera, en 2010, essentiellement liée au développement des ordinateurs portables ou ultraportables à bas prix, smartphones ou tablettes Internet pour lesquelles la performance est moins un critère d’achat que le prix et la consommation électrique.

Cloud Computing : en vogue, mais pas une vague

En 2010, le développement du Cloud Computing sera sans doute très supérieur à celui de la plupart des technologies, mais loin d’atteindre les prévisions les plus optimistes. Le chiffre d’affaires des « Cloud services » devrait croître de plus de 20% pour atteindre environ 70 milliards de dollars. Or, cette croissance devrait être plus forte auprès des consommateurs ou SME qui sont prêts à accepter des défaillances occasionnelles alors que les grands groupes et le secteur public accordent une plus grande importance à la sécurité et à la fiabilité à 100%. La croissance la plus forte est attendue dans les pays aux infrastructures réseaux développées et fiables (Amérique du Nord et Europe de l’Ouest). A moyen terme, le Cloud Computing devrait être adopté dans les pays émergents qui pourront ainsi compenser la faible base installée de hardware et software. En amont, le nouveau champ de bataille pourrait être celui des processeurs (prix / performance) avec un avantage considérable aux fournisseurs présents sur les marchés des processeurs de masse.

Intéressé(e) par le Cloud Computing ? Le 2 mars : dossier sur le sujet dans Marketing-Professionnel.fr !

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>