Ciel sombre pour les PME

Pas d éclaircie dans le ciel des PME
Pas d éclaircie dans le ciel des PME

Pas d'éclaircie dans le ciel des PME

L’indice synthétique d’état de santé des PME-PMI a rechuté ce mois-ci de 94 à 93 points, dans les plus bas niveaux jamais enregistrés depuis le début de ce baromètre, il y 17 ans. Les PME sont toujours engluées dans une crise à plusieurs composantes.

Crise de la demande d’abord, qui reste à des niveaux historiquement bas, malgré un léger regain par rapport au printemps 2009. Quel que soit le secteur ciblé en priorité, grande consommation, grandes entreprises, autres PME ou export, la majorité des patrons constatent encore une baisse de la demande. En découlent des niveaux d’activité commerciale, de production ou de trésorerie non seulement très bas (indices autour des 90 points), mais en plus sur une dynamique baissière.

Vu le contexte, et l’environnement économique français et international, les efforts du gouvernement en matière d’aide aux PME paraissent très insuffisants : 80% des patrons jugent ces efforts peu efficaces. Le moral est dans les chaussettes et les intentions d’embauche et d’investissement sont au diapason. Une PME sur trois prévoit des effectifs en baisse, contre 57% d’effectif stationnaire et 10% qui pourraient se permettre d’embaucher. Enfin, un peu plus d’un chef d’entreprise sur cinq prévoit d’utiliser le chômage partiel pour compenser la baisse de son activité.

Source Ipsos

Serge-Henri Saint-Michel

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>