Le foot continue d’écrire comme un pied