La formation professionnelle : bientôt un marché !

La formation professionnelle : bientôt un marché !

Selon Philippe Caïla, Directeur général de l’AFPA, « le secteur de la formation professionnelle est en passe de devenir un marché : les acheteurs sont en train de professionnaliser leurs pratiques et surtout, exigent un retour sur investissement clairement identifiable. Le retour dans un emploi durable, le maintien et le développement des compétences sont les trois grandes attentes des acheteurs de formation professionnelle qu’ils soient privés ou publics. Enfin, nous constatons aussi qu’il y a de moins en moins d’acteurs de la formation qui vont sur les bas niveaux de qualification et l’offre se réduit ».

Contexte et enjeux de la formation professionnelle pour adultes

La formation professionnelle : bientôt un marché !

La formation professionnelle : bientôt un marché !

Si le secteur de la formation professionnelle a bénéficié d’une évolution favorable depuis de nombreuses années, il voit s’installer en 2010, des perspectives de croissance réduite liées aux effets de la crise économique.

Par ailleurs, la faible croissance économique, la stagnation et même le recul à moyen terme de la population active constituent des variables défavorables. Combinées, celles-ci devraient impacter la demande de formation et placer à moyen terme le secteur dans une dynamique atone avec une concurrence plus agressive.

L’extension de la scolarisation et les exigences accrues du marché du travail impliquent que l’on se soucie davantage de la qualité de la formation. Du fait de son coût élevé et des restrictions budgétaires, il s’exerce une pression croissante pour une utilisation efficace des ressources. D’où l’importance de l’évaluation et d’une certification qui doit notamment garantir l’adaptation des formations aux exigences du marché du travail.

Bien que le niveau général des études s’élève et que le nombre de jeunes sans aucune qualification diminue, le chômage et l’évolution des compétences professionnelles sont toujours des menaces d’exclusion économique et sociale pour les jeunes. D’où le développement d’un grand nombre de mesures et de programmes s’adressant à ces jeunes et comportant généralement une alternance avec des périodes de travail en entreprise.

Enfin, l’évolution du marché du travail rend nécessaire la mise à jour permanente des compétences et ce pour faciliter la mobilité professionnelle. Aucune formation initiale ne peut préparer les jeunes pour la vie entière. L’apprentissage tout au long de la vie est donc généralement reconnu comme une nécessité. Mais les progrès dans la mise en œuvre de cette idée sont lents, car ils impliquent des changements importants, non seulement dans l’organisation de formations adaptées, mais aussi dans la reconnaissance de ces formations et dans l’aménagement du temps consacré au travail et à la formation.

Les principales tendances du marché de la formation professionnelle

L’AFPA mentionne une demi-douzaine de points…

1/ Un double mouvement chez les acheteurs : une rigueur budgétaire des acheteurs publics et une rationalisation des dépenses de formation dans les entreprises.

2/ Une professionnalisation des acheteurs de formation avec des exigences accrues en termes de qualité et une culture de résultats qui s’affirme.

3/ La prise en compte du tissu économique des entreprises par les acteurs publics territoriaux se traduit dans l’élaboration de leur politique de développement local, et par une écoute nouvelle des besoins de ces entreprises perçues désormais comme principaux vecteurs du traitement social du chômage.

4/ Un concept en émergence : une montée en puissance de la responsabilité de l’employeur face à l’employabilité et aux compétences de ses salariés. Les enjeux RH se précisent au sein des PME/PMI.

5/ Une généralisation des appels d’offre entraîne des alliances opportunistes et quelquefois structurelles. Peu de nouveaux entrants sur le secteur mais une présence marquée des entreprises de travail temporaire.

6/ La place relative de l’AFPA se renforce sur la formation des premiers niveaux de qualification, qui touchent peu les fonctions marketing.

A lire début janvier 2011 : dossier Marketing-Professionnel.fr sur la formation, le recrutement en matière de marketing.

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>