Problèmes techniques en réunion : stress accru, productivité en berne

9 employés de bureau sur 10 ressentent des niveaux de stress élevés pendant leurs manipulations d'appareils technologiques lors de réunions. Impact sur la productivité de l'entreprise et le parcours personnel

9 employés de bureau sur 10 ressentent des niveaux de stress dangereusement élevés pendant leurs manipulations -souvent ardue- d’appareils technologiques lors de réunions*, selon une récente étude diligentée par Barco.

Le rythme cardiaque des personnes étudiées a atteint 179 battements par minute (BPM) quand elles essayaient d’utiliser des appareils durant une réunion**. Étant donné que le rythme cardiaque normal au repos est de 60 à 100 BPM, il s’agit d’un indicateur de stress indiscutable. L’étude a démontré que les trois quarts des employés français qui doivent interrompre leur travail pour tenter de maîtriser les technologies en salle de réunion, sont forcés de le faire régulièrement. Ce phénomène s’accompagne de nombreuses conséquences négatives pour leur entreprise et pour eux-mêmes.

Technologie inadéquate et productivité en baisse

Les appareils de salle de réunion qui montrent des dysfonctionnements sont particulièrement néfastes pour la productivité. Une des principales difficultés rencontrées par les employés français est le partage de contenus et d’écrans, ainsi que l’identification des bons câbles à brancher aux appareils de la salle de réunion.

En essayant de surmonter leurs problèmes techniques, ils perdent un temps précieux : 66 % d’entre eux tentent de résoudre eux-mêmes le problème, 48 % appellent l’assistance technique, et 29 % finissent par abandonner l’idée d’utiliser l’appareil et passent à un plan B. Enfin, 16 % vont même jusqu’à repousser des réunions en attendant la résolution de ces soucis. La grande majorité (92 %) d’entre nous se prépare à l’éventualité d’un contretemps technique, en imprimant des documents en guise de solution de secours ou en s’organisant à l’avance avec le service informatique de l’entreprise, et 53 % font même des répétitions pour être sûrs de bien utiliser les appareils.

Réputation personnelle et évolution professionnelle en berne

À cause de ces difficultés techniques en salle de réunion, 22 % des employés de bureau français ont manqué des échéances importantes, et presque un quart (23 %) d’entre eux sont même passés à côté d’opportunités d’avancement personnel, comme des promotions.

Autre conséquence plus grave : 11 % des employés interrogés ont indiqué que leurs soucis techniques en salle de réunion ont entraîné des pertes de contrat pour leur société. Ce chiffre sous-entend que les appareils de salle de réunion dont les performances laissent à désirer peuvent également avoir pour effet d’endommager la réputation de la personne et de l’entreprise. Dans ce contexte, 70 % des personnes interrogées pensent que les technologies de salle de réunion doivent être prises plus au sérieux.

Marketeurs, vous savez ce qu’il vous reste à faire après avoir lu cette infographie ;)

9 employés de bureau sur 10 ressentent des niveaux de stress élevés pendant leurs manipulations d'appareils technologiques lors de réunions. Impact sur la productivité de l'entreprise et le parcours personnel

Méthodologie des études

* Vanson Bourne

1 000 employés de bureau au Royaume-Uni, aux États-Unis, en France et en Allemagne, qui organisent, présentent ou participent à des réunions ont été interrogés en mars 2016 par l’institut de recherche indépendant Vanson Bourne.

**Mind Labs

Étude portant sur la réaction des gens face aux problèmes techniques lors de réunions. 27 participants ont pris part à ces recherches. Il s’agissait toujours d’employés de bureau animant des réunions et donnant des présentations au moins une fois par mois. Les participants ont été reliés à des dispositifs mesurant leur activité électrocutanée et leur rythme cardiaque. Ils ont fait face à deux scénarios de présentation. Dans le premier, l’installation technique reposait sur un appareil Barco ClickShare conçu pour fonctionner parfaitement; dans l’autre, les participants ont dû gérer eux-mêmes l’aspect technique de la réunion. Leurs niveaux de stress ont été enregistrés pendant les deux sessions avant d’être comparés.

(c) ill. Shutterstock



Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>