Google Adsense prêche pour un net puritain

Marketing Professionnel classé site pornographique par Google. Marque d'hégémonie, manque de pluralisme, discours puritain...

L’écosystème Apple, fermé, sans sexe, édulcoré, maîtrisé par la pomme souveraine, souvent critiqué, n’a rien à envier à Google qui, pourtant, se pare des atours d’ouverture, de connectivité, de transparence, voire de liberté.

Marketing Professionnel classé site pornographique par Google. Marque d'hégémonie, manque de pluralisme, discours puritain...

Marketing Professionnel classé site pornographique par Google. Marque d'hégémonie, manque de pluralisme, discours puritain...

Il n’en est rien.

Un doigt de porno ne plaît pas à Google Adsense

Marketing Professionnel vient d’en faire les frais.

Diffusant depuis peu des annonces Google Adsense, notre site lu par les professionnels du marketing (et leader sur son secteur !) s’est vu retirer cette possibilité par Google au motif qu’il serait un site pornographique, comme nous l’avons récemment écrit dans notre article Marketing Professionnel banni de Google Adsense car c’est un site porno !

Nous comprenons l’intérêt de Google à maîtriser la diffusion de ses publicités, pour éventuellement passer au premium. Mais Google Adsense a l’assimilation facile et abusive !

Les contenus considérés comme pornographiques sur notre site professionnel sont en fait des articles et interviews abordant le marché des produits pour adultes. Ils ne font pas l’apologie du porno et ne vendent rien en rapport avec ce chaud sujet (et même si c’était le cas, Google est-il le mieux placé pour aborder l’éthique ? Que pèse le porno face à la liberté de l’internaute chinois, hmmm ?).

Quand 0,1% des contenus font basculer un site dans le porno !

Pis (euh… rien de vulgaire, monsieur Google), les articles visés par Google Adsense sont au nombre de trois. Trois sur les 2200 que Marketing Professionnel a déjà publiés !

« Mieux vaut faire une seule chose et la faire bien », proclame la « philosophie » de Google. Laissez faire les éditeurs, laissez-leur la maîtrise des contenus ; occupez-vous de la pub.

Google Adsense dévoile ainsi son côté sombre de marque hégémonique, à la « communication » unilatérale, avec laquelle il est impossible de discuter, sous peine de voir son compte fermé ! Pour nous, le sexe, pour d’autres sites, la sanction suite à un appel à des « sentiments anti-religieux ».

Nous invitons à la pluralité concurrentielle, à la vigilance, loin de toute Googledépendance, mais aussi à l’opposition à la moindre pression sur l’orientation des contenus.

C’est ainsi que nous renverrons la censure à Google Adsense.

Merci à ceux qui nous soutiennent depuis la première heure, cf. Google, le bot et la lecture.

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>