L’image des grandes entreprises françaises reste dégradée

L image des grandes entreprises françaises reste dégradée

L'image des grandes entreprises françaises reste dégradée

La dernière vague du baromètre Ipsos/Posternak montre qu’à l’instar de la situation économique, l’image des entreprises reste en crise. Les Français continuent de sanctionner les grandes entreprises françaises.

Grande distribution : le positif n’est pas encore de retour

Malgré les efforts des distributeurs pour communiquer sur les baisses de prix, les Français, phénomène nouveau apparu avec la crise du lait de juin 2009, affichent une certaine défiance envers les distributeurs continuant de mettre le pouvoir d’achat au cœur de leur préoccupation. Aucune entreprise de la Grande Distribution n’est épargnée par la crise d’image, mais l’effet est amplifié pour Carrefour (-17) qui enregistre la plus forte baisse de l’indice d’image du secteur. Malgré la baisse généralisée, Intermarché (-5), Leclerc (-6), Système U (-7), Auchan (-8) et Casino (-8), font toujours partie du top 10 des entreprises préférées des Français.

Une image des banques en biface

Le secteur bancaire « classique » reste dans le dur. Les scores d’image ont tendance à se stabiliser à des niveaux historiquement bas, à l’instar de la Société Générale (indice d’image 0 ; 28ème position) ou de BNP Paribas (indice d’image 6 ; 25ème position) qui enregistrent des scores d’image identiques à la vague précédente. Le secteur coopératif fait beaucoup mieux. A ce titre, Crédit Mutuel (indice d’image 44 ; 10ème position), profitant de son statut de banque différente, fait une entrée remarquée dans le top 10 de notre classement.

L’image des entreprises du transport impactée par les grèves

Les entreprises du transport sont-elles sanctionnées par les Français en raison des grèves à répétition ? De fait, l’image de la SNCF (-19) est la plus forte baisse de cette vague, se rapprochant de son niveau d’image le plus bas depuis la création du baromètre et continuant à faire du « yoyo » au gré des mouvements sociaux. Air France (-11) voit aussi son indice d’image baisser.

Le secteur de l’énergie en tension

Tout les acteurs de l’énergie, GDF-Suez, EDF et Total sont à la baisse. Total est une fois encore l’entreprise la moins aimée des Français. Les annonces de délocalisation d’une partie de ses raffineries ont pesé sur son image (indice d’image : -40 ; -11 points). Mais le contexte est également morose pour EDF (-7) qui se retrouve en 12ème position du classement après avoir profité à fond de l’effet tempête lors de notre Baromètre de janvier 2009. GDF-Suez ne concède quant à lui qu’une faible baisse (-2).

France Telecom toujours dans la tourmente

La crise liée à la vague de suicides qu’a connu l’entreprise publique s’installe. La nomination du nouveau Président n’a pas encore réussi à inverser la tendance. L’entreprise qui avait enregistré la plus forte baisse lors de la vague précédente ne remonte pas la pente, et s’installe ainsi en avant-dernière position du classement (indice -22 ; +2).

Le Groupe PSA plébiscité et Danone plus forte hausse

Peugeot et Citroën confortent leur bonne image dans l’opinion et prennent la tête du Baromètre avec respectivement des indices d’image de 67 et 66. Renault peine à redorer son blason et enregistre à nouveau une baisse de 4 points, ce qui le situe à la 13ème place de notre classement, avec un indice d’image de 41.
A signaler en cette période tourmentée, une entreprise retrouve la confiance des Français. Danone (indice 53 ; 5ème) enregistre la plus forte progression de cette vague : 10 points. L’entreprise agro-alimentaire avait été particulièrement malmenée en septembre 2008, lorsque la hausse « camouflée » des prix lui avait été imputée. Aujourd’hui le rapport de force entre « industriels » et « distributeurs » semble se rééquilibrer aux yeux des Français.

Nota : terrain de cette étude réalisé avant les élections régionales.

A lire sur Marketing-Professionnel.fr :

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *