40% des jeunes mécontents de leur niveau de vie

Selon les résultats d’une consultation menée par Ipsos pour Jeunesses en régions et à laquelle près de 5000 jeunes âgés de 15 à 30 ans ont répondu, quatre jeunes Français sur dix sont aujourd’hui mécontents de leur niveau de vie et peu confiants quant à son évolution. Pour améliorer leurs conditions de vie, ils considèrent que les pouvoirs publics devraient avant tout prendre des mesures pour faciliter leur accès au logement et favoriser leur autonomie financière.

Si une majorité de jeunes considèrent qu’aujourd’hui leurs conditions de vie sont satisfaisantes, cette satisfaction est néanmoins à relativiser car elle est avant tout le fait des plus jeunes d’entre eux. Logiquement, c’est chez les jeunes sans emploi ou en recherche d’emploi que le mécontentement à l’égard des conditions de logement est le plus fort.

Pas fans de leur niveau de vie

L’insatisfaction est encore plus manifeste en ce qui concerne le niveau de vie (revenus, autonomie financière…): quatre jeunes Français sur dix en sont mécontents. Près d’un jeune sur deux (48%) ne croit d’ailleurs pas en une évolution positive de ses conditions matérielles de vie (logement, niveau de salaire), alors que 39% d’entre eux n’ont pas non plus confiance dans leur avenir professionnel. Quant à l’évolution de la situation en France et dans le monde, elle n’inspire confiance qu’à respectivement 21% et 17% des jeunes Français.

Les jeunes actifs font un bilan en demi-teinte de leur activité professionnelle. Si plus de 3 jeunes actifs sur 4 considèrent qu’il s’agit d’un travail qui leur correspond bien (82%), plus d’un jeune sur trois (36%) considère tout de même que son travail est difficile et précaire.

« Fan de mes études, mais pas de mes conditions d’accueil »

Les jeunes qui suivent un enseignement, qu’ils soient collégiens, lycéens, étudiants ou apprentis, se disent quant à eux majoritairement « plutôt satisfaits » de leurs conditions d’études et de formation. Quant aux conditions d’accueil sur leur lieu d’études ou de formation (bâtiment, restauration…) elles suscitent le mécontentement de plus d’un étudiant sur trois.

Les jeunes Français réclament avant tout des mesures pour améliorer leurs conditions de vie matérielles : logement et autonomie financière sont les deux préoccupations qui arrivent largement en tête. Près d’un jeune sur deux (49%) considère que pour améliorer la situation des jeunes en France, il faudrait en priorité faciliter l’accès au logement. Des mesures en faveur de l’autonomie financière des jeunes sont également jugées prioritaires par 46% des jeunes.

Enfin, si les jeunes devaient s’engager pour un projet ou pour une cause, ce serait d’abord en faveur des personnes en situation d’exclusion (pour 25% d’entre eux) ou pour l’environnement et le développement durable (23%).

Source Ipsos

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>