71 % des Français jugent la protection de la vie privée sur Internet insuffisante

CNIL, protection des données individuelles et personnelles

Pour 61 % des Français, l’existence de fichiers est perçue comme une atteinte à la vie privée. Les femmes se montrent plus soucieuses (65% contre 57% des hommes), ainsi que les 25-34 ans (67%, +6 points par rapport à la moyenne globale).

50 % des Français ont des craintes concernant l’utilisation des fichiers. Leur inquiétude porte autant sur les fichiers d’Etat que sur les fichiers privés.
Les employés représentent la catégorie socioprofessionnelle la plus sensible (71%). On note également un niveau de défiance plus élevé chez les non diplômés (71%) que chez les diplômés (61% chez les diplômés du BEP, BEP, CAP ou CEP, 61% chez les diplômés du Baccalauréat, 62% auprès des Bac+2, et 60% auprès des Bac + 3 et plus). La moyenne est également plus élevée chez les habitants de la région Ile-de-France (66%).

L’Internet : mauvaise perception de la protection de la vie privée

CNIL, protection des données individuelles et personnelles

CNIL, protection des données individuelles et personnelles

Mais, c’est surtout sur Internet que les Français témoignent d’une défiance particulièrement grande à l’égard du niveau de protection de leur vie privée, 71 % le jugeant insuffisant. Ils sont même 37 % à le juger « pas du tout » satisfaisant. Les 18-24 ans se révèlent un peu plus soucieux que la moyenne, 78% d’entre eux jugeant la vie privée insuffisamment protégée sur Internet.
Les cadres supérieurs témoignent également d’un niveau de défiance plus élevé (85% d’entre eux jugeant la vie privée insuffisamment protégée sur Internet, soit 15 points de plus par rapport à la moyenne nationale).

Les jeunes, gros consommateurs d’Internet, plus inquiets que les autres

Les jeunes de 18-24 ans, « gros consommateurs d’Internet », se révèlent un peu plus soucieux que les autres. En effet, 78 % jugent la vie privée insuffisamment protégée sur Internet. Pour autant, cette défiance ne semble pas les détourner d’Internet. Le niveau d’inquiétude apparaît plus élevé chez les Français résidant en Ile-de-France (61%), chez les Français aux revenus modestes – moins de 1200 € de revenus mensuels nets (57%), et chez les non diplômés (65%).

Une inquiétude portant autant sur les fichiers d’Etat que sur les fichiers d’entreprises

La méfiance des Français s’exprime autant à l’égard de l’utilisation des fichiers constitués par l’Etat qu’à l’égard de l’utilisation des fichiers constitués par les entreprises, 65% déclarant craindre l’utilisation des deux types de fichiers.

Les femmes se montrent plus méfiantes que les hommes (68% contre 61% déclarant craindre l’utilisation des deux types de fichiers).

Là encore, on note une défiance plus importante des Français aux revenus modestes – moins de 1200 € nets mensuels (70%) et des non diplômés (82%).

Sources :

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>