Paylib expliqué par une banque

Comme nous le précisions dans un précédent article, Paylib, lancé par BNP Paribas, la Société Générale et La Banque Postale, est un nouveau système de paiement depuis un ordinateur, un smartphone ou une tablette. Il est destiné aux 23 millions de clients des trois banques, mais aussi à tous les e-commerçants qui ont recours aux services des banques ou à ceux de leurs partenaires. Son intérêt principal réside dans une « expérience de paiement » plus fluide permettant de réduire les abandons de panier et une sécurité renforcée : le client n’a pas besoin de saisir les données de sa carte bancaire et celles-ci ne sont pas stockées en dehors de sa banque.

Précisions avec Hervé DENIS, responsable marketing des nouveaux usages de paiement chez BNP Paribas.

Pourquoi Paylib n’a-t-il pas été élaboré avec le soutien ou à l’initiative du GIE Cartes Bancaires ?

Les trois banques fondatrices de Paylib ont naturellement eu des échanges réguliers avec le GIE Cartes Bancaires tout au long de l’élaboration de la solution. Par ailleurs, Paylib respecte toutes les règles relatives au fonctionnement des wallets (ou portefeuilles électroniques) dans le système Cartes Bancaires.

Une structure commune interbancaire a-t-elle été créée ?

Paylib est une entité commune (joint venture) créée et détenue à parts égales par les trois banques. Juridiquement parlant, Paylib est une S.A.S. dont la dénomination complète est « Paylib Services SAS », immatriculée au RCS de Paris. La stratégie et le contenu de l’offre est définie par les actionnaires de la société.

Concernant le marketing, chaque enseigne bancaire participante est-elle libre de marketer à sa guise l’offre Paylib ?

Chaque banque fondatrice est maître de sa politique commerciale concernant Paylib, dans le respect des guidelines d’utilisation de la marque Paylib afin d’assurer la cohérence de la communication (simplicité, sécurité). En matière de communication auprès des particuliers, le dispositif est à deux étages avec une campagne menée par chacune des banques auprès de ses propres clients d’une part, et une campagne media commune aux trois banques dans les prochains mois.

BNP Paribas compte-t-elle internationaliser Paylib ?

Hervé DENIS, responsable marketing des nouveaux usages de paiement chez BNP Paribas.

Hervé DENIS, responsable marketing des nouveaux usages de paiement chez BNP Paribas.

Paylib est un service innovant proposé par BNP Paribas, La Banque Postale et Société Générale. Paylib sera d’abord proposé en France, à l’ensemble des clients particuliers des réseaux des trois banques fondatrices. L’offre a vocation à être proposée par d’autres établissements de paiement en France et en Europe.

Une approche limitée à la France dans un premier temps fait sens dans la mesure où 80% des paiements en e-/m-commerce faits par les consommateurs français sont faits sur des sites opérant en France.

Va-t-on assister à des campagnes de communication co-brandées avec les principaux e-commerçants ?

Certains e-commerçants ont déjà fait part de leur souhait de réaliser des opérations de communications win-win avec Paylib, c’est donc effectivement une possibilité que nous étudions.

Pour décoller, Paylib doit réunir suffisamment d’utilisateurs. A quels niveaux se situe cet effet de réseau ?

Définir précisément un seuil critique est un exercice subjectif, mais disons qu’avec 23 millions de clients particuliers cumulés et 8 des plus gros e-commerçants français qui vont rejoindre Paylib, les trois banques fondatrices sont confiantes dans l’atteinte de cette masse critique.

Est-ce une solution gratuite pour les commerçants ?

Chaque banque détermine librement sa tarification.

La tarification de Paylib au commerçant est donc définie de façon bilatérale, dans le cadre de discussions entre ce dernier et l’acteur qui lui a commercialisé ce service.

Pour ce qui concerne BNP Paribas, une offre de lancement très compétitive a été mise en place avec la gratuité de Paylib sur toute l’année 2014 pour tous les e-commerçants clients de notre solution Mercanet qui prendront l’option Paylib d’ici la fin de l’année 2013.

Afin d’assurer la réussite de cette solution dans le marché, les banques proposent une tarification particulièrement compétitive.

Comment faciliter l’intégration côté commerçant ?

Paylib s’adresse à l’ensemble des e-commerçants français, grands comme petits. Pour les petits commerçants, la mise en place du bouton Paylib est extrêmement simple à activer, notamment pour les clients qui passent par l’une des plate-formes d’acceptation des 3 banques ou par la plate-forme SIPS de Worldline. Trois autres plate-formes d’acceptation ont planifié de nous rejoindre d’ici le milieu de l’année 2014, nous permettant à terme de couvrir les trois quarts des e-commerçants français qui pourront ainsi disposer du bouton Paylib.

***

A lire sur Marketing Professionnel : Paylib vu par Jean-Paul ALBERT, Responsable Monétique à la Société Générale

(c) Shutterstock – Shopping woman holding shopping bags looking up

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>