Huit tendances médias pour 2016

8 tendances médias : livestreaming, hyperverticalisation des médias, mutations de l’intelligence artificielle, démocratisation du e-sport...

Explosion du livestreaming à l’hyperverticalisation des médias en passant par les mutations de l’intelligence artificielle ou la démocratisation du e-sport, voici huit tendances, et autant d’axes de réflexion et de transformation pour les annonceurs, leurs agences et leurs partenaires médias, relevés par ZenithOptimedia France, qui viennent à la suite de la brève Prospective 2016 : atomisation et recomposition des systèmes médias.

1) La vidéo se vit en live

Le livestreaming individuel à travers des services tels que Twitcasting, Periscope ou Facebook Live devrait exploser, avec à la clé un bouleversement supplémentaire de notre rapport à l’information et de nouvelles opportunités de prises de parole pour les marques.

2) Les technologies immersives deviennent mainstream

Les technologies de réalité virtuelle et réalité augmentée devraient connaître un développement bien plus rapide que prévu, notamment porté par la démocratisation du hardware. Les contenus immersifs se multiplieront sur les plateformes existantes (Youtube, Facebook) avant de se faire de plus en plus sophistiqués et révolutionner plusieurs industries telles que le tourisme, l’immobilier ou la santé.

3) L’hyperverticalisation des médias

Dans un environnement où les contenus grand public sont de plus en plus similaires et reproductibles à l’infini, la valeur de l’information se fait déflationniste. Pour en recréer, médias historiques comme pure players vont multiplier les verticales afin de couvrir de nouveaux sujets de niche, s’adresser à de nouvelles cibles ou explorer de nouveaux modes de collaboration avec les marques.

4) L’avènement du e-sport comme loisir de masse

Il est loin le temps où les jeux vidéo étaient un truc de geek ! Les compétitions de gaming rassemblent désormais des dizaines de millions de personnes, dans les stades comme sur des plateformes comme Twitch. Géants du numérique comme marques investissent ainsi massivement dans un loisir qui devrait peser plus d’un milliard de dollars aux Etats-Unis en 2018.

5) L’explosion des plateformes « hors sol »

On voit se développer une nouvelle génération de supports hybrides, à la fois « social media first » et « mobile first », où les plus grands groupes publient des contenus directement hébergés sur les réseaux sociaux tels Facebook Instant Articles, Snapchat Discover ou Linkedin Pulse. Ces plateformes ultra-connectées et fluides représentent autant d’opportunités de diffusion de contenus que de risques pour les publishers, qui n’en maîtrisent plus la totalité.

6) La double défiance digitale

Agences et médias sont désormais pris en étau entre d’un côté le rejet de consommateurs défiants vis-à-vis des marques et de plus en plus prompts à bloquer les publicités, et de l’autre les annonceurs eux-mêmes, qui commencent à douter de l’efficacité des leviers digitaux. Une situation inédite qui devrait conduire rapidement à la redéfinition du contrat marques/médias/consommateurs et le développement de nouvelles formes de publicité.

7) Les messageries comme hubs serviciels

Le record établi par WhatsApp en dépassant le milliard d’utilisateur montre une fois de plus que les messageries instantanées sont devenues le cœur du quotidien des internautes. Fortes de cette position, elles se font désormais hubs de services permettant aussi bien de communiquer que de faire du shopping, gérer ses comptes ou commander un taxi. Une révolution qui n’en est qu’à ses balbutiements et devrait contribuer à créer des écosystèmes médias inédits et porteurs pour les marques.

8) Les nouveaux visages de l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle poursuit son accélération avec le développement des voitures sans chauffeur et les avancées du deep learning, un ensemble de techniques permettant aux machines de se perfectionner toutes seules. Des progrès qui créent le débat mais occultent la montée d’une intelligence artificielle hybride, qui unit capacité d’automation des robots et créativité humaine, comme c’est le cas avec Facebook M.

***

Un article de notre dossier Prospective Marketing 2016

(c) ill. Shutterstock



Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>