8 tendances Internet pour 2016

4 mots clés qui décriront les orientations du web en 2016. Prospective digitale, marketing et tech abordant Vidéo, Mobile, User et Ad Tech

Selon Fabien Omont, Trade Marketing Lead France chez AOL, voici 4 mots clés qui, parfois seuls, souvent combinés, feront 2016. Quelle est la tendance pour les utilisateurs ? Pour l’ad tech ? Nous serions passéistes en vous donnant la vidéo et le mobile comme tendances pour 2016, mais quid d’un combiné Vidéo + Mobile ?

L’identification de ces tendances pour 2016 est issue de l’interview des différents experts de l’entreprise à travers le monde. C’est bien entendu une vue subjective qui nous semble raisonner particulièrement sous le prisme de ces quatre mots clés : Vidéo, Mobile, User et Ad Tech. Voici donc nos tendances d’après les associations de ces mots clés…

L’Ad Blocking comme guide : soyons plus créatifs et respectueux

User. Au travers des adblockers, les consommateurs disent aux annonceurs et éditeurs que l’expérience proposée n’est pas acceptable. L’industrie publicitaire est la principale responsable de cette situation, que ce soit dû au ralentissement du chargement des pages ou à des publicités inappropriées. Elle doit ainsi agir pour une intégration publicitaire intelligente, pertinente et respectueuse.

2016, l’année de l’expérience mobile

Mobile + User. Tous les sujets d’adblocking, de satisfaction consommateur et d’expérience utilisateur s’étendent désormais au mobile… et beaucoup plus fort. Et le niveau d’exigence est probablement encore plus strict que sur PC. Pensez-y : vous attendez à l’arrêt de bus et attendez pendant 10 secondes pour accéder à un contenu sur votre mobile. Cette expérience paraît encore plus désagréable que sur PC. Quand 2015, 2014, 2013, 2012 nous ont été successivement présentées comme « l’année du mobile », 2016 sera l’année de l’expérience mobile.

Le mode vertical va secouer la vidéo mobile en 2016

Video + Mobile. Une opportunité que nous identifions pour 2016 nous vient d’une tendance consommateur forte : la consommation de vidéo en format vertical. Ce qui pouvait paraître anecdotique précédemment devient une norme à part entière imposée par la popularité des applications mobiles sociales telles que Snapchat, Periscope ou Vine. D’après la « reine du digital » Mary Meeker, la lecture de vidéos en mode vertical représente déjà 29% du temps passé sur les écrans mobiles. Un des challenges pour les marques est alors de créer du contenu prévu pour le mobile, ou adapter des créations TV aux spécifications de ce nouveau ratio. C’est définitivement une belle opportunité de se différencier auprès des plus jeunes.

Les First-Party Data vont prendre la main

Ad Tech. En 2015, les first-party data ont commencé à être davantage convoitées que les 3rd party data. La data propriétaire est largement plus puissante et efficace que la data tiers agrégée de sources inconnues. Nous verrons également les annonceurs être de moins en moins enclins à laisser le contrôle de leurs data à des tiers. La data qu’ils génèrent leur appartient, ils veulent donc la garder et l’exploiter. Ces annonceurs devraient de fait internaliser la gestion de la data et les analytics.

La consolidation des technologies publicitaires mobiles continuera en 2016

Ad Tech + Mobile. La consolidation du secteur de l’Ad Tech mobile va continuer en 2016, les clients se focalisant sur des plateformes complètes. Les annonceurs cherchent des manières plus efficientes de déployer leurs campagnes digitales.

Multi-touch Attribution & Media Mix Modeling : priorité à l’unification en 2016

Ad Tech + User. Les modèles d’attribution multicanale (bottom-up) et de modélisation du mix media (top-down) vont transformer 2016. Leur rencontre va faciliter des modèles unifies performants. Cela sera une tendance de fond pour 2016 que beaucoup prétendront maîtriser… nettement moins nombreux seront ceux qui géreront l’un des deux modèles ni l’union des deux.

L’attribution centrée sur l’utilisateur accélère les dépenses en mobile

Ad Tech + User + Mobile. Les modèles d’attribution centrés sur l’utilisateur nous montrent que les marques ont sous-estimé la valeur du mobile. A mesure que l’attribution s’impose sur le marché, les annonceurs peuvent enfin suivre le ROI de leurs dépenses mobile et vont rapidement renforcer leurs dépenses sur ce terminal.

En somme, les annonceurs vont continuer cette année à augmenter leurs dépenses dans l’attribution multicanale. Nous allons voir ce concept approprié par le top annonceurs et agences avant de se propager sur l’ensemble du marché. Si la technologie existe déjà depuis longtemps, ce sont les changements organisationnels et la volonté de casser les silos au sein des agences et annonceurs qui rendent possible d’optimiser sur la base de la data. Notre industrie se rend compte qu’il n’est pas optimisé d’avoir des équipes mobile, display, social ou search séparées. Oui, les spécialistes sont primordiaux mais piloter des budgets et gérer les ROIs séparément amènent mécaniquement à des analyses biaisées et donc à des budgets non optimisés.

***

Un article de notre dossier Prospective Marketing 2016

(c) ill. Shutterstock

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


2 commentaires

  1. avatar

    Pascal Laine

    8 avril 2016 at 12:20

    Periscope est une appli interessante mai face à facebook, combien de temps tiendra t’elle ?

  2. avatar

    Philippe

    30 avril 2016 at 13:30

    Pour ce qui est de la publicité sur mobile, je suis d’accord que cela va prendre de l’ampleur, mais attention qu’elle ne soit pas trop intrusive pour les utilisateurs !

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>