Bilan 2009 des investissements publicitaires en presse (Yacast)

Bilan 2009 des investissements publicitaires en presse (Yacast)
Bilan 2009 des investissements publicitaires en presse (Yacast)

Bilan 2009 des investissements publicitaires en presse (Yacast)

Après une année 2008 globalement positive pour la Presse (+6,2% en C.A.), le 1er trimestre 09 marque une forte inversion de tendance avec une variation négative du C.A. publicitaire pour le média de -5,1%. Le 2e trimestre 09 confirme cette tendance négative avec un recul de -4,9%. Le 3e trimestre 09 s’oriente toujours à la baisse même si l’on constate un début d’amélioration avec un recul limité à -1% seulement. Le 4e trimestre 09 est stable avec une hausse de +0,1%. Ainsi l’année 2009 se termine sur une note négative de -2,6% soit 4 562 M€.

Presse quotidienne : progression des investissements publicitaires

Dans ce contexte difficile, la Presse Quotidienne enregistre un résultat positif avec une progression de son C.A. publicitaire brut de +7,3% et 1 944 M€ de recettes publicitaires, mais résultat à nuancer par un recul de -5,3% en volume, soit 40 440 insertions publicitaires.

Dans le détail : si les titres de la PQN payante voient leurs C.A. reculer de -1,8% en valeur et -10,7% en volume, ce sont les 4 titres de la PQN gratuite qui tirent positivement le segment avec +21,6% en valeur et +7,5% en volume, ainsi que les recettes du couplage PRQ66 avec +14,3% en valeur et +13,6% en volume.

Le podium en Presse Quotidienne revient au GIE PQR66, Le Figaro et 20 Minutes Paris avec respectivement 545 M€ investis (+14,3%), 250 M€ (-0,5%) et 187 M€ (+18,5%).

Recul des investissements publicitaires en presse magazine

La Presse Magazine quant à elle, voit ses recettes publicitaires reculer de -8,9% à 2 617 M€, tout comme son nombre d’insertions publicitaires de -15,8% pour 107 056 publicités diffusées.

Quasiment tous les segments de la Presse Magazine sont en recul : le segment « Féminin Haut de gamme » enregistre un C.A. publicitaire de 841 M€ brut H.T. en 2009 soit une baisse de -5% vs 2008, le segment « Télévision » termine à 412 M€ et -8,5%, le segment « News » est à 323 M€, en recul de -3,2%, … Seul le segment « People » progresse dans le Top 10 de +7,1% à 67 M€ brut H.T. (avant négociations commerciales).
Le podium des 3 magazines les plus investis sont : TV Magazine avec 165 M€, Elle avec 126 M€ et L’Express avec 86 M€.

Automobile & transport, première famille investisseur

Sur le podium sectoriel, la première place revient à la famille automobile & transport avec 527,6 M€ investis (-0,2%, soit un manque à gagner pour le média de -1,1 M€), puis la famille distribution avec 489,2 M€ (-7,5%, soit un manque à gagner de -39,6 M€) et enfin la famille habillement & accessoires avec 445 M€ (-11,3%, soit un manque à gagner de -56,6 M€).

Parmi les annonceurs réduisant leurs investissements, 7 sont dans le top 20. A noter plus particulièrement, les baisses de Renault (-10%), Carrefour Magasin (-55%) ou encore VolksWagen (-1%), largement compensées par des hausses comme celles de Peugeot (+105%), SFR (+69%) ou encore Orange (+57%).
Le top 20 annonceurs se solde sur un bilan positif à +15,2%, très au-dessus de la moyenne du média Presse (à -2,6%).

Format publicitaire : la page reste n° 1

La page reste le format préféré en Presse Magazine avec plus de 76 400 insertions publicitaires utilisant ce format, en baisse toutefois de -15% vs 2008, loin devant le format ½ page (plus de 11 000 insertions, en baisse de -14,9%) et le format double page (plus de 7 250 insertions, en baisse de -14,8%).

En Presse Quotidienne, le format ¼ de page continue de s’imposer comme le format favori de ce segment avec plus de 8 860 insertions publicitaires utilisant ce format, en hausse de +0,5%. Il est suivi par le format page (plus de 8 350 insertions, en progression de +7,6%) et le format ½ page (plus de 5 950 insertions, en hausse de +4%).

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


1 commentaire

  1. avatar

    Serge-Henri Saint-Michel

    14 janvier 2010 at 10:47

    Le 12 janvier 2010, le SNPQR (source http://www.leseminairepqr66.fr) envoie la sauce !

    « Les bilans actuellement tirés par les sociétés de pige TNS MI et Yacast sont extrêmement trompeurs. Basés sur les insertions valorisées en tarif brut, elles ne reflètent absolument pas l’évolution réelle des recettes publicitaires des médias.
    Le SPQR estime, sur la base des chiffres IREP communiqués à mi-année redressés que le marché des grands médias sera probablement orienté sur une baisse de 15% sur l’année 2009, soit un manque à gagner pour l’ensemble des médias de plus d’ 1,5 milliard d’euros.
    Dans ce contexte, la PQR résiste plutôt mieux que les autres grands médias, mais finit l’anée sur une baisse globale de 11%. Cette baisse est principalement le fait du marché des petites annonces, qui se dégrade en PQR de l’ordre de -25% »
    … puis verse dans l’auto promotion : « À l’inverse, la PQR préserve sa position sur les marchés nationaux et parvient même à enregistrer une légère croissance à +4% sur son offre PQR 66.
    De la même façon, les recettes nationales du produit web commun de la PQR, WEB 66, progressent (+20%) alors que le marché de la publicité sur internet (display) enregistre une baisse de l’ordre de 5%.
    Les raisons de cette bonne résistance à la conjoncture tiennent à la stratégies mise en place en 2006 par la PQR : les offres Access PQR 66, offres transparentes en tarif net »
    … en s’appuyant sur trois études :
    « - PQR 66 maintient son audience quotidienne moyenne à près de 18 millions de lecteurs (étude EPIQ 2008/2009)
    - La toute nouvelle étude « Audipresse Premium » a démontré le leadership massif de la PQR sur les cibles « décideurs en entreprises » et « foyers à hauts revenus »
    - L’enquête permanente Médiamétrie / Nielsen NetRatings fait apparaître une audience pour le WEB 66 de près de 12 millions de visiteurs uniques mensuels sur les sites web de la PQR, ce qui en fait aujourd’hui, et de loin, la première offre d’actualité sur le web »

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>