Les directions marketing & communication vont souffrir en 2011

Les professionnels souffrent du contexte économique incertain, peu favorable aux dépenses liées à la communication et au marketing

Selon l’enquête réalisée par l’agence Lewis PR, les professionnels du marketing et de la communication souffrent fortement du contexte économique incertain, peu favorable aux dépenses liées à leur métier. En effet, 64,5% des interrogés devront tirer le meilleur parti de leur budget existant puisque celui-ci n’augmentera pas en 2011. L’optimisation des budgets constitue d’ailleurs leur principal challenge à 50%. Cette pression environnante impacte fortement les conditions de travail des directions marketing et communication : près de 30% des sondés souffrent du stress et ont pris comme « bonne résolution » notamment de pratiquer une activité sportive (40,2%).

Objectifs marketing : notoriété et image

Les professionnels souffrent du contexte économique incertain, peu favorable aux dépenses liées à la communication et au marketing

Les professionnels souffrent du contexte économique incertain, peu favorable aux dépenses liées à la communication et au marketing

L’étude montre un besoin majeur d’accroitre la notoriété de sa marque rapidement pour gagner des parts de marché. En effet, renforcer la visibilité et la présence de sa marque dans les médias constitue leur priorité numéro 1 (53,3%). Développer la notoriété de la marque sur le Web (50,5%), être innovant pour identifier de nouvelles opportunités de prise de parole (51,4%), pénétrer la sphère des médias sociaux (34,6%) et revoir les messages de l’entreprise, sont également des préoccupations importantes.

Les canaux de communication privilégiés pour atteindre ces objectifs seront les relations publiques (43,9%) et les réseaux sociaux (40,2%). Toucher le grand public et cibler le consommateur final est en effet LE leitmotiv des marques aujourd’hui, qui veulent interagir avec les consommateurs et tisser des liens privilégiés avec les prescripteurs. L’événementiel (26,2%) et les médias classiques (16,8%) ne sont pour autant pas écartés comme moyens pour y parvenir.

A noter enfin, la volonté d’améliorer son rythme de travail. Près de 30% des personnes interrogées disent souffrir de la pression environnante liée au stress. Les solutions pour y remédier : organiser différemment ses journées et aménager son temps de travail (22,4%), et ne plus se laisser submerger par la masse des emails reçus quotidiennement (15%). Certains pensent pouvoir recruter une ressource supplémentaire (15%), et beaucoup souhaitent redonner toute sa place à la vie personnelle : en écourtant les journées de travail (31,8%) et en privilégiant à nouveau les dîners entre amis (23,4%).

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si parmi leurs « bonnes résolutions » de la rentrée, plus de 40% souhaitent vouloir pratiquer une activité sportive.

Les objectifs assignés aux marketeurs sur 2011

Ce que réserve 2011 aux professionnels de la Communication et du Marketing, en quelques chiffres…

Optimiser ses budgets

Les dépenses consacrées à la communication et/ou au marketing resteront inchangées en 2011 pour près des deux tiers d’entre eux (64,5%). Seuls 21,5% affirment que leur budget augmentera en 2011, et il diminuera même pour 14% des personnes interrogées. D’ailleurs l’optimisation des budgets constitue le challenge le plus important pour presque la moitié d’entre eux (49,5%)

Asseoir l’image de sa marque

53,3% des sondés indiquent que renforcer la présence et la notoriété de leur marque dans les médias est leur premier objectif de communication et notamment sur le web (50,5%). Etre innovant en trouvant de nouvelles opportunités de prise de parole semble retenir toute leur attention (51,4%), quel que soit le secteur d’activité dans lequel ils évoluent (professionnel ou grand public)

Miser sur les Relations Publiques et les réseaux sociaux

43,9% des directions investiront en priorité dans les RP et 40,2% dans les médias sociaux

Améliorer ses conditions de travail

Les priorités qui se dégagent sont les suivantes : essayer de mieux gérer la pression environnante (29,9%) et réorganiser ses journées de travail (22,4%). D’ailleurs pratiquer une activité sportive fait partie des bonnes résolutions de la rentrée à 40,2%

Etre sur tous les fronts et valoriser le ROI (après la Chandeleur)

Outre optimiser les dépenses, développer de nouveaux messages et améliorer le positionnement de l’entreprise afin de cibler de nouveaux marchés (46,7%), la mise en place d’outils de mesure pour mieux évaluer l’impact de leur communication et ainsi justifier des budgets dépensés (34,6%) devient primordiale. Montrer en interne l’impact des campagnes réseaux sociaux (32,7%) et leurs bénéfices est aussi un besoin essentiel.

Faire partie d’un cercle d’influence

Plus de 60% des décideurs en communication et marketing souhaitent étendre leur réseau d’influence, en rencontrant notamment de nouveaux partenaires et prestataires pouvant les aider à améliorer leur efficacité et atteindre leurs objectifs.

Sous pression mais sereines

La profession affronte actuellement l’après crise dans un climat serein. 57% des responsables jugent leur rentrée 2010 plutôt positive, alors que 36% l’estiment malgré tout assez difficile. Tous sont pour autant sur leurs gardes quant aux perspectives à long terme.

Nous voilà rassurés ! … Et bonne année, hein !

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>