High tech : la consommation d’écrans, c’est grand !

TV, ordinateur, téléphone mobile, baladeur multimédia... Comment le public français a-t-il intégré la multiplicité des écrans dans sa vie quotidienne

L’étude Screen 360 de Mediametrie se penche sur le comportement de nos concitoyens avec les différents écrans : TV, ordinateur, téléphone mobile, baladeur multimédia et se révèle comment le public français a intégré la multiplicité des écrans dans sa vie quotidienne.

Des écrans ATAWAD !

L’étude qualitative conduite avec WSA révèle que nos concitoyens perçoivent l’écran comme une composante de leur mode de vie et aussi comme une technologie encore amenée à progresser. Les écrans sont devenus des compagnons de tous les instants : chez soi, sur soi, au travail, dans la rue, dans les transports et de façon générale en extérieur.

Leur multiplicité accroît les possibilités et le confort d’utilisation. Elle permet à la fois de gagner du temps – ou de ne pas en perdre – et de rester connecté en permanence. La connexion aux écrans est jugée nécessaire, presque vitale à tout individu voulant rester socialement relié. Elle est considérée comme une forme d’addiction assumée, une résultante naturelle des nouvelles propositions technologiques qui impose des changements de mentalités et de comportements. Toutes les catégories de contenus sont désormais concernées (divertissement, information, services pratiques etc).

La multiplicité des écrans et des fonctionnalités invite à des usages très divers, souvent entrelacés. L’individualisation des écrans se poursuit, via les PC portables et les smartphones, chacun le sien notamment dans les familles composées d’adolescents ou de grands enfants, mais aussi parce que les parents eux-mêmes recherchent des espaces de consommation personnels, isolés des autres membres. Pourtant les pratiques collectives restent présentes, en fonction du niveau d’équipement du foyer, surtout en ce qui concerne les écrans sédentaires, dans une optique de partage et d’échange intra familial.

La télévision… pour regarder la télévision !

Chaque écran est tout d’abord utilisé pour sa fonction de base. En effet 95,6% des internautes regardent des programmes de télévision au moment de leur diffusion depuis l’écran de télévision. L’ordinateur portable ou fixe reste quant à lui le support de prédilection pour surfer sur Internet : près de 2 internautes sur 3 utilisent l’ordinateur fixe pour surfer sur Internet et 43,2% l’ordinateur portable. Le téléphone mobile, même s’il offre une multiplicité d’usages en particulier avec les smartphones, est en premier lieu utilisé pour téléphoner tout comme le baladeur multimédia l’est d’abord pour écouter la radio ou de la musique.

…Mais des écrans multi-usages

L’écran de télévision est aussi très utilisé pour regarder des contenus vidéo : 44,7% des internautes regardent des contenus de télévision en différé et 28,3% regardent des contenus vidéo stockés sur un disque dur depuis leur téléviseur.

Au-delà du surf internet, près d’un internaute sur 2 (49,0%) utilise l’ordinateur fixe pour visionner des photographies ou vidéos personnelles, écouter de la radio / musique pour 43,9% d’entre eux ou lire des contenus vidéo stockés sur un disque dur pour plus d’un internaute sur 4 (26,9%).

Quant au téléphone mobile, lorsqu’il n’est pas employé pour téléphoner, c’est pour regarder des photographies ou vidéos personnelles (pour 30,6% des internautes), écouter la radio / musique (28,2%) ou surfer sur Internet pour un internaute sur 4.

Enfin le baladeur multimédia permet aux internautes, en dehors de l’écoute de musique ou de la radio, de visionner des photographies, vidéos personnelles ou stockées sur un disque dur pour 9% d’entre eux et de jouer à des jeux hors réseau pour 3,3% d’entre eux.

… Et des usages multi-écrans

Parallèlement à la multiplicité des écrans, un même usage peut être pratiqué sur différents écrans. Par exemple, le visionnage de contenus de télévision en différé se fait à travers l’écran de télévision pour près d’un utilisateur sur 2 ou celui de l’ordinateur portable pour 1 utilisateur sur 7. La catch-up TV quant à elle se regarde en premier lieu sur l’écran d’ordinateur (1 utilisateur sur 5) mais aussi sur l’écran de télévision (6%), la console de jeux ou le baladeur multimédia (pour 5% d’utilisateurs de ces équipements) ou encore sur le téléphone mobile (3%). Le choix du support est bien souvent fonction de l’attente de son utilisateur : dans le cas de la catch-up TV, le recours à l’ordinateur ou au téléviseur répond au souhait de rattraper un programme de télévision manqué tandis que l’utilisation du téléphone mobile ou du baladeur multimédia reflète la volonté de se créer une programmation à la carte.

La télévision : une question de taille, le téléphone mobile… pour la mobilité

Tels sont les usages auxquels les internautes destinent leurs écrans. Mais qu’est-ce qui les motive ? La télévision est privilégiée pour la taille de son écran. C’est la simplicité d’utilisation qui motive les internautes à utiliser l’ordinateur pour visionner des photographies ou vidéos personnelles ou lire des contenus vidéo stockés sur disque dur tandis que l’écoute de musique ou radio sur ce support leur permet de faire autre chose en même temps. Le téléphone mobile est plébiscité par les internautes lorsqu’il leur permet de combler des moments d’attente en regardant des photos, vidéos ou en écoutant de la musique. Mais c’est la mobilité qui va les inciter à utiliser leur téléphone mobile pour surfer sur Internet. Idem pour le baladeur, quel qu’en soit l’usage.

On s’en doutait un peu…

Multiplicité des écrans, multiplicité des usages sur chaque écran et convergence des usages sur différents écrans, les internautes ne sont pas pour autant perdus face à cette combinaison de supports et de contenus. Preuve en est qu’ils ont déjà identifié ce qu’ils feraient des nouveaux équipements. En effet plus de la moitié des internautes intéressés par l’acquisition d’un téléviseur connecté y voient déjà un moyen de faire une recherche sur Internet, consulter des services pratiques ou consulter l’actualité. La télévision en 3D les intéresse tout particulièrement pour visionner des films (97,5% des internautes) ou documentaires (pour 73% des internautes). Enfin, parmi les internautes intéressés par l’achat d’une tablette, 79,5% se voient avant tout l’utiliser pour surfer sur Internet, 68,5% pour envoyer des mails et 63,8% pour lire des livres.

Quoi qu’il en soit, la cohabitation d’écrans de tailles différentes, leur souplesse d’usage et de combinaisons et l’adaptabilité d’un usage à plusieurs écrans démontrent bien que technologie et contenus sont indissociables.

Quel digital pour demain selon Marketing-Professionnel.fr ?

Évolution des technologies de l’information et de la communication en quelques articles…

Les réseaux sociaux développent leur maillage

Réseaux sociaux : un vrai potentiel marketing, Frédéric Grelier

Le comportement des Internautes vis-à-vis des réseaux sociaux. Typologie, usages.

De nouvelles postures et modes d’utilisation des outils digitaux

Quand les sites web institutionnels deviennent agrégateurs de média sociaux, Frédérique Doré

Et si on laissait les internautes construire les discours institutionnels des marques ? Car l’essentiel n’est plus ce que les entreprises disent d’elles mais ce que les consommateurs disent des entreprises.

Une seule Coupe du Monde de Football en 2010 : plusieurs façons de la vivre ! Audrey Fournier

Vuvuzellas et les contre-performances de l’équipe de France de football ont animé les discussions. Mais quels sont les canaux d’information utilisés en 2010 pour suivre cet événement sportif majeur ?

Football 2.0, Youssef Rahoui

Coupe du monde de football… Avec le web 2.0 qui permet de créer sans compétence du contenu sur le web, avec l’essor de l’internet mobile… La taille du web va grossir d’un seul coup de plusieurs centaines de millions de textes, courts ou longs, de vidéo, d’images, de conversations…

De nouveaux outils : réalité augmentée et web documentaire

Ces marques hyperactives, Jean-Marc Ferraro

Libérées des écrans par la réalité augmentée (R.A.), dopées par les réseaux sociaux et l’Internet mobile, les marques s’agitent autour de nous avec une extraordinaire proximité. Mise au point.

Le web-documentaire : une nouvelle forme de narration

Le web-documentaire mêle texte, images et son, laissant toute liberté à l’internaute pour visionner le conutenu. Une nouvelle forme d’exploration et de narration.

Les consommateurs, impactés par le digital

High tech : la consommation d’écrans, c’est grand ! Serge-Henri Saint-Michel

L’étude Screen 360 de Mediametrie se penche sur le comportement de nos concitoyens avec les différents écrans : TV, ordinateur, téléphone mobile, baladeur multimédia et se révèle comment le public français a intégré la multiplicité des écrans dans sa vie quotidienne.

Le regard de BVA sur les digital natives, Serge-Henri Saint-Michel

BVA, avec son étude GENE-TIC réalisée auprès des « Digital Natives », nous invite à regarder notre société avec les yeux de cette première génération des 18-24 ans qui construit sa vision du monde dans un environnement de jeux vidéo, d’ordinateurs, de téléphones mobiles et de virtualité.

Lecture (papier !) sur le digital, pour rester sur votre cloud pendant vos vacances

Tic 2025 les grandes mutations, Serge-Henri Saint-Michel

Critique bibliographique de « Tic 2025 les grandes mutations », ouvrage dirigé par Yannick Lejeune et publié chez FYP Edidtions.

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *