La crise, les consommateurs et les marques

GfK publie les résultats de sa deuxième vague de baromètre sur la crise.

Un ensemble encourageant pour les marques !

Les Français bientôt responsables

Confrontés à une gestion de leur portefeuille plus stricte, les Français se caractérisent par un comportement d’achat de plus en plus « Consom’acteur ».

  • Ils sont 86% à déclarer utiliser de plus en plus internet pour trouver le meilleur prix
  • Et 70% des Français ont déjà pris l’habitude d’acheter pas cher

Pour autant, cette course au meilleur prix n’est pas systématique et certains produits/services ne font d’ores et déjà plus partie des dépenses des foyers.

2 Français sur 3 disent avoir appris à se passer de certains biens ou services et c’est ce qu’ils font ! En effet, 50% des Français reconnaissent que la crise leur a appris à moins consommer de tout et n’importe comment.

Le consommateur français toujours ambivalent

Dans ce contexte difficile, les Français n’affichent cependant pas une attitude définitivement restrictive. Ils sont 78% à reconnaître qu’avec la crise, certes ils font des efforts mais se font parfois un petit plaisir ! La place de l’innovation est alors essentielle car près d’un Français sur deux se dit prêt à payer plus cher un produit innovant mais pour des nouveautés utiles. Et si les consommateurs ne font pas assez de différences entre les marques low-cost et les marques plus chères (50% d’entre eux), peut-être est-ce le signe de la fin de l’hyperconsommation en faveur de l’économie « utile ».

La crise, une opportunité pour les marques ?

La crise, une opportunité pour les marques ?

La crise est une opportunité pour les marques

Seuls 17% des Français déclarent que les marques ne leur donnent plus envie d’acheter mais ils ne sont que 18% à estimer que les marques leur donnent envie d’acheter ! Ce gros « ventre mou » de 58% est à la fois alarmant et encourageant :

  • Alarmant parce que les marques, et probablement plus généralement l’hyperconsommation, font moins rêver
  • Encourageant parce qu’il existe aujourd’hui un gigantesque potentiel pour les marques de créer une nouvelle relation marque/consommateur en accompagnant ce dernier dans son expérience quotidienne de la marque au sens fonctionnel ou moral (développement de grandes causes et développement durable).

Source : GFK

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *