Smartphones et tablettes tactiles : démocratisation ?

Comment créer ses boites mails sur un Nokia N97 mini

La percée d’équipements mobiles de plus en plus perfectionnés – smartphones et tablettes – induit, selon l’étude Mobile Consumer Insight de Médiamétrie, une évolution marquée des usages. Les smartphones notamment poursuivent leur conquête des utilisateurs de téléphone mobile, alors que les tablettes, encore à leurs débuts, introduisent de nouvelles pratiques que les fêtes de fin d’année devraient confirmer.

Smartphones : 25% du parc de mobiles

Au 3ème trimestre 2010, plus de 8 Français sur 10 (85,5%) utilisent un téléphone mobile soit 45,9 millions de personnes âgées de 11 ans et plus. Un marché mature qui continue de progresser : on compte 1,2 million d’utilisateurs supplémentaires en un an.

De la même manière, les smartphones poursuivent leur percée : près d’un utilisateur de téléphone mobile sur 4 (24,1%) en possède un. Ils étaient 1 sur 5 au 1er trimestre 2010. Les smartphones sont surtout prisés chez les hommes et les jeunes adultes entre 25 et 34 ans.

A l’international, le taux d’équipement en smartphones varie d’un pays à l’autre comme l’explique Tiphaine Goisbeault, Directeur du Pôle Télécoms et Equipements de Médiamétrie : « les Espagnols et les Italiens sont plus nombreux que les Français à posséder un omartphone : ils représentent plus d’un tiers des utilisateurs de téléphones mobiles. Aux Etats-Unis ou en Chine, on observe un niveau d’équipement comparable à la France. »

Le mouvement se poursuit en France : la moitié des personnes qui envisagent de changer de téléphone souhaitent acquérir un smartphone. Pour autant, les Français restent fidèles à leur opérateur : plus de 9 Français sur 10 ont gardé le même opérateur cette année.

Chez les Français équipés de smartphone, l’iPhone est le plus répandu. La plus forte progression revient quant à elle au système d’exploitation de Google : en 6 mois, la part des possesseurs de smartphones équipés d’Android a été multipliée par 5. Une progression essentiellement portée par les individus âgés de 25 à 34 ans, les plus nombreux à en être équipés : ils représentent plus d’un tiers des adeptes d’Android (35,1%).

Encore une fois, les préférences varient selon les pays : aux États-Unis, Blackberry est le plus utilisé des smartphones tandis qu’au Royaume-Uni et en Chine, le système d’exploitation de Nokia (Symbian) est plébiscité.

Les tablettes stimulent les applications payantes (et la consommation de pommes ?)

Les utilisateurs de smartphones sont 2 fois plus nombreux que la moyenne des utilisateurs de mobile à se connecter à Internet depuis leur téléphone via les sites et applications. L’essor des smartphones tire ainsi le téléchargement d’applications à la hausse : les Français sont 30% de plus qu’il y a 6 mois à avoir téléchargé une application. Ils préfèrent les applications gratuites : elles représentent près de 9 applications téléchargées sur 10 (87,5%).

Toutefois, l’émergence des tablettes tactiles – encore à leurs débuts – favorise le payant : 1 utilisateur sur 4 télécharge des applications payantes contre 15% des possesseurs de smartphones. Lié pour partie aux spécificités de la tablette, ce phénomène peut aussi s’expliquer par un pouvoir d’achat plus important des équipés en tablette.

Concernant les usages sur les tablettes, l’étude indique déjà des premières tendances : ses utilisateurs plébiscitent la souplesse de navigation sur le web et la messagerie électronique (email). Sur l’iPad, la lecture de la presse se place devant l’écoute de la musique.

Des pratiques à suivre en 2011, après les fêtes de fin d’année qui devraient accélérer la présence des tablettes et smartphones dans les foyers.

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>