Les écrans du quotidien : une complémentarité réussie

TV, ordinateur, téléphone mobile, baladeur multimédia... Comment le public français a-t-il intégré la multiplicité des écrans dans sa vie quotidienne

Tablettes tactiles et téléviseurs connectés sont les derniers arrivés dans la collection d’écrans au sein des foyers français. Aujourd’hui on compte en moyenne 5,3 écrans par foyer, soit un écran de plus qu’il y a 3 ans.

Ils sont de plus en plus perfectionnés et high-tech. L’étude Screen 360 de Médiamétrie révèle également qu’ils sont de plus en plus utilisés à d’autres fins que leur fonction initiale.

La vidéo, reine des usages sur les nouveaux écrans

écrans

5,3 écrans par foyer. Pour quels usages ?

Les écrans offrant de plus en plus de possibilités, certaines pratiques se généralisent sur l’ensemble d’entre eux. C’est le cas pour le visionnage de vidéos, de photos ainsi que l’écoute de la radio ou de la musique.

Les nouveaux écrans, tablettes tactiles et téléviseurs connectés, sont également particulièrement prisés pour les pratiques audiovisuelles et les loisirs numériques.

Juste derrière les emails et la presse, les tablettes sont prioritairement utilisées pour regarder des photos ou vidéos personnelles (pour 57% des utilisateurs) puis pour écouter la radio ou de la musique (55%). Viennent ensuite les usages vidéo, qu’il s’agisse de regarder des vidéos enregistrées ou téléchargées sur la tablette (44%), regarder des vidéos sur les sites de partage, ou encore regarder des émissions de télévision au moment de leur diffusion ou après.

Le poste de télévision est par définition utilisé en priorité pour les contenus vidéos, qu’il s’agisse de visionner des programmes TV en direct ou en différé. Et les utilisateurs de TV connectées sont encore plus nombreux à regarder la télévision en différé : près de 4 sur 10 en sont adeptes contre 3 sur 10 pour le poste de télévision classique. Même proportion pour la lecture de contenus vidéo téléchargés ou enregistrés sur disque dur depuis une TV connectée contre 1 internaute sur 4 pour la TV classique. De même, l’écoute de radio ou musique ainsi que le visionnage de photographies ou vidéos personnelles sont plus pratiqués par les utilisateurs de TV connectées.

Sur les téléphones mobiles la vidéo progresse fortement, port&e! acute;e par l’essor des smartphones. 1 utilisateur de smartphone sur 3 est habitué à regarder des vidéos téléchargées ou enregistrées contre moins d’un sur 4 il y a un an. Le visionnage de programmes de télévision au moment de leur diffusion progresse également : 19% des utilisateurs de smartphones y sont habitués.

Après le surf sur Internet, l’ordinateur est utilisé pour visionner des photographies ou vidéos personnelles, écouter la radio ou la musique, visionner des contenus vidéo sur disque dur et regarder des vidéos sur les sites de partage. Vient ensuite le visionnage d’émissions de télévision après leur diffusion que pratiquent 28% des internautes, en augmentation par rapport à 2010.

L’ordinateur, inséparable compagnon de tous les instants

Multiplicité des écrans ne rime pas avec redondance puisque leurs utilisateurs les considèrent comme indispensables, y compris les écrans les plus récents comme les tablettes tactiles.

Si l’on devait n’en garder qu’un ce serait l’ordinateur (fixe ou portable) pour près de la moitié des internautes. Suivi de très près par le poste de télévision.

Le poste de télévision est privilégié pour un usage collectif. La taille de l’écran, la qualité de l’image et le confort de visionnage sont alors mis en avant par les internautes pour choisir cet écran. L’ordinateur est quant à lui plus personnel. Il est notamment privilégié pour la multiplicité des tâches qu’il permet d’accomplir. A noter également, pour une majorité d’usages vidéo, l’écran d’ordinateur est souvent utilisé lorsque d’autres écrans comme la télévision ne sont pas disponibles.

Sur les écrans dans leurs usages et leur taux d’équipement, lire :

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>