Emailing : 4 grandes tendances graphiques

Les grandes tendances graphiques du moment selon NP6 pour éviter les faux pas en matière de design et pour un succès assuré des campagnes d’emailing.

Dans son livre blanc,  NP6 dévoile les grandes tendances graphiques du moment pour éviter les faux pas en matière de design et pour un succès assuré des campagnes d’emailing.

La tendance artistique : lien étroit entre l’Art et la Publicité

Au cours des deux derniers siècles, un lien étroit s’est développé entre l’Art et la Publicité avec la création d’affiches par des peintres et l’arrivée de graphistes professionnels. En 2012, les tendances artistiques sont toujours des sources d’inspirations indispensables pour se différencier.

La tendance Retro : nostalgie d’une époque prospère et glorieuse

Cette tendance a pour objectif d’apporter de l’authenticité et de la confiance à l’internaute. Les marques en retour affichent leur bonne santé et vitalité.

Le cubisme des années 1910

Les formes sont fragmentées, le volume est recherché grâce à une conception géométrique de l’espace. Les formes droites ayant longtemps été associées au monde masculin, la tendance apporte puissance et force aux messages. Elle tend aujourd’hui à s’élargir au monde féminin.

Les grandes tendances graphiques du moment selon NP6 pour éviter les faux pas en matière de design et pour un succès assuré des campagnes d’emailing.

Les grandes tendances graphiques du moment selon NP6 pour éviter les faux pas en matière de design et pour un succès assuré des campagnes d’emailing.

L’action painting des années 50

Dans cette « peinture d’action », c’est l’acte physique de peindre qui est privilégié, seule importe la révélation contenue dans l’acte. Le geste pictural devient expression en soi.

Le Pop Art des années 60

L’utilisation de publicités, de symboles et de personnes connus dans différentes œuvres est l’une des caractéristiques principales qui définit ce mouvement, l’un des principaux du XXème siècle.

La tendance enfantine : dessins et crayonnages

Les dessins d’enfants

Pas de perspective et des thématiques simples (paysages, personnages épurés). Aujourd’hui, les dessins enfantins sont devenus une tendance phare, en lien direct avec la génération des dessins animés, des mangas et avec l’explosion de la 3D et de ses couleurs vives.

La bande dessinée et le crayonnage

L’objectif est d’obtenir le même effet produit par les dessinateurs de bandes dessinées qui passent à l’exécution des dessins en s’aidant des croquis préparatoires ou esquisses de mise en page qu’ils ont effectués précédemment. Les textes et les dialogues sont donc tracés au crayon de manière régulière et lisible.

La tendance minimaliste : simplification du contenu et de la mise en page

Elle consiste à ne garder que les éléments essentiels, l’objectif étant de conserver au moins 60% d’espace vide dans une page pour ne pas gêner la lisibilité, tout en guidant l’œil de l’internaute vers ces éléments bien différenciés par effet de contraste.

La tendance minimaliste a pour but d’imiter des matières réelles pour faire appel au sens tactile, donner l’impression qu’on peut « toucher » certaines parties, et renforcer l’attractivité générale. Pour ce faire, les éléments graphiques, à savoir les images, titres, liens et pictogrammes sont donc conçus selon deux effets destyles qui sont toujours d’actualité en 2012 :

Les effets 3D et glossy

Ces effets sont produits grâce à des dégradés. L’objectif ? Simuler la radiosité c’est à dire la réflexion secondaire d’un objet sur un autre, mais aussi le laquage des surfaces. Les formes restent simples : carrés, rectangles à bords arrondis.

Les effets de lumières et d’ombres

Les effets de lumières sont produits par la recherche de reproduction de phénomènes tels que des néons qui diffusent leur lumière sur les zones contigües. Pour les ombres, l’effet le plus utilisé est l’ombre portée, pour séparer des blocs de contenu. A noter, il est important de conserver une source lumineuse cohérente sur tout l’e-mail. Il s’agit de décider d’où vient la lumière pour que les ombres soient elles aussi cohérentes et participent à cette sensation de « réalité augmentée ».

Parallèlement au graphisme, le choix de la couleur est également prépondérant. Après le rosefoncé, cette année c’est le Tangerine Tango qui a le vent en poupe. Il s’agit d’un rouge orangé qui traduit le dynamisme et la volonté d’aller vers l’avant. En ces temps incertains, le vitaminé Tangerine Tango doit donner une impression d’énergie pour recharger les batteries !

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>