Etude : Micro-paiement web et mobile

Le micropaiement sur mobile et Internet : quelles attentes consommateurs ?

L’édition 2010 de l’étude AFMM – Médiamétrie s’est penchée sur les usages du micro-paiement web et mobile, la pénétration des principales solutions de micro-paiement et la perception de ces solutions par les utilisateurs.

Le profil des acheteurs de services et de contenus en ligne s’élargit

Cette pratique concerne désormais 37% des équipés mobiles sur l’Internet fixe et 47,9% des mobinautes sur l’Internet Mobile (hors achat d’applications mobiles via une boutique)

Les acheteurs web (achats de moins de 10€) et les acheteurs sur Internet mobile ont un profil plus masculin que la moyenne des équipés mobiles 15-60 ans (57,3% d’homme sur le web et 57,2% sur l’Internet mobile vs 49,7% chez les équipés 15-60 ans). Ils sont aussi plus jeunes, notamment sur l’Internet mobile où plus de 60% des acheteurs ont entre 15 et 34 ans (50% sur l’Internet fixe) vs 46% pour l’ensemble des équipés 15-60 ans.

Enfin, alors qu’il n’y a pas de différence notable entre les acheteurs mobiles et l’ensemble des équipés 15-60 ans, on note que les CSP+ sont davantage représentés chez les acheteurs web (achats de moins de 10€) : 38,1% sont CSP+ vs 35,3% chez les équipés 15-60 ans

Dans cette étude, l’achat de services et contenus numériques à partir du mobile ne couvre pas l’achat d’application sauf mention spécifique.

Près d’un quart des mobinautes (24,4%), et 46% des mobinautes équipés iPhone, ayant déjà effectué un achat sur Internet depuis un mobile le fait tous les mois (hors achat d’applications depuis l’Appstore).

Miam le Freemium !

Les équipés Smartphones sont également friands d’applications mobiles payantes : environ un quart d’entre eux a déjà téléchargé au moins une application payante (51,5% parmi les détenteurs d’iPhone). Cependant, 70% déclarent préférer tester gratuitement une application avant de l’acheter, quitte à la payer plus chère ensuite (paiement dit « In App », c’est-à-dire au sein d’une application).

Ce chiffre explique le succès actuel du modèle économique Freemium (voir annexe 1), en rapide développement dans l’industrie des contenus et des services numériques. Ce modèle allie une offre basique gratuite et un second niveau de services ou de contenus payant.

Le micro-paiement sur facture mobile apprécié

L’Achat sur facture (FAI/opérateurs) : premier mode de paiement sur l’Internet mobile

La solution de paiement la plus utilisée pour réaliser un achat sur Internet depuis son mobile est le débit sur facture opérateur mobile (58,2% des équipés mobile y ont eu recours contre 34,8% pour la carte bancaire et 17,8% pour Paypal).

Pour les achats sur l’Internet fixe, c’est la carte bancaire qui arrive en premier (76%), suivi de près par les solutions sur facture (opérateurs ou fournisseurs d’accès à Internet) qui comptent 62% d’utilisateurs contre 41,7% pour les solutions de paiement via compte, de type iTunes et Paypal.

Un mode de paiement loué pour sa simplicité

Ce mode de paiement est apprécié pour sa simplicité, sa rapidité et sa dimension rassurante
Sur l’Internet fixe comme sur l’Internet mobile, c’est le paiement sur facture (opérateurs ou FAI) qui est considéré comme le moyen de paiement le plus simple, le plus rapide et le plus pratique par les utilisateurs. De même, 88% des équipés Smartphone ayant déjà téléchargé une application payante jugent l’achat d’applications via la facture opérateur pratique et adapté.

Cette solution apparaît aussi sécurisante et rassurante, tout comme le paiement via compte (Paypal, iTunes), tandis que la carte bancaire semble nettement moins rassurer les utilisateurs.

Vous pouvez télécharger gratuitement ce guide pratique et pédagogique destiné aux éditeurs de services en ligne sur le site de l’AFMM.

A lire aussi sur Marketing-Professionnel.fr : Le micropaiement sur mobile et Internet : quelles attentes consommateurs ?

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>