Etude : stress et risques psychosociaux en entreprise

Salariés : travail, bonheur et stress

Une étude CSP Formation sur le thème « Stress et risques psychosociaux : où en sont les entreprises ? » met en évidence les causes, les manifestations et les conséquences de ces troubles dans l’objectif d’identifier les actions déjà mises en place par les entreprises pour prévenir ces risques et les actions prévues à court / moyen terme.

Déterminer les facteurs de trouble

Cette étude menée auprès de 277 professionnels des Ressources Humaines a permis, dans un premier temps, de détecter les facteurs les plus impactants à l’origine des risques psychosociaux, tels que les perçoivent les entreprises.

Une charge de travail trop importante, une augmentation de la pression sur les délais et sur les résultats ainsi que les restructurations organisationnelles arrivent en tête des situations génératrices de troubles psychosociaux. Ces quatre facteurs représentent en effet 50% des réponses. Les personnes interrogées identifient ensuite des facteurs liés au management, à l’absence de reconnaissance ou de soutien de la hiérarchie et enfin les conflits.

Les fonctions les plus concernées par le stress et les risques psychosociaux

Dans un second temps, l’enquête révèle que tous les services sont globalement concernés par les risques psychosociaux. Cependant, les services RH, les commerciaux et les collaborateurs en relation avec la clientèle le sont plus particulièrement.

Enfin, l’analyse met en exergue les conséquences liées aux troubles psychosociaux. Parmi les conséquences les plus citées figurent la baisse de la motivation (84%), la dégradation de l’ambiance (84%), l’absentéisme (79%) et enfin la perte d’efficacité (75%).

Évaluer les risques : une réelle nécessité

Conscientes de l’impact négatif des risques psychosociaux, les entreprises évaluent les menaces et mettent en place des actions préventives.

Ainsi, 32% des entreprises interrogées évaluent leur niveau de risques en combinant plusieurs moyens. Tout d’abord, une large part de l’échantillon (63%) recueille des informations via les médecins du travail. Analyse des indicateurs RH, enquêtes du personnel, entretiens individuels et réunions de groupe viennent ensuite compléter ces informations.

Le service RH, acteur majeur de la prévention des risques

De ce fait, le service RH se positionne comme l’acteur majeur en charge de la prévention des risques psychosociaux. 20% des entreprises sollicitent également le Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) ainsi que les médecins du travail.

Selon l’étude, 76% des entreprises ont entrepris au moins une action collective pour prévenir ces risques.

Conscients de l’importance d’un accompagnement, 64% des personnes interrogées déclarent avoir mené une action auprès des managers au travers de formations ou en mettant à leur disposition des relais d’aides internes.

Si former les managers et les acteurs de prévention reste une action entreprise par près de la moitié des sociétés interrogées, des réunions d’information et de sensibilisation à l’hygiène de vie se pratiquent également (25%). En somme, la formation se place au cœur de la prévention des risques.

Lire notre dossier RH et marketing qui aborde aussi les risques psychosociaux et le stress au travail

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


2 commentaires

  1. avatar

    Jean-Paul

    28 février 2011 at 19:45

    Pour info, je vous signale la parution récente du livre « Mal-vivre au travail » co-écrit par un médecin du travail (J.Baugé) et un juriste (D.Pierrejean). Voir la présentation de l’ouvrage sur chapitre.com. Issu d’une expérience de terrain et d’une formation ergonomique, il étudie les différents risques psychosociaux et la prévention de leurs causes.

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>