Ventes de livres : 7 mois de hausse !

Marché du livre en 2010 : 268 millions d'ouvrages vendus neufs pour un chiffre d'affaires de 2,8 milliards d'euros

Sur un marché des biens culturels en retrait selon Ipsos MediaCT, seul le marché du livre voit ses ventes progresser en 7 mois. Principaux chiffres et tendances.

Ventes de livres sur 7 mois : en hausse (c) statuette ASM

Ventes de livres sur 7 mois : en hausse

Distribution de livres : Internet pousse fort !

La croissance du marché du livre est tirée par les libraires en ligne et les grandes surfaces spécialisées alors que les ventes en librairies et dans la grande distribution sont en recul.

Les librairies en ligne tirent le marché (ventes sur Internet de livres papier) avec un chiffre d’affaire en progression de +18,9% pour peser à fin juillet près de 10% des ventes en valeur.

Les grandes surfaces spécialisées, dont le parc de magasins continue de croître, contribuent également à la bonne tenue du marché avec des ventes en hausse de +2,8 % en valeur sur le rayon livres.

Cette progression se fait au détriment de la libraire indépendante et de la grande distribution dont le chiffre d’affaires sur le livre baisse respectivement de -1,3% et -4,7%.

Livre : principaux segments haussiers

Sur les 7 premiers mois de l’année, la littérature générale grand format constitue le principal moteur de la croissance : un chiffre d’affaire en hausse de +3,9%.

Encore plus que les romans, ce sont les essais qui connaissent la plus forte croissance (+21% en volume ; +6% en valeur) avec une littérature contestataire de petit format et à petit prix qui rencontre depuis l’automne dernier un véritable succès. « Indignez-vous ! », « Engagez-vous ! » de Stéphane Hessel (3,00 € et 7,00 €) ou encore le « Manifeste d’économistes atterrés » (5,50€) font partie des best-sellers de ce début d’année.

Coté romans, les ventes elles aussi progressent (+1% en volume ; +2% en valeur). Le Policier notamment enregistre une progression des ventes de +5% en volume.

La littérature poche réalise de son coté un bon début d’année et voit son chiffre d’affaire progresser de +1,5%.

Les ventes de BD progressent, les prix aussi

La bande-dessinée participe également à la bonne tenue du marché avec un chiffre d’affaire en hausse de +5,9%. Si les ventes d’albums n’augmentent que de 1% en volume, le chiffre d’affaire lui progresse de 5%, le prix moyen sur les albums ayant augmenté de +4% à fin juillet.

Après un très mauvais premier semestre 2010, les ventes de mangas sont reparties à la hausse (+4% en volume) sans pour autant retrouver le niveau des années antérieures. Sur les mangas également, les éditeurs ont commencé à augmenter les prix (+4% à fin juillet).

Dans un contexte de baisse du pouvoir d’achat, la question est de savoir si cette hausse généralisée des prix sur la BD ne risque pas à terme de dissuader un certain nombre d’acheteurs.

La revanche du parascolaire

Autres marchés ayant contribué à la croissance : le parascolaire et les guides de voyages

En baisse régulière depuis ces dernières années, les ventes d’ouvrages parascolaires repartent et enregistrent à fin juillet une forte progression (+9,5% en valeur). Une progression qui profite à l’ensemble des segments (soutien, ouvrages de référence, annales, cahiers de vacances, …).

Sur le marché du tourisme, la chute des ventes de guides de voyage vers les pays arabes (Maroc, Tunisie, Egypte, Jordanie, Syrie) a été compensée par la hausse des ventes vers l’Europe du Sud (Italie, Espagne, Portugal, Turquie) ainsi que vers les destinations françaises. Au final, les ventes de guides de voyages augmentent à fin juillet de +2,9% en valeur.

« Roulez jeunesse » !

Le marché de la jeunesse, qui pèse à lui seul 16% du chiffre d’affaire sur le marché, se maintient et enregistre même une progression des ventes de +1,7% en volume (chiffre d’affaire stable).

La baisse attendue des ventes sur la littérature jeunesse en grand format (-11% en volume) après la fin de la saga « Twilight » de S. Meyer en 2010 est en effet compensée par la progression des livres d’activités (+9% en volume), des albums (+4% en volume) et de la littérature poche (+3% en volume).

Le marché du Pratique, seul segment en baisse

Le marché du Pratique accuse, seul, un net recul : -12,9% en valeur.

Particulièrement touché, le segment de la santé/bien-être voit son chiffre d’affaire chuter de 21%. Le recul des ventes enregistré sur Pierre Dukan, dont les ouvrages avaient connu en 2010 un succès retentissant, a naturellement amplifié la baisse sans pour autant l’expliquer en totalité.

Concernant les ouvrages de cuisine, la baisse des ventes (-5% en valeur) est particulièrement marquée dans les librairies indépendantes. Celles-ci semblent en effet s’être désengagées de ce marché, en oubliant peut-être un peu vite que ce type d’ouvrages est susceptible de leur attirer une nouvelle clientèle.

Méthodologie

Panel Livres Ipsos MediaCT : les données de ventes sont des estimations obtenues à partir des ventes réelles (ventes comptabilisées aux caisses des magasins), enregistrées en France métropolitaine, auprès d’un panel conséquent et représentatif des circuits de distribution de vente de livres neufs au détail : librairies de premier et de second niveau, grandes surfaces culturelles, grandes surfaces alimentaires et librairies en ligne. Il exclut les ventes réalisées à l’export et dans les Dom-Tom, les ventes aux grossistes et la VPC. Sont exclus du panel les livres scolaires, les foires aux livres ainsi que la majeure partie des ouvrages à TVA 19,6%.

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>