Marine Le Pen : quelle image ?

dyn007_original_420_284_jpeg_2674760_c68eba7da0d08fbda96d501f5c91ccb3

Ce sondage Harris Interactive réalisé pour La Chaîne Parlementaire dans un contexte où les intentions de vote traduisent une dynamique positive pour la représentante de l’extrême-droite, fait apparaître les éléments suivants :

  1. Les Français posent un regard relativement structuré sur les traits d’image qu’ils attribuent à Marine Le Pen : sa personnalité ne suscite pas de rejet massif ; lui est reconnue une capacité à pouvoir identifier les difficultés, sans que pour autant on la considère comme étant une potentielle bonne Présidente de la République
  2. Les sympathisants d’extrême-droite se révèlent être des soutiens massifs à la présidente du Front National
  3. Une forte majorité des sympathisants de Droite considère, notamment, qu’elle comprend bien les préoccupations des Français.

Marine Le Pen, mère courage

Les traits dimage de Marine Le Pen

Les traits d'image de Marine Le Pen (c) illustration http://pandemoniumetnous.skynetblogs.be/

Dans le détail (terme utilisé dans un autre contexte par le FN…), on constate que les Français reconnaissent majoritairement à Marine Le Pen du courage (68%). Ce regard est partagé par toutes les catégories de Français, bien qu’il soit davantage répandu parmi les personnes âgées de 50 ans et plus (76% contre 51% des 25-34 ans), ainsi que parmi les sympathisants de droite et d’extrême-droite (respectivement 79% et 100% contre 55% des sympathisants de gauche et 57% des sympathisants d’extrême-gauche).

Comprendre (à moitié) les français

Les Français se montrent davantage partagés quant à sa capacité à bien comprendre les préoccupations des Français : 50% estiment qu’elle le fait plutôt bien et 50% qu’elle le fait plutôt mal. Sa capacité de « nommer » les problèmes (souvent dans le discours d’ailleurs plus tourné vers les dimensions sociales que portant sur les immigrés) ne lui est ainsi pas fortement déniée. On observe sur ce point un clivage assez important selon l’âge des répondants : les plus de 35 ans considèrent majoritairement qu’elle comprend bien les préoccupations des Français (57% des 35-49 ans et 55% des personnes âgés de 50 ans et plus) alors que les plus jeunes ne sont qu’une minorité à lui prêter cette qualité (37% des 18-24 ans et 31% des 25-34 ans). En revanche, alors qu’on aurait pu penser que le discours social porté par Marine Le Pen porterait davantage ses fruits auprès des catégories populaires, on n’observe guère de différence sur ce point selon la catégorie socio-professionnelle du répondant (49% des CSP + et 48% des CSP-). Notons en outre que si la totalité des sympathisants du Front National et 56% des sympathisants UMP estiment qu’elle exprime bien les préoccupations des Français, c’est également le cas de 56% des sympathisants du MoDem et 40% des sympathisants écologistes.

Marine Le Pen : faiblement compétente (et pas sympathique non plus)

Une forte minorité lui attribue de la compétence : 44% des Français jugent qu’elle possède cette qualité contre 55% qui estiment qu’elle lui fait défaut. Les femmes (48%), les 35-49 ans (48%) et les sympathisants du Front National (98%) lui accordent davantage cette aptitude alors que les membres des catégories supérieures sont plus sévères (37% contre 47% des CSP-). Les réponses des sympathisants de droite sont clivées (49% estimant que ce terme s’applique plutôt bien contre 51% plutôt mal).

Si sa capacité à saisir les préoccupations des Français et sa compétence lui sont pour partie créditées, seuls les sympathisants du Front National (91%) et les électeurs de Jean-Marie Le Pen en 2007 (92%) la trouvent majoritairement sympathique (37% de l’ensemble des Français). Une part non négligeable des sympathisants de Droite (40%) lui accolent le même attribut tandis que 23% à gauche s’expriment à l’identique.

La même proportion de Français estime que Marine Le Pen « a de bonnes idées pour la France ». 45% des électeurs de Nicolas Sarkozy au premier tour de la présidentielle de 2007 partagent cette opinion. 29% estiment également qu’elle « peut réformer le pays dans le bon sens » (100% des sympathisants FN, 33% des sympathisants de droite et 13% des sympathisants de gauche). Sur ces deux points, les catégories populaires se démarquent (respectivement 42% et 35% contre 34% et 25% des CSP+).

Marine Le Pen n’a pas une image de présidentiable

Enfin, 18% estiment qu’elle « ferait une bonne Présidente de la République » et 16% qu’elle « peut bien représenter la France à l’étranger ». Si les sympathisants du Front National n’en doutent pas (91% et 77%), aucune autre catégorie de population ne dépasse les 22% sur ces deux caractéristiques. Relevons que, ici aussi, plus d’un cinquième des Français issus des catégories populaires considère que la caractéristique « ferait une bonne Présidente de la République » correspond plutôt bien à la présidente du Front National.

Si une large frange de la population reconnaît à la nouvelle dirigeante du Front National sa capacité à cerner les questions qui se posent aujourd’hui en France et, pour un peu plus d’un tiers, à apporter de bonnes idées dans le débat public, et si son image apparaît moins « sulfureuse » que celle de son père, ces jugements ne se traduisent pas aujourd’hui automatiquement en une croyance en sa capacité à diriger le pays et à le représenter dans le concert de la politique mondiale.

Ce sondage a été réalisé après l’arrivée de Marine Le Pen à la présidence du Front National. N’est-il pas contradictoire avec un précédent sondage Harris Interactive de décembre 2010 dans lequel Ségolène Royal est la personnalité politique qui énerve le plus les français (73%), devant Brice Hortefeux (70%)… et Marine Le Pen (64%) ; un peu plus de la moitié des sympathisants de droite se déclarent agacés par Marine Le Pen (56% contre 81% à Gauche) ?

Note méthodologique

Sondage Harris Interactive pour LCP dans le cadre de l’émission Politique-Matin – 27/01/2011. Enquête réalisée en ligne par l’institut Harris Interactive les 25 et 26 janvier 2011. Échantillon de 1 015 individus issus de l’access panel Harris Interactive, représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle de l’interviewé et taille d’agglomération.

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


1 commentaire

  1. avatar

    Serge-Henri Saint-Michel

    27 juin 2011 at 8:43

    24 juin 2011 – Voir le décalage entre image voulu et image perçue, analysée par Laurent Joffrin dans son article « Le nouveau FN de Marine Le Pen n’existe pas » :
    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/laurent-joffrin/20110624.OBS5841/le-nouveau-fn-de-marine-le-pen-n-existe-pas-par-laurent-joffrin.html

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>