Investissements publicitaires de nov. 2009, TNS MI

Les investissements publicitaires de nov. 2009, TNS MI
Les investissements publicitaires de nov. 2009, TNS MI

Rideaux tirés sur les investissements dans le média cinéma

Le mois de novembre 2009 enregistre une croissance sans précédent des investissements publicitaires bruts depuis le début de l’année (+9,8%). Seuls la publicité extérieure et le cinéma accusent une évolution négative de leurs recettes brutes (respectivement -4,3% et -26%) ; A contrario, la presse, la télévision, la radio et internet affichent des croissances positives en valeur pour le mois. Le cumul annuel se stabilise enfin et cesse d’être négatif.

Des recettes publicitaires brutes en hausse pour la presse

Le mois de novembre permet à la presse d’afficher des recettes brutes à +3,5% et ainsi de faire remonter l’évolution annuelle cumulée du media (-5,7%).Si les quotidiens boostent le media (+10,5%), les magazines semblent également redresser la barre même si leurs recettes restent négatives (-1,9%). Notons dans un même temps que l’évolution en volume du media se redresse elle aussi sur le mois (-4,1%) mais reste négative en cumul (-10,3%). On notera également que les établissements financiers ont particulièrement soutenu le media en novembre (+39%).

La radio continue à sourire

La radio, qui n’a à déplorer que 2 mois de recettes brutes négatives en 2009, continue sur sa lancée et affiche une évolution sans précédent de +25% sur le mois. Les stations généralistes voient leurs recettes croître de +37,3% et les musicales de +21,2%. En volume, le media enregistre également des évolutions à 2 chiffres sur ses deux segments. En cumul annuel, la radio affiche dorénavant la plus forte évolution parmi les media (+8,2%) et confirme ainsi la place privilégiée que lui accordent les annonceurs en temps de crise. Côté media et comme en presse, on note des investissements particulièrement importants des établissements financiers (+52,2%) mais également des télécommunications (+53,9%) et de l’automobile (+40,3%).

La TV en beauté

Boostées par les annonceurs de l’alimentation et de l’hygiène beauté, les recettes brutes de la télévision continuent elles aussi à croître de façon significative sur le mois (+16,6%). La TNT n’est plus seule à booster le media (+56,6%). En effet, les chaînes nationales se redressent fortement (+12,4%) et les chaînes thématiques affichent également une croissance significative (+8%). Au global, le media enregistre ainsi une évolution de +2,7% en valeur sur le cumul annuel et de +0,8% en volume. Notons également que, contrairement au mois précédent et à l’approche des fêtes, les distributeurs réinvestissent massivement sur le media (+19,5%).

L’affiche décolle partiellement

La publicité extérieure redresse légèrement la barre au mois de novembre par rapport au mois précédent (-4,3% vs -11,8%) grâce notamment à l’automobile (+10,2%) et au secteur culture & loisirs (+26,5%). Cependant, elle présente une évolution encore fortement négative de -9,1% sur le cumul annuel.

Le cinéma s’assombrit

A contrario, le cinéma replonge en valeur sur le mois de novembre (-26%) alors que la rentrée avait été très encourageante. Au global, le media présente des recettes en évolution à -4,3%.

En novembre, internet enfin continue à afficher des recettes positives mais moins significatives qu’en 2008 (+8,4%). L’évolution globale du media est de +6,6% grâce notamment, aux annonceurs des services et à ceux du secteur culture & loisirs qui, sur l’année, affichent des évolutions respectives de + 21% et de +22,3%.

Source : TNS MI

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>