Brise légère sur les investissements publicitaires de septembre

Brise légère sur les investissements publicitaires de septembre. (c) photo : SH Saint-Michel

Le mois de septembre enregistre une évolution positive des investissements publicitaires à +4,9%. Ainsi, pour le 4ème mois consécutif, le marché publicitaire français présente une croissance de ses recettes. De tous les media, seule la presse est à la traîne en septembre (-9,7%), alors que le cinéma et la publicité extérieure renouent avec la croissance.

Good vibrations à la radio

La radio continue à soutenir le marché tant en valeur (+13,7%) qu’en volume (+7,1%) sur ce mois de rentrée. Les stations musicales enregistrent des recettes à +8,7% et les stations généralistes à +25,8%. Sur le cumul de l’année, la radio évolue de manière positive en valeur (+5,1%) comme en volume (+2,1%).

Côté secteurs, on remarque néanmoins un désengagement conséquent des distributeurs (-6,5%) malgré le contexte de la rentrée qui se prête généralement bien à la communication de ces annonceurs. A l’inverse, les secteurs qui boostent le media sont l’automobile (+46,4%) et les établissements financiers (+32,9%).

La TV et Internet à +14% !

La télévision repart en présentant une croissance à deux chiffres à +13,9%en septembre. Les chaînes nationales qui pèsent toujours pour plus de 60% des recettes du media renouent avec un dynamisme certain en cette rentrée (+7,9% en valeur). La TNT continue de tirer le media et présente une évolution à +60,5% alors que les chaînes thématiques perdent encore des recettes (-6,3%). La télévision au global est tout juste stable sur le cumul annuel en valeur (-0,3%).

Côté secteur, on note que les distributeurs boostent la rentrée tant sur les chaînes nationales (+42,9%) que sur la TNT (+152,2%).

Les recettes brutes de la publicité extérieure augmentent de +2,8% au mois de septembre. Sur le cumul annuel, le media enregistre -9,6% en valeur.

Comme en radio, les distributeurs se sont désengagés du media (-15,7%) au mois de septembre même si sur le cumul annuel le secteur de la distribution enregistre +4,8%. Parallèlement, on note une rentrée sur le media très dynamique pour les secteurs de l’automobile (+62,3%) et de l’alimentation (+65,2%).

Le cinéma affiche également une croissance positive en septembre (+23,9%) grâce aux annonceurs des secteurs boissons (x12,5)et des télécommunications (x10,8). En cumul annuel, les recettes brutes du media sont légèrement négatives (-1,6%).

La rentrée profite à internet qui voit ses recettes augmenter de +14,5%. Il s’agit du mois le plus dynamique après le mois de juillet (+16,4%). Au cumul, le media enregistre une croissance de +7,9%.

On note néanmoins un fort désengagement du secteur automobile sur le mois (-15,6%) vs le cumul (+8,2%). A l’inverse d’autres secteurs viennent largement compenser cette chute : les télécommunications affichent une progression de leurs investissements de +27,2% et les établissements financiers de +18,3%.

La presse sous pression…

La presse enfin ne connait pas de répit et voit encore une fois ses recettes diminuer au mois de septembre 2009 (-9,7%). Sur le cumul annuel, le media enregistre une chute de -7,5% en valeur et de -11,5% en volume.

Les recettes de la PQN progressent en septembre (+2,2%) alors que celles de la presse magazine continuent à chuter de façon très importante (-17,4%). Sur ce dernier segment de presse d’ailleurs, la presse d’actualité enregistre une chute de pagination moins conséquente (-6%) que d’autres segments de presse comme par exemple la presse automobile (-48%) ou comme la presse féminine (-18%).

Côté secteur, on note que les distributeurs sont en recul (-3,4%) sur la presse au global pour grande partie à cause de leur désengagement en presse magazine (-21,4%).

Source : TNS Media Intelligence

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>