Le marché publicitaire perd 1 milliard (ou presque)

Le marché publicitaire perd 1 milliard (ou presque)
Le marché publicitaire perd 1 milliard (ou presque)

Le marché publicitaire plonge…

Premier semestre 2009 : ambiance de crise pour les médias…

La crise financière du 4e trimestre 2008 a eu de fortes conséquences sur la situation économique et sociale 2009 et a affecté très durement le marché publicitaire en France au 1er semestre 2009.
Bien que l’année ne soit pas encore terminée, on peut parler dès à présent d’une chute historique puisque sur le périmètre concerné par l’enquête : les recettes publicitaires nettes au 1er semestre 2009 s’élèvent à 4 139 millions €. Elles chutent par rapport au 1er semestre 2008 de -18,1%, soit une baisse en valeur de -915 millions €.

Situation par media

Télévision

Les espaces classiques diminuent de -19,8% et le parrainage de -10,7%.

Presse

PQN
La publicité commerciale et financière diminue de -21,8% et les PA (imprimées uniquement) baissent de -37,9%.

PQR
La publicité commerciale diminue de -4,9% et les PA de -23,4%. Il est à noter que la publicité extra-locale augmente de +6,7%.

Presse gratuite
Les recettes de la presse gratuite d’annonces diminuent de -32,2% et les recettes publicitaires de la presse gratuite d’information augmentent de +3%.

Publicité extérieure

L’affichage grand format voit ses recettes diminuer de -15,8%, celles du transport de -18%, celles du mobilier urbain de -11,8% et les autres formes d’affichage (lumineuse, chariot, piéton) enregistrent une baisse de -17,3% de leurs recettes.

Une crise profonde du média publicitaire

Pour les médias, cette crise profonde du marché publicitaire est le résultat combiné :
· d’une crise économique forte avec un PIB en récession de -1,4 % au premier trimestre 2009 et une décroissance probable de -2,4% sur l’année et un accroissement du taux de chômage, passant de 8,5% au premier trimestre 2009 à 9,1% au deuxième trimestre et vraisemblablement à 10% d’ici à la fin de l’année.
· mais aussi d’évolutions structurelles :
- qui modifient radicalement le paysage télévisuel avec la disparition progressive de la publicité sur les chaînes publiques et l’accroissement depuis 2005 de l’offre avec l’arrivée de nouvelles chaînes sur la TNT ;
- le développement de l’Internet et des technologies associées qui bouleversent les comportements et remettent en question les modèles économiques des médias, notamment celui de la presse qui, soulignons-le, représente toujours la part de marché la plus importante des recettes publicitaires.

Lire le PDF IREP sur la mise en perspective des crises passées et accéder aux tableaux média par média de l’évolution des investissements publicitaires.

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>