Les tendances du marché publicitaire à fin novembre 2008 selon TNSMI

Les tendances du marché publicitaire à fin novembre 2008 selon TNSMI

Le marché publicitaire est caractérisé par une hausse de 4,2% des investissements publicitaires bruts sur le mois de novembre 2008 après redressement en valeur brute estimée des chaînes nationales de télévision, soit une croissance de 5,6% sur le cumul à date. 3 médias sur 6 suivent cette tendance positive : la télévision, le cinéma et internet. Toutefois, internet contribue pour la quasi-totalité à la croissance en valeur.

La télévision en bonne forme

En télévision nationale, TNS évalue l’évolution du mois de novembre à +6,9%* en tarif équivalent brut et après redressement de l’ensemble des chaînes du service public ainsi que des écrans Cristal de TF1, soit une croissance de 2,3% au cumul annuel. En effet, les chaînes nationales enregistrent ce mois-ci une évolution positive en valeur (+2,9%) et les chaînes de la TNT connaissent toujours de forts taux de croissance (+89,8% en valeur et +35% en volume).

L’intensification des campagnes de communication dans les quotidiens a permis à la presse d’afficher des recettes publicitaires quasi stables (-0,7%). En effet, la presse quotidienne nationale enregistre une croissance de +5,6% de ses investissements publicitaires et +8,8% de sa pagination. Les quotidiens ont bénéficié d’un réengagement des secteurs de la banque et de l’assurance (+64,8%) mais aussi d’une présence plus soutenue de la distribution (+51,4%) de la culture loisirs (22,4%) et de l’automobile (10,2%). En revanche, la presse magazine ne profite pas de cet engouement : sa pagination recule de -14,3% en novembre et de 5,2% depuis le début de l’année.

Mauvaises ondes (encore) pour la radio et l’affichage

Le climat économique a continué de peser sur le média radio qui affiche ce mois-ci de mauvais résultats. La baisse des investissements publicitaires s’accélère et s’élève à -9,8% sur le mois de novembre. Tous les indicateurs sont à la baisse sur tous types de stations : les stations généralistes et musicales sont en repli respectivement de -16,8% et -14,4% en durée.

La publicité extérieure voit ses recettes publicitaires en baisse de -1,3% pénalisée principalement par le retrait des télécommunications mais aussi de l’alimentation et des établissements financiers et assurances. Sur le cumul annuel, le média continue cependant de progresser avec +3,2% en valeur.

Le cinéma crève l’écran

Enfin, le media cinéma enregistre ce mois-ci une hausse de 22,7% en valeur. Cependant, cette performance ne permet pas d’inverser la tendance et affiche toujours une évolution négative au cumul annuel (-5,3%).

Et, le média internet continue son développement et enregistre toujours la plus forte progression avec +27% sur le mois de novembre soit +29,6% depuis le début de l’année.

Les tendances du marché publicitaire à fin novembre 2008 selon TNSMI

Les tendances du marché publicitaire à fin novembre 2008 selon TNSMI ; top 10 annonceurs

Quoi de neuf dans le secteur ?

Pour finir, l’analyse sectorielle montre des évolutions contrastées. Sur les 10 principaux secteurs, 7 progressent sur le mois de novembre et certains secteurs enregistrent des évolutions bien supérieures à la moyenne. Ainsi, les établissements financiers et assurances communiquent à nouveau et annoncent une progression de 14,5%. La distribution, toujours premier secteur investisseur enregistre une croissance à +14,1%. Cependant la plus belle performance revient au secteur du voyage tourisme qui affiche une progression de +16,5% notamment au travers de la dernière campagne Mc Donald, troisième annonceur du mois.

.

*N.B. : Depuis le 1er janvier 2008, la lecture des données d’investissements publicitaires des chaînes de télévision nationale est rendue difficile par l’application des tarifs des régies, France Télévisions et TF1 Publicité ayant innové chacune à leur manière en proposant des tarifs nets. Si la fonction première de la veille publicitaire est de refléter les tarifs tels qu’ils sont publiés par les régies, TNS Media Intelligence a souhaité proposer au marché une estimation plus réaliste de l’évolution du média après redressement de l’ensemble des chaînes du service public ainsi que des écrans Cristal de TF1



Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>