Les célibataires, cible marketing

Les célibataires, représentant 40,6 % de l ensemble des foyers français. Quels sont leurs profils ?

Le célibat, tout comme l’adultère, nourrit des clichés et des fantasmes parfois loin de la réalité. Vieux garçons ? Jeunes adultes ? Indépendants ? Bons vivants ? Financièrement aisés ? Les célibataires revêtent différentes facettes et se multiplient chaque année. Face à ce phénomène de société, Acxiom dresse le portrait type du foyer célibataire d’aujourd’hui.

Les célibataires : aux trois quarts des femmes

Les célibataires, représentant 40,6 % de l ensemble des foyers français. Quels sont leurs profils ?

Les célibataires : 40,6 % de l'ensemble des foyers français. Quels sont leurs profils ?

Le célibat concerne majoritairement la gente féminine : les femmes sans enfants à charge représentent 48,4 % des célibataires en 2011 (soit 19,7 % de la population) contre 34,3 % pour les hommes sans enfants (soit 13,9 % de la population). Elles sont également près de 15% avec un enfant à charge pour seulement 2,6 % des hommes dans la même situation.

Par ailleurs, parmi les personnes seules, 31,3 % sont des retraités (ils sont 29,4 % à avoir plus de 65 ans) et 7 % sont de jeunes adultes (18-24 ans).

Appartenant plutôt à une Catégorie Socio-Professionnelle modeste, les célibataires sont pour 16,8 % des fonctionnaires, 8,5 % des femmes ou hommes au foyer, et 7,8 % à la recherche d’un emploi.

60 % des foyers de personnes seules ont un revenu net mensuel de moins de 1500 euros, contre 36 % des foyers français. Cette tendance se ressent notamment sur le logement et l’accès à la propriété, puisque seulement 40,7 % des célibataires sont propriétaires.

Enfin, adeptes des grandes villes pour la majorité d’entre eux (52,6 % vivent dans une ville de plus de 100 000 habitants), 21,3 % déclarent vivre en Ile-de-France. Ils sont ainsi 28,2 % à habiter dans des appartements ou maisons de petites surfaces (inférieures à 50m2).

Les célibataires : un budget restreint, des habitudes spécifiques

Bien qu’ils soient près de 40 % à n’avoir aucun crédit en cours (vs 33,1 % des foyers français), les célibataires ont un pouvoir d’achat plutôt faible, notamment pour leurs vacances, puisque 2 célibataires sur 3 y consacrent un budget inférieur à 1500 €.

Concernant leurs loisirs, ils vont moins au restaurant que l’ensemble de la population française (42,6 % vs 47,6 %), favorisant davantage les loisirs culturels, avec une appétence particulière pour le théâtre (14,8 % vs. 13,5 %) et les musées/Expositions (21,7 % vs 20,1 %).

Pour la plupart citadins, les célibataires ont une préférence pour les magasins urbains de proximité plutôt que les grandes enseignes, davantage empreintes d’un caractère familial. Ils sont par exemple plus nombreux à faire leurs courses chez Carrefour Market, Casino, Monoprix et Ed.

Segmentation des profils de célibataires

La population ici étudiée concerne les célibataires, représentant 40,6 % de l’ensemble des foyers français.

D’après la segmentation Personicx® d’Acxiom, quatre profils descriptifs des foyers de personnes seules sont sur-représentés :

  • Les 18 – 24 ans, une majorité « Eco Singles » : ils représentent 6 % des foyers français, vivent seuls et sont issus de CSP modestes. Ils sont très investis dans leur logement afin de créer un nid. Même s’ils se sentent bloqués par leur situation économique, ils sont dans un élan de séduction. Consommateurs de Hard-discount et d’enseignes spécialisées, ils sont en conflit avec la société et peuvent avoir des comportements « réactionnaires ».
  • Les 35 – 49 ans, une majorité de « City Singles » : ils représentent 4,6 % des foyers français, vivent seuls, dans un parfait équilibre entre le travail et les loisirs. Vivant principalement dans des grandes villes, ils profitent de leur liberté et de leurs moyens tout en anticipant l’avenir. Malgré une vie plutôt équilibrée, ils commencent à souffrir du célibat.
  • Les 50 – 64 ans, une majorité « Classic Solos » : représentant 5,1 % des foyers français, ils sont plutôt centrés sur eux même, mais sans enfermement. Sans tension, ils sont en équilibre entre leur foyer et leur vie professionnelle et se laissent porter par le système.
  • Les 65 ans et plus, une majorité de « Papy et Mamy Tonic » : ils représentent 2,8 % des foyers français. Principalement veufs ou veuves, ils restent épanouis. Retraités urbains aux revenus moyens, ils sont de grand consommateurs de télévision. Leur pouvoir économique leur permet de choisir de vivre de nombreuses expériences car ils sont toujours à la recherche de nouvelles expériences. Ils craignent beaucoup que leur santé ne vienne stopper leurs élans.

A lire sur Marketing Professionnel : Budget vacances : la classe moyenne sous tension, aux données fournies par Acxiom

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>