Les réseaux sociaux, alternative aux mails en entreprise ?

Cette étude Salesforce sur les modes de communication en entreprise révèle l'importance croissante des réseaux sociaux dans un monde professionnel croulant sous le poids des mails.

Une étude Salesforce sur les modes de communication en entreprise révèle l’importance croissante des réseaux sociaux dans un monde professionnel croulant sous le poids des mails.

Des mails en nombre, une productivité en baisse

Cette étude Salesforce sur les modes de communication en entreprise révèle l'importance croissante des réseaux sociaux dans un monde professionnel croulant sous le poids des mails.

Les réseaux sociaux peuvent-ils éviter les mails en nombre et la productivité décroissante qui l'accompagne ?

Plus de 67 % des employés d’entreprises de toutes tailles s’agacent de devoir consacrer une part de leur temps de travail à la lecture vaine de rafales imprécises d’informations.

Ces chiffres sont à mettre en parallèle avec le fait qu’une forte majorité (74 %) de salariés de PME n’utilise qu’un ou deux outils de communication interne au travail. Cette centralisation autour notamment du courrier électronique, a généralement pour conséquence de faire affluer une grande variété d’informations parfois complètement inutiles aux yeux de certains utilisateurs. Ces informations doivent par conséquent faire l’objet d’un tri, notamment de la part les 14 % de salariés recevant entre jusqu’à 500 mails quotidiennement.

Les réseaux sociaux, alternative au mail en entreprise ?

A l’opposé, l’enquête démontre l’impact grandissant des réseaux sociaux sur les méthodes de travail collaboratif en comparant quelques avantages et inconvénients majeurs avec ceux des outils traditionnels.

Bien que 62 % des sondés affirment ne jamais mettre les pieds sur Facebook ou Twitter pendant les heures de travail (il y a pas mal de menteurs…), les 38 % restant utiliseraient ces outils au moins une fois par jour ; 12 % de ces derniers seraient d’ailleurs connectés en continu sur un réseau social, soit en moyenne près de 11 % des 18-34 ans, les plus à même de dégager des bénéfices de ces plateformes.

Les PME, fortes utilisatrices des réseaux sociaux

C’est dans les PME que la fréquentation des réseaux sociaux se fait la plus forte : quelques 40 % de salariés déclarent les utiliser dans le cadre professionnel, et deux tiers de ces utilisateurs tirent parti des informations glanées sur ces sites au moins occasionnellement (et avec les 18-24 ans comme grands champions de cette catégorie). L’adoption des médias sociaux par les employés est la preuve de l’émergence de nouveaux modèles de communication qui doivent être pris en compte par les entreprises. Salesforce.com a associé les avantages des réseaux sociaux aux besoins en matière de sécurité et a développé Salesforce Chatter, la première application professionnelle en temps réel de collaboration sociale sur le marché, qui permet aux professionnels de par le monde de profiter d’une nouvelle méthode de travail.

Deux segments les plus utilisateurs des réseaux sociaux

Notons également qu’en France les femmes fréquentent moins les réseaux sociaux que les hommes (36% contre 39%) mais sont pourtant plus aptes à récupérer des informations de valeur professionnelle de ces sites (70 % d’entre elles, contre 63 % des hommes).

Les résultats indiquent par ailleurs une forte corrélation entre l’âge et l’irritation occasionnée par les masses de courrier inutile, les juniors semblant mieux tolérer l’accumulation de courrier superflu que leurs ainés : 26 % des 18-24 ans indiquent ce phénomène parmi les causes majeures d’irritation, contre 35 % des 45-54 ans.

En conclusion, les réseaux sociaux pourraient permettre au monde de l’entreprise de s’émanciper de mauvaises pratiques instaurées de longue date et dictées par les applications de collaboration internes.

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


1 commentaire

  1. avatar

    Eric Savina

    10 novembre 2010 at 5:46

    Bonjour,

    Selon moi, on doit distinguer l’utilisation des reseaux sociaux « classiques » (Linkedin, Viadeo, Twitter, Facebook) qui ont plus pour vocation de faire connaitre l’entreprise de l’utilisation des resaux sociaux d’entreprise (RSE), qui eux ont pour but de modifier les comportements et les methodes de communication.

    Les premiers seraient donc des outils de Marketing 2.0 (personnel ou corporate) alors que les seconds pourraient remplacer l’email. Les RSE ont besoin d’etre securise pour remplir leurs roles et je vois mal des utilisateurs de FB et consorts publier des conversations et travailler collaborativement sur ces plateformes.

    Eric

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>