Identité sonore : le business case des Taxis Bleus raconté par son agence

Philippe Usseglio-Nanot, fondateur de l’agence Kalimba nous livre les dessous du brief d’identité sonore de son client Taxis Bleus, du contexte à la réalisation.

Le cadre

Les Taxis Bleus est une des 2 principales sociétés de taxis sur Paris.

Ils possèdent un centre téléphonique et proposent aux taxis affiliés de leur transmettre les courses commandées par des particuliers ou des sociétés.

Les Taxis Bleus possèdent également un site Web qui est passé d’un rôle de site plaquette à celui de site marchand, incluant la possibilité de réserver une course en ligne.

C’est précisément pour accompagner la mise en ligne de la nouvelle version que les Taxis Bleus ont décidé de se doter d’une identité sonore.

Identité sonore : le business case des Taxis Bleus

Philippe Usseglio-Nanot, fondateur de Kalimba : "Nous avons travaillé sur la notion de quiétude et d'apaisement"

Les objectifs stratégiques

Les objectifs stratégiques sont au nombre de deux.

D’une part, il s’agit de se différencier dans un secteur où la notion de design sonore est peu développée.

D’autre part, il faut apporter une valeur ajoutée au site Web afin que celui-ci puisse transformer les visites en réservation de courses afin de soulager le central téléphonique.

La méthodologie

Nous définissons d’abord le territoire de marque des Taxis Bleus.

Celui-ci est assez large et inclut des éléments allant du prestige, matérialisé par la mise à disposition de modèles haut de gamme, à l’imaginaire lié au monde de la nuit que côtoient certains taxis.

Nous travaillons également sur les supports de communication de la marque tels la plaquette et le site Web.

C’est à l’issue de cette phase préparatoire qu’un brief (oral) est formulé.

Celui-ci est à peu près le suivant : « La marque souhaite communiquer une promesse de tranquillité et de rassurance. En effet, le client qui cherche un taxi est sous pression. Il a souvent peur de manquer son avion ou d’être en retard. Lorsqu’il arrive sur le site des Taxis Bleus, il doit tout de suite éprouver un sentiment d’apaisement et comprendre que la prestation, depuis la réservation du taxi jusqu‘à l’arrivée à destination, se déroulera dans des conditions optimales. »

La réalisation

Nous travaillons donc autour de la notion de quiétude et d’apaisement et proposons trois maquettes.

La musique devant tourner en boucle sur la home page du site, nous optons pour des formats courts d’environ 15 secondes.

La musique doit donc être assez marquante pour constituer la signature sonore de la marque sans toutefois présenter trop d’aspérité (par exemples des accents rythmiques prononcés) qui rendrait la lecture en boucle irritante.

Le morceau retenu par la direction des Taxis Bleus possède une orchestration dépouillée constituée d’une mélodie apaisante jouée au piano Rhodes sur un tapis de cordes. Il n’y a aucun élément de percussion (pas de batterie ou de congas par exemple) afin d’amplifier l’impression de quiétude. Le bruit des vagues a été rajouté afin que la couleur bleue, dominante dans l’identité verbale et visuelle des Taxis Bleus, soit présente.

Le budget

Le coût de cette identité sonore s’élève à 2 500 € (création et droits d’utilisation compris).

Le résultat

Écoutez

___

Témoignage : Philippe Usseglio-Nanot, Agence Kalimba

Dossier sur l’identité sonore

Les fondamentaux en identité sonore

Design sonore, création, moyens et coûts

Approches sectorielles du design sonore

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


3 commentaires

  1. avatar

    quatrefoistrois

    10 mai 2009 at 19:13

    mais c’est musicalement horrible !
    faut-il y voir des vagues (Taxis Bleus, se met à la navette fluviale & maritime ?).
    ou alors marketing professionnel s’est trompé dans le mp3 !

  2. avatar

    Marin

    24 mai 2009 at 18:48

    Euh, c’est quoi cette musique de nul. Autant le reste du dossier est intéressant, autant cette identité sonore Taxi est complétement à la ramasse. Bon, d’un autre coté, ils l’ont acheté une misère. Mais déployée une identité sonore misérable ça coute autant que d’en déployer une bonne. Vivement la prochaine…

  3. avatar

    Les taxis bleus

    27 septembre 2013 at 21:35

    un sujet très intéressant, merci et bonne continuation.

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *