Twitter or not Twitter ?

Toute la presse n’a qu’un mot à la bouche ses dernières semaines : Twitter ! On en parle tellement que tout le monde annonce déjà Twitter et ses 10 millions d’utilisateurs comme le Facebook de 2009. Alors info ou intox ? Intérêt marketing ou simple forme de compulsivité de certains internautes en manque de reconnaissance ? Petit tour d’horizon de Twitter…

Pourquoi Twitter, ça marche ?

Twitter, grand chouchou de la presse depuis quelques semaines, va-t-il devenir le nouveau Facebook ? C’est la question que tout le monde se pose, pourtant le site n’est pas nouveau ! Créé en 2006 par Jack Dorsey et la start-up américaine Obvious, Twitter n’est qu’un « mix amélioré » d’un statut de messagerie instantanée ! Alors pourquoi ça marche ? Les avis convergent sur le sujet ! Certains vous diront que « Twitter, c’est du micro-blogging et que c’est juste énorme », sauf que le principe n’est pas nouveau et que cet aspect du micro-blogging est déjà utilisé sur de nombreux sites comme le « What’s on your mind ? » de Facebook. D’autres vous diront que « Twitter, c’est pas pareil que Facebook, au moins, on est entre nous », sous-entendus entre « geek ». Alors le succès ne serait dû qu’au côté, encore, « élitiste », du site ? Là aussi, méfiance, Facebook aussi était « réservé » aux connaisseurs à ses débuts. Enfin certains vous diront « Twitter me permet de me tenir informé, d’échanger, d’utiliser des applications, de participer à des débats et de savoir ce que font mes amis ! », c’est peut-être la Définition la plus représentative de Twitter. Sauf que là aussi, cela n’explique pas le « boom » puisque toutes ses solutions n’ont rien de nouveau ! Twitter ne serait-il pas tout simplement, une nouvelle manière pour l’utilisateur d’exister, de se montrer, de nous dire en 140 caractères (plus court qu’un texto !) qu’il est en réunion, qu’il est à une terrasse avec ses amis, qu’il lit un article sur le nouvel obs, qu’il cherche une baby-sitter pour mercredi soir ?

Twitter pour les marques ?

Bien évidement qui dit succès, dit business ! Alors les marques se sont elles aussi mises à Twitter ! Pour le moment, on ne peut pas dire que ce soit un franc succès mais l’idée est intéressante. Au lieu d’être simplement « fan » d’une marque comme sur Facebook, vous pouvez devenir un de ses nombreux « Follower ». L’enjeu marketing est clair : être en contact direct avec son consommateur. Tous les geek vous parleront de la fabuleuse histoire de ce PizzaÏolo américain qui informait ses clients au quotidien de l’emplacement de sa camionnette et que grâce à Twitter il a maintenant, tenez-vous bien, 10 camions ! Alors oui Twitter peut être un formidable outil pour les marques, encore faut-il savoir l’utiliser. Il ne suffit plus d’informer uniquement son client par Twit de la sortie de son dernier produit, il faut aller plus loin ! Prenons également l’exemple de la Fnac qui lance des jeux concours sur Twitter, principe « Vous avez 5 minutes pour reprendre notre Twit et celui qui l’aura transmis au plus grand nombre de ses « Followers » gagnera un super lecteur MP3 » ! La marque doit donc rentrer en « conversation » avec son consommateur et adapter ses messages au Web avec des formats ludiques, courts et hors des normes, dites classiques, de la communication. Et sur Twitter, la bonne stratégie n’a pas encore été trouvé !

Et le business model de Twitter ?

Le business model est probablement la chose la plus aberrante sur Twitter : il n’existe pas ! Pour le moment Twitter ne gagne pas un centime malgré son succès. Certains « pros » des business model online affirment que toute la stratégie de Twitter consiste à rendre ses utilisateurs complètement accros pour leur proposer dans quelques mois un accès payant. Info ou intox ? La réponse dans quelques mois… En attendant, si ces prédictions étaient avérées, le succès de Twitter pourrait bien être éphémère.

En résumé, Twitter ne fait pas encore l’unanimité, probablement parce que la majorité des Twit n’ont pas le moindre intérêt. Cependant le challenge pour les marques est évident et mérite vraiment d’être développé ! A nous d’inventer les meilleures stratégies !

Auteur : Jessica MICHEL

Lire la suite du dossier Les outils NTIC : digital, numérique, et emarketing

Le digital modifie les actions sur les marchés et la perception consommateur

Le digital modifie les actions des entreprises… jusqu’en interne

Le digital : une panoplie de nouveaux outils pour de nouveaux usages

Le digital : les blogs, les médias sociaux et le web 2.0

Le marketing sur mobile : les applications Iphone sont mainstream

Après l’année Facebook, l’année Twitter ?

Buzz, viral et storytelling

Le marketing sensoriel, entre modernité technique et animalité sensorielle

Quelle que soit l’optique choisie…



Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *