Yoolink, moteur de recherche collaboratif, se dévoile

Sunny Paris, Président-fondateur de Yoolink

Moteur de recherche collaboratif, gestion de favoris en ligne, actualité sélectionnée par les internautes… Yoolink est un peu de tout cela…

Sunny Paris, son Président-fondateur, dévoile les orientations du site, mais aussi son business model et ses éléments de différenciation.

Sunny Paris, Président-fondateur de Yoolink

Yoolink, un autre Digg-like ?

Vu de l’extérieur Yoolink peut ressembler à un Digg-like mais ça n’est pas le cas.

La différence apparaît clairement quand on est abonné au service. L’idée n’est pas de faire découvrir à l’utilisateur des contenus qui seraient populaires pour tout le monde, mais des contenus sélectionnés par ses amis, ses collègues ou des personnes partageant les mêmes centres d’intérêts que lui. Les Digg-like mettent en avant ce que la majorité aime, Yoolink met en avant ce qu’aime les gens en qui vous avez confiance et avec qui vous partagez des centres d’intérêts.

Par ailleurs Yoolink permet une vraie gestion des contenus trouvés par l’utilisateur.

En quoi est-il différent de Wikio, par ex ?

Au-delà des remarques faites précédemment, Yoolink permet de partager les contenus trouvés par un utilisateur bien évidement avec ses amis sur Yoolink mais aussi via Twitter, Facebook et l’email. Yoolink est avant tout une application de partage et de découverte alors que Wikio lui est un vrai Digg-Like.

Quels sont les usages consommateurs de Yoolink ?

Les pages les plus consultées sont les pages privées des membres sur lesquelles ils consultent leur flux de nouvelles (ie http://www.yoolink.fr/my) ainsi que les pages publiques des membres (ie http://www.yoolink.fr/people/sun) car ce sont les meilleurs endroits pour découvrir des contenus intéressants.

Ces contenus ont bien entendu à voir avec l’actualité mais pas uniquement, on enregistre aussi des sites, des articles, des pdf dans Yoolink parce qu’on aura besoin de les retrouver ou de les montrer plus tard.

Dans un digg-like il n’y a en général que de l’information de flux, sur Yoolink on trouve de l’information de flux et aussi ce qu’on appelle de l’information de stock.

Yoolink

Yoolink

…Et ceux de son marché de référence (les Digg-like éventuellement ?

Je ne vais pas trop parler à la place des autres acteurs du marché ce qui est sûr c’est que Yoolink est aujourd’hui la référence francophone en terme de partage de contenus sur Internet.

On a d’un côté Wikio qui est un grand Digg-like généraliste ou les liens entre les membres sont très faible et les thèmes abordés sont très généralistes et d’un autre côté beaucoup de services avec une communauté très réduite qui parlent souvent un peu des mêmes choses.

Même si Yoolink a encore un côté un peu « techies » dans les termes abordés, on voit des communautés très actives qui se créent autour de thème comme les papillons, l’art, la cuisine ou les mathématiques.

Quantitativement, quel est le nombre d’utilisateurs de Yoolink ? Et de sites signalés ?

Nous avons dépassé la barre des 16 000 utilisateurs, la base de données de Yoolink contient plus de 450 000 adresses de sites ou d’articles et plus d’un million de tags ont été placés.

Le trafic dépasse les 15 000 visites par jour (mesure Wreport Weborama). Un contenu ajouté à Yoolink est en moyenne partagé avec 5 personnes.

Des partenariats ont-ils été noués avec des sites à forte audience ?

Oui par exemple L’équipe, Le Figaro, Zdnet, l’Express et dans votre secteur E-marketing.fr.

Nous sommes aussi en train de travailler avec la BnF dans le cadre de la bibliothèque numérique Gallica pour ajouter une couche sociale et collaborative au service de bibliothèque numérique.

Des applications de ping automatique sont-elles proposées aux sites ?

Pas réellement de Ping puisque nous nous inscrivons plus dans le partage entre personnes que dans la lecture de flux par des robots. Nous proposons par contre toute une série d’outils et d’API pour les webmasters

Et le business model ?

Le modèle économique est double :

  • Une version grand public gratuite avec des revenus issus de la publicité
  • YoolinkPro, une solution payante à destination des entreprises . YoolinkPro permet de créer un véritable réseau social à l’intérieur de l’entreprise centré sur les personnes et l’information. C’est une sorte d’intranet collaboratif et léger.

La version gratuite va aussi permettre de mettre en avant la version professionnelle.

Lire la suite du dossier Les outils NTIC : digital, numérique, et emarketing

Le digital modifie les actions sur les marchés et la perception consommateur

Le digital modifie les actions des entreprises… jusqu’en interne

Le digital : une panoplie de nouveaux outils pour de nouveaux usages

Le digital : les blogs, les médias sociaux et le web 2.0

Le marketing sur mobile : les applications Iphone sont mainstream

Après l’année Facebook, l’année Twitter ?

Buzz, viral et storytelling

Le marketing sensoriel, entre modernité technique et animalité sensorielle

Quelle que soit l’optique choisie…

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.