L’air guitar, pratique déjantée bientôt récupérée par le marketing ?

(c) Gibson
(c) Gibson

(c) Gibson

L’air guitar, discipline artistique relativement nouvelle, phénomène planétaire s’illustrant par une danse et des mimes sur un instrument invisible, monde de gesticulations étranges… est en fait codifié et semble former un mouvement à la fois sympathique et humainement intéressant, et, à terme, probablement plus massivement récupéré par le marketing.

Le principe de l’air guitar

L’air guitar (masc. !) ou guitare sans guitare est une technique qui consiste à mimer de façon convaincante les gestes d’un guitariste sans avoir de guitare entre les mains.

Selon la légende, l’air guitar est né en 1969 à Woodstock quand Joe Cocker se mit soudainement à mimer « With a Little Help from My Friends » des Beatles… sans sa gratte.

Puis, dans les années 70, l’explosion du hard rock et le culte des guitar-heroes ont secoué la tête des head-bangers qui allumaient d’un riff ravageur et simulé leur chaîne hi-fi surdimensionnée.

L’air guitar, une pratique non restrictive à consommer sans modération

L’air guitar peut être pratiqué par les femmes et par les hommes (le premier championnat d’air guitar, en 2003, au Nouveau Casino de Paris fut remporté par Joëlle Tempest), quel que soit leur âge.
En plus des vidéos de joueurs et d’un jeu d’apprentissage, il existe même un livre sur l’air guitar.

Livre sur l'air guitar, in english

Oulou : ouh là !

La pratique informelle des débuts a été potachement normée.

Le championnat de France d’air guitar est né en 1996, encadré par la Fédération française d’Air guitar ainsi qu’une épreuve mondiale où s’opposent les meilleurs praticiens d’air guitar, à Oulu en Finlande.

Le français Moche Pitt, vice-champion du monde 2007

Sans être chauvin, il est le meilleur.

Ce festival des mondiaux d’air guitar rassemble durant 4 à 5 jours au mois d’août près de 20.000 participants, parmi lesquels se trouvent les Jimi Hendrix de la guitare invisible, venus des quatre coins du monde décrocher le trophée du meilleur guitariste virtuel : une VRAIE guitare, comme l’américain Craig « Hot Lixx Hulahan » Billmeier en 2008, qui a pris la suite du japonais Ochi Dainoji Yosuke (double champion 2006 et 2007). En embuscade, le champion de France, Master Peace.

Hot Lixx Hulahan, champion 2008 (play it loud)

Le français Master Peace, aux championnats du monde 2008

Ochi Dainoji Yosuke, champion 2007 (play it loud)

Ochi Dainoji Yosuke, champion 2006 (play it loud)

Les finlandais ont coordonné un véritable circuit de compétition international et normalisé les règles de l’air guitar, principalement dans la notation : le candidat est noté sur 6, ce qui permet de juger sur un morceau de 60 secondes :

- La technique : L’air-guitariste reproduisait-il bien de façon convaincante les geste d’un véritable guitariste ?

- La Présence : L’air-guitariste avait-il du charisme ? A-t-il su par ses mouvements emmener la foule avec lui ?

- L’Airitude : L’air-guitariste a-t-il fait de sa performance plus qu’un mime, une véritable création artistique ?

L’air guitar : une pratique accessible !

Comme l’écrit AgoraVox, « L’air guitar peut très bien se jouer dans un camping. C’est aussi facile à organiser qu’un karaoké. En plus, même pas besoin de micro. Une scène, une sono diffusant du AC/DC, du Deep Purple ou du Clapton et le tour est joué. Vous qui dirigez un camping l’été, ou bien un village du VVF, vous pouvez organiser des concours d’air guitar. Imaginez les gamins imitant Townsend en train de massacrer sa gratte ou bien Hendrix y foutant le feu. L’avantage de l’air guitar étant qu’il ne vous en coûtera rien, y compris si elle est cassée sur la scène. Pour les amateurs du genre, pas besoin d’acheter du matos, Fender, Gibson et ampli, de payer un prof de guitare, de répéter des heures. Un peu de talent d’imitateur et le tour est joué. A l’époque de la baisse du pouvoir d’achat, on comprend l’intérêt de ces jeux. »
L’air guitar est un vrai remède à la pression, potache, drôle, déjanté, inventif, original et franchement délirant !
L’appui de l’air guitar sur les archétypes du guitar hero et de son environnement, la gratte, le jeu, les pédales, le public… le rendent d’autant plus sympathique que personne se peut se targué de n’avoir jamais mimé un riff de Keith Richards (ou qu’il me jette la première Stone !).

sans complexe, purement personnel, la performance de l’air guitar hero est authentique : l’air guitarist n’est pas la star « airistiquement » incarnée et sa grosse valeur-ajoutée réside dans la grosse déconnade, nettement plus rock’n'roll que le karaoké et résolument second degré par rapport à la Nouvelle Star !

L’air guitar, une pratique sociologiquement remarquable ?

Cette forme d’expression émanant de la culture rock emprunte aussi bien au mime qu’à la danse, même si tous les air guitaristes ne sont pas des artistes, mais ce second degré est totalement intégré par Moche Pitt, vice champion du monde 2007, interviewé par Télérama :

« Dans le civil, Guillaume de Tonquédec, 28 ans, exerce le métier de trader. Sur scène, il se transforme en Moche Pitt et, lunettes valsantes, joue de la guitare sans guitare devant des foules en délire. (…)

L’air guitar incarne quelque chose dans l’air du temps : le culte du ridicule, une tendance qui va dans le sens d’une dématérialisation des choses. J’ai eu l’impression d’être dans une forme d’imposture, que j’ai d’ailleurs trouvée intéressante. Les médias vous manipulent, et vous les manipulez en retour en vous créant un personnage. (…)

C’est un milieu dans lequel on trouve de tout. Des types qui font ça par dérision, des comédiens qui cherchent un tremplin, et des gens un peu paumés qui veulent leur quart d’heure warholien. C’est la fusion de tous ces univers qui fait la spécificité des championnats d’air guitar. Je trouve que ce mélange fonctionne bien, tant que ça reste bon enfant. »

Air guitar et marketing communication

L’air guitar n’a pas été encore trop repris (récupéré ?) par le marketing et la publicité. Nous donnerons ici quelques illustrations en média, en buzz marketing et en street marketing.

Spot Virgin radio version courte

Spot Virgin radio version longue

Buzz marketing

Renault a récemment lancé une initiative virale pour promouvoir un des modèles phare de sa gamme, la Clio. Le principe : un concours de « air guitar » sur www.cliobearockstar.fr.

Street Marketing

Repose guitare pour une radio à Glasgow.

Management

A ce jour, aucune illustration d’un sport pourtant très pratiqué consistant à brasser de l’air en réunion.

Si vous disposez de vidéos de publicités ou OP marketing, reprenant l’air guitar, postez-les sur Marketing-Professionnel.fr SVP !

Keep on Rockin’ !

——

A lire sur Marketing-Professionnel.fr : Cosplay, quand les personnages de manga prennent vie

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


1 commentaire

  1. avatar

    Patrick Garcia

    26 janvier 2009 at 21:11

    salut ! ce thème fait partie du marketing ‘musical’ pour moi. Il y a beaucoup à faire dans le domaine. On connait l’impact d’une chanson sur la mémorisation d’une pub, largement utilisé par les grandes marques(I ‘am free, de stewy Wonder par exemple),ou plus largement, d’un accueil télephonique style « bontempi » à faire hérisser le poil…
    En prolongement de ton dossier, A noter ici l’engouement incroyable à NYC pour les virtual music game, avec simulation d’instrument (guitare, batterie…). C’est comme tu as décrit plus haut, mais on se rapproche de la WII avec un vrai instrument entre les mains, et une projection sur l’ecran TV. Le rayon à VIRGIN sur Times Square ne désemplit pas, et il faut attendre de longues minutes pour avoir une chance de jouer. Les autres magasins spécialisés connaissent la même ferveur. Cela va donner des idées aux marketeurs, c’est sûr !

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>