Bourgogne Angels finance les startups

Bourgogne Angels et le financement de startups

BOURGOGNE ANGELS est une association d’une cinquantaine de business angels créée en 2004 et adhérente de FRANCE ANGELS. Elle permet aux entrepreneurs bourguignons qui sont en phase de création, développement ou reprise de rencontrer des investisseurs qui vont leur proposer du capital, des compétences et un réseau. L’accompagnement d’un projet par les membres de BOURGOGNE ANGELS est valorisant pour l’entreprise. L’apport financier en capital va constituer une ressource non négligeable pour l’entreprise et créer un effet de levier pour lever davantage de fonds. Cela permet aussi de donner un réel élan au projet grâce au partage de compétences et à l’appui proposé pour les décisions stratégiques.

Laure Taiclet, Délégué générale de Bourgogne Angels aborde les critères d’investissement, le ticket moyen investi, les difficultés rencontrées par les Business Angels lors de leur investissement dans les start-ups. Elle livre, enfin, des conseils aux porteurs de projets en recherche d’investisseurs.

Quelles furent vos principales levées de fonds ?

Récemment, les investisseurs ont accompagné la Société SYMBIOSE (Saône et Loire) qui intervient pour des besoins définitifs ou provisoires en gestion des liquides (protection incendie, assainissement, récupération des eaux de pluie, stockage). Ils ont aussi investi dans la Société I AERO (Côte d’Or) qui fabrique, commercialise et installe des enregistreurs de vols très performants destinés à l’aviation légère. Ils ont également pris des participations dans le secteur du prêt-à-porter, de la radio et de l’imprimerie.

En somme, quel ticket moyen investissez-vous ?

BOURGOGNE ANGELS étudie des projets qui ont des besoins complémentaires en fonds propres compris entre 20 et 300 K€. Le ticket moyen est de 50 à 150 K€ pour 10 à 30 % du capital.

Quand le projet est très fédérateur, la SAS FONDS COMMUN DES BOURGOGNE ANGELS peut prendre le relai des investisseurs personnes physiques. Elle peut aussi venir en complément quand le tour de table n’est pas bouclé.

Laure Taiclet, Délégué générale de Bourgogne Angels

Laure Taiclet, Délégué générale de Bourgogne Angels

Quels sont vos critères d’investissement ?

Les candidats doivent bien sûr présenter un business plan réaliste sur 3 ans et un plan marketing adapté. Ces éléments sont regardés de près par les instructeurs. Mais il est surtout nécessaire de montrer qu’on est un porteur de projet motivé, compétent, expérimenté sur le marché concerné, que l’on possède un avantage concurrentiel significatif et que l’on a véritablement la volonté de faire appel à l’expérience des business angels.

Les investisseurs s’intéressent aux projets situés sur la Bourgogne et les zones limitrophes quel que soit le secteur d’activité à condition que l’entreprise soit crédible et innovante.

Quelles sont les difficultés parfois rencontrées lors de vos investissements dans des startups ?

La phase de mise sur le marché d’une bonne idée est souvent délicate. Il faut que le porteur de projet s’y consacre pleinement. Cela peut être difficile quand il a d’autres activités ou quand son profil est plus orienté vers la recherche. C’est là que l’accompagnement prend tout son sens et l’entrepreneur n’est pas toujours prêt à revoir la stratégie qu’il avait élaborée.

Compte tenu de l’orientation du marché, comment sécurisez-vous vos investissements ?

La SAS FONDS COMMUN DES BOURGOGNE ANGELS a signé une convention de garantie plafonnée avec BPI FRANCE.

Pour les investissements des particuliers, il n’y a pas d’autre garantie que la confiance qui est accordée au porteur du projet accompagné.

C’est du capital risque, il y a parfois de la casse.

Quels conseils inédits donneriez-vous à un entrepreneur en recherche d’investisseurs ?

Un entrepreneur qui recherche des fonds doit éviter de venir solliciter les business angels par défaut et en dernier recours. Il doit se montrer dynamique, réactif et bien travailler non seulement son projet mais aussi sa présentation. Il faut vraiment venir devant les investisseurs avec une valorisation de l’entreprise, un pourcentage de participation proposé déterminé, des besoins en fonds précis et une affectation correspondante des ressources qui vont être allouées. Il est nécessaire qu’il ait une vision investisseur de son projet et qu’il anticipe des solutions à ses points faibles.

Il faut aussi qu’il pense à décrire en détails la nature de son activité car si l’instructeur qui l’a accompagné connaît bien le projet ce n’est pas forcément le cas de tous les autres business angels.

Enfin, quelles sont vos prévisions d’investissements pour 2014 ?

En 2013, les investisseurs ont prévu d’investir 400 à 500 K. Ce sera sans doute un peu plus en 2014 car le nombre de Bourgogne Angels augmente et nous espérons que cela va continuer et nous espérons aussi que notre effectif va se féminiser.

***

Un article de notre dossier Business Angels et financement de startups

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


2 commentaires

  1. avatar

    Bensmaine Belkacem

    19 septembre 2013 at 9:02

    Bonjour ! J’ai une innovation en électronique qui devrait intéresser pas mal de monde. Cette innovation élimine le gaspillage de l’énergie électrique des appareils munis de la fonction »STAND BY ». Je propose la meilleure solution à ce jour au niveau du bilan énergétique. Il y a quatre millions de modules électroniques à fabriquer pour le marché algérien dont j’ai la primauté. Je souhaite vendre cette innovation pour financer d’autres .
    Mon numéro de Téléphone : [supprimé par la modération pour vous éviter des appels intempestifs]
    E-mail : [supprimé par la modération pour vous éviter du spam]
    Cordialement . A bientôt .

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>