Enquête sur les fonctions marketing et commerciales, édition 2010

(c) photo : http://teamtm.clanfree.net
(c) photo : http://teamtm.clanfree.net

(c) photo : http://teamtm.clanfree.net

Jobmarketingvente.com vient de réaliser, pour la troisième année consécutive, une enquête exclusive sur l’ambiance au travail, le stress, la charge de travail et la mobilité des fonctions marketing et commerciales. Des résultats édifiants. Ambiance…

Seulement 45,6 % des commerciaux et 47,2 % des marketeurs trouvent l’ambiance au sein de leur entreprise bonne ou très bonne. Prés de 20 % la trouvent carrément mauvaise !

Une charge de travail trop importante

Les commerciaux et les marketeurs estiment à l’unisson que leur charge de travail est trop importante : 44,7% pour les commerciaux et 44,2 % pour les marketeurs. Des commerciaux qui d’ailleurs se dépensent sans compter : 30,9 % d’entre eux déclarent travailler plus de 11 heures par jour !

Forte hausse de la pression hiérarchique, 80% de stressés80%

Le stress professionnel reste à un niveau très élevé : 80,2 % des commerciaux et des marketeurs affirment être stressés.

Chez les commerciaux, si l’atteinte des objectifs reste la première raison du stress (37,9 %), c’est surtout la pression hiérarchique qui a le plus progressé : elle est désormais la seconde raison de ce stress à 17,2 % contre 10,5 % en 2009. Des supérieurs hiérarchiques toujours plus exigeants dans un contexte économique tendu et de plus en plus concurrentiel.

Chez les marketeurs, la charge de travail reste la première raison du stress (31,6 %) mais c’est également la pression hiérarchique qui a le plus progressé à 29,1 % contre 21,6 %.

Trouver un emploi : encore plus difficile cette année

80,8 % des marketeurs et 65,9 % des commerciaux estiment que trouver un nouvel emploi est difficile contre 76,3 % et 61,8 % en 2009. Un ressenti sans doute lié et accentué par la baisse significative du nombre d’offres d’emploi publiées au cours des 12 derniers mois.

Le principal critère de choix pour un nouvel emploi reste l’intérêt du poste (47,4 % pour les commerciaux et 52,8 % pour les marketeurs) mais les raisons secondaires divergent : c’est la localisation géographique qui arrive en seconde position pour les marketeurs (24,4 %) alors que pour les commerciaux c’est le salaire (23,7 %).

Forte progression de l’envie de créer son entreprise

Conséquence directe de cette difficulté à trouver un emploi, ils sont désormais de plus en plus nombreux à vouloir se lancer à leur compte : 29,3 % affirment avoir envie de créer leur propre entreprise, contre seulement 24,2 % l’an passé. Effet combiné de la difficulté à trouver un emploi et de l’attractivité du nouveau statut d’auto entrepreneur ?

Notons que ce sont surtout les hommes qui ont envie de créer leur entreprise : 33,9 % contre 26,2 % chez les femmes.

Une mobilité grandissante !

Crise de l’emploi oblige, les marketeurs et les commerciaux sont de plus en plus mobiles. Ils sont désormais 50 % prêts à quitter leur région d’origine pour trouver un nouvel emploi : une mobilité qui progresse de 0,8 point par rapport à l’an dernier.

Les trois régions françaises les plus convoitées sont la Provence Alpes Côte d’Azur qui arrive en tête (44,4 %), suivie de Rhône-Alpes (44,1 %) et de l’Ile de France (39,5 %).
Pour l’étranger, l’Europe arrive largement en tête (84,2 %), suivie de l’Amérique du Nord (57,6 %) et de l’Asie (30,7 %).

Le travail, c’est la santé !

Une note plutôt réjouissante : malgré le stress, la charge de travail et la pression hiérarchique, 70,2 % continueraient à travailler même s’ils gagnaient la super cagnotte du loto ! Comme quoi le travail, c’est la santé !

Enquête menée auprès de 730 personnes entre le 4 et le 24 janvier 2010.



Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>