Investir en Scellier : logement vide ou meublé ?

(c) Kaufman & Broad
(c) Kaufman & Broad

(c) Kaufman & Broad

Le Gouvernement s’est rendu compte qu’il avait été tellement loin dans l’abolition ou le plafonnement des niches fiscales dans une période de crise, qu’il a récemment fait totalement machine arrière en accordant des avantages fiscaux inégalés jusqu’à aujourd’hui au travers de la loi Scellier.

En effet, de nombreux avantages s’offrent à vous lors d’un investissement dans le neuf loué vide ou dans le meublé.

Investir dans un appartement neuf

Si vous investissez dans un appartement neuf qui remplit certaines conditions, vous pourrez bénéficier d’une réduction de votre impôt sur le revenu de 25% de votre investissement limité à 75.000€ sur une période de 9 ans, soit une possibilité de réduction de votre impôt de 8.333€ chaque année pendant 9 ans, ou de 37% sur une période de 15 ans.

A titre d’exemple, pour un investissement de 300.000€, vous pourrez bénéficier d’une réduction de votre impôt de 111.000€ sur 15 ans (soit 37% de votre investissement).

Investir dans un meublé

Depuis quelques semaines, vous pouvez également investir en meublé dans une résidence étudiante, de tourisme ou médicalisée qui remplit certaines conditions, et bénéficier d’une réduction d’impôt de 25% de votre investissement limité à 75.000€ sur une période de 9 ans, soit une possibilité de réduction de votre impôt de 8.333€ chaque année pendant 9 ans. En outre, vous récupérez la TVA.

Vous noterez d’une part que la réduction d’impôt sur le revenu peut être plus importante dans l’acquisition d’un logement neuf loué vide. Toutefois le rendement d’un tel investissement est d’environ 4% avant frais de gestion, ceux-ci étant de l’ordre de 11%.

L’investissement dans une résidence étudiante, de tourisme ou médicalisée est beaucoup plus intéressante au niveau du rendement, puisqu’il est possible actuellement de bénéficier de rendement élevé avec des exploitants de qualité.

En outre, ce rendement est net de frais de gestion (aucun frais d’agence ne vient grever la rentabilité), et parfois, comme en Corse, l’exploitant prend en charge les grosses réparations comme le ravalement ou la toiture (appelées communément charges de l’article 606 du Code civil).

Points à surveiller…

Vos interlocuteurs financiers vous proposent ce type de biens, attachez cependant une attention particulière au gestionnaire et à l’exploitant, qui doivent être de premier ordre (VVF Belambra, Caisse des dépôts, Groupama…) afin de vous éviter toute surprise.

Par conséquent, à condition de bien vérifier l’emplacement, la qualité du gestionnaire et le bail, une acquisition en meublé semble plus intéressante puisque le rendement net peut être 2 fois supérieur à celui d’un investissement dans un logement neuf loué vide, ce qui réduit d’autant plus votre effort d’épargne.



Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>