Quand le Japon inspire le test de produits…

Inspiré des Sample Lab japonais, Smart Store pratique le test produit et le retrait en boutique dans un « cadre sélect et raffiné » favorisant le test et la découverte de produits souvent nouveaux et en avant-première.

Inspiré des Sample Lab japonais, Smart Store pratique le test produit et le retrait en boutique dans un « cadre sélect et raffiné » favorisant le test et la découverte de produits souvent nouveaux et en avant-première.

Précisions sur le concept fondé sur le Tryvertising avec Samy Bouhrour, Co-fondateur de Smart Store.

Le concept Smart Store a, me semble-t-il, été évoqué par Chris Anderson dans Free. Fut-ce votre source d’inspiration ?

Inspiré des Sample Lab japonais, Smart Store pratique le test produit et le retrait en boutique dans un « cadre sélect et raffiné » favorisant le test et la découverte de produits souvent nouveaux et en avant-première.

Inspiré des Sample Lab japonais, Smart Store pratique le test produit et le retrait en boutique dans un "cadre sélect et raffiné" favorisant le test et la découverte de produits souvent nouveaux et en avant-première

Smart Store s’appuie sur un concept store japonais, Sample Lab, qui a ouvert ses portes à Tokyo depuis maintenant 5 ans. Ce store a été le premier au monde à donner vie à une nouvelle forme de communication de plus en plus prisée par les annonceurs : le « tryvertising » (contraction angliciste de « try » et « advertising » pour désigner une « communication à travers le test produit »). Rapidement, plusieurs concept stores du genre ont émergé en Chine, dernièrement au Brésil, et plus généralement dans des régions du monde à fort potentiel de croissance.

Quels usages pour un marketeur cherchant à tester un produit ?

Le tryvertising doit son succès à une réalité de plus en plus ancrée : le consommateur, quel que soit son profil, est non seulement rompu avec les techniques de marketing classiques, mais il est également en recherche permanente d’expériences sensorielles, sans lesquelles son passage à l’acte d’achat se trouve compromis. En somme il n’est plus dupe et se laisse de moins en moins berné par les marques qui se contentent de diffuser des promesses et des messages chocs. Le secret ultime pour conquérir de nouveaux clients est aujourd’hui de tisser un lien étroit avec eux, notamment en les faisant participer directement à la conception de produits/services. Ou en tout cas de faire en sorte que les consommateurs aient le sentiment que leurs voix soit entendues. L’idée de combiner ‘test produit’ et « plateforme interactive » pour récolter leurs avis conso répond donc à ces mêmes constats.

Au Smart Store, les membres abonnés ont le choix de tester des échantillons de produits cosmétiques, de parfums, de food (snacking et boissons) dans une quantité limité par semaine. Seule condition requise pour se servir chaque semaine : se prêter au jeu en livrant au minimum un commentaire sur un des produits retirés lors de leur dernière visite.

Une socialisation / viralisation est-elle ensuite possible ?

Au-delà d’être une réponse à la tendance émergente du tryvertising, Smart Store apporte en effet aux marques participantes une dimension supplémentaire : celle d’entretenir un contact / proximité avec une population de « early adopters » difficilement accessible et sondable (univers Smart Store, produits « pointus » référencés, events réservés aux membres, blog scraaatch.fr, etc. font en sorte de capter ces profils).

L’intérêt ? Se positionner en tant qu’interlocuteur privilégié avec les « faiseurs de tendances » pour mieux anticiper les attentes du marché, et donc avoir une longueur d’avance sur les concurrents.

Par ailleurs, à la différence des concepts de « Beauty Box » (Joliebox, Glossybox et consors), Smart Store a l’avantage de fournir un espace d’expression libre pour les marques qui peuvent reproduire leurs univers et ainsi mieux transmettre leurs messages.

Du côté membres, ces derniers ont cette fois fois le choix des produits parmi une offre large (plateforme multi-produits).

Quels furent vos premières marques clientes ? Pour quelles catégories de produits ?

Smart Store donne priorité aux marques de niche et/ou qui méritent d’être connues. Pour autant, des produits de grands groupes sont également présents. Dans ce cas nous veillons à ce que ces produits proposent de réelles innovations ou présentent une vraie valeur ajoutée. Dès notre ouverture des marques comme Kiehl’s (coté cosmétiques), ou Heineken (côté boissons) étaient présentes.

Les produits testés sont-ils tous réels, des « atomes » comme dit Anderson ;)

L’avantage d’avoir un magasin « physique » est de pouvoir aussi faire tester – sur place ou à travers des prêts produits – des produits high-tech et plus généralement des produits non-échantillonnables. Le développement de cette partie constitue d’ailleurs l’un de nos principaux prochains challenges. Tout comme le fait de pouvoir, grâce à notre plateforme web, faire tester des produits digitaux.

A lire sur Marketing Professionnel : Dossier Social Commerce

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


3 commentaires

  1. avatar

    Sylvain

    31 octobre 2012 at 12:46

    Etant moi même membre de smart store je le recommande à tous, c’est en effet un super moyen pour découvrir dans une ambiance sympa des produits. La version online du tryvertising a la francaise est [testertout.com] [URL supprimée par la modération] également membre qui permet de découvrir aussi des produits livrés chez soi ou envoyé par email. Bref bon article et vive le smartstore.

  2. avatar

    Lucille

    26 novembre 2012 at 12:54

    Bonjour je suis aussi membre smart store et je découvre aussi avec tester tout :)
    récemment un livre photo offert sur tester tout et des marques de cosmetiques chez smart store. En tout cas un bon concept. Etudiante en ecole de commerce je vaisfaire mon mémoire sur le sujet (sample central, smart store, tester tout, kjero…) il y a de quoi faire. merci pour l’article :)

    • avatar

      Julien

      15 mai 2014 at 10:40

      Salut Lucille ! Je dois faire un dossier sur le concept de la gratuité, notamment sur le tryvertising, pourrait-on rentrer en contact ?

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>