Les médias numériques ont anticipé la loi anti infobésité

Voici comme les poids lourds des médias digitaux anticipent la loi contre l'infobésité.

Si le projet de loi contre l’infobésité venait à être adopté par l’Assemblée Nationale, l’impact sur les médias digitaux serait énorme. D’autant plus gigantesque que la réduction de l’infobésité passerait par la mise en place de contraintes sur pléthore d’outils, comme nous l’a dévoilé un sympathique assistant parlementaire…

Twitter : limitation du nombre de tweets à 100 par jour et par personne pour la version gratuite. Famélique, comme la nouvelle version du piaf Twitter (cf. illustration en têtière)… En premium, la barre sera montée à 1000 pour les particuliers et 10.000 pour les entreprises (ça va aller…). Dans le même temps, la durée de diffusion de Periscope sera plafonnée à 2 heures pour tous (ouf, les footeux ne sont pas concernés).

Gmail étudie la possibilité de faire payer les envois d’emails. Un test est actuellement en cours au Japon en partenariat avec la poste japonaise.

Numericable déconnecte, à titre de test depuis 3 ans, régulièrement ses abonnés afin d’alléger le flux de mails, d’uploads et la consommation de vidéos adultes, le tout à l’aide d’un DPI qui, déjà, analyse les contenus.

Youporn envisage la réduction de nombre de bits, Rue89 pourrait se rebrander en Allée89…

L’impact sur les médias digitaux de ce régime amincissant et contraint risque donc d’être énorme.

Quid des médias « traditionnels » comme la télévision, la radio et la presse ? Lire la suite (en mode JDNet)

***

Nos autres articles sur le projet de loi contre l’infobésité :

***

Merci d’avoir lu jusqu’au bout ce deuxième canular du 1er avril 2016. Vous pouvez sourire aussi avec leurs précédentes éditions :

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>