Les bons réflexes du marché de la photographie numérique

Les bons réflexes du marché de la photographie numérique
Les bons réflexes du marché de la photographie numérique

Le marché de la photographie numérique est un mass market

Le Salon international de la photo (PMA) qui vient de s’achever à Anaheim (Californie) a présenté les résultats des ventes d’appareils photo numériques pour 2009.

Ainsi en France, 5 millions d’appareils numériques se sont vendus en 2009, ce qui représente un record. Les ventes de reflex ont augmenté de 27 %, soit 500 000 unités supplémentaires, confortant ainsi les chiffres de 2008 déjà en progression de 17 % (source : SIPEC).

Les APN : un mass market… qui louche vers le haut de gamme

Les professionnels de la photographie – et principalement les constructeurs de matériel – profitent du changement de mentalité qu’entraîne le numérique par rapport à l’utilisation des anciens boîtiers argentiques. Finalement, le numérique a supplanté l’argentique.

Souhaitant toucher un marché de masse, les constructeurs ont commencé par développer des numériques alliant utilisation facile et technologie. Seules différaient les caractéristiques esthétiques des modèles proposés par chacun afin de diversifier l’offre.

Le profil du client est tout autant masculin que féminin et représente toutes les catégories d’âge (source : IPSOS). L’achat d’impulsion d’un numérique n’est plus d’actualité – étant donné le coût d’un appareil de haute technologie – et est réalisé sur la base d’informations et de conseils délivrés par des vendeurs, guides techniques et revues spécialisées. Le client compare et choisit son produit.

Force est de constater que le client s’est en effet de plus en plus professionnalisé et est, de ce fait, dans l’attente d’un produit à la technologie toujours plus performante. La loi de Moore s’applique ainsi tant au marché de l’informatique qu’à celui de la photographie.

Profitant de cette nouvelle exigence, les professionnels développent le succès des boîtiers reflex pour augmenter leurs ventes. Auparavant destinés aux professionnels, ces appareils deviennent ainsi grand public : le matériel est plus simple, les prix plus attractifs et de nouvelles fonctions permettent aux appareils de réaliser, par exemple, des enregistrements vidéo. L’achat d’un numérique ne constitue plus, tout comme pour le téléphone portable, l’acquisition d’un produit nouveau mais, bien au contraire, un renouvellement.
À présent, les constructeurs modifient également leur positionnement en visant le haut de gamme et en élargissant l’étendue des produits. Ils conçoivent désormais des appareils innovants et polyvalents délaissant de plus en plus les modèles plus esthétiques.

Des constructeurs aux stratégies et cibles différentes

Nikon va lancer deux nouveaux appareils couvrant ainsi tout le marché potentiel avec un produit d’entrée de gamme (S3000) et un produit haut de gamme (S8000). La campagne de publicité intégrera le site internet jesuisnikon.fr, le cinéma, sans oublier la presse, ciblant ainsi toutes les tranches d’âge avec un seul mot d’ordre : « je suis » plaçant ainsi le client en première place. Mais Nikon reste le second sur le marché, avec 20% de PDM, derrière Canon (21%).

De son côté, Leica, en revanche, a choisi le marché du luxe en travaillant sur les gammes. Pour la vente, la marque compte ouvrir entre 150 et 200 points de vente d’ici 2015, à l’image du nouveau Leica Store de Paris façon Nespresso. Enfin, pour rester dans cette optique du luxe, Leica compte également proposer à ses clients des formations.

Si les constructeurs d’appareils photographiques numériques utilisent des stratégies différentes, ils ont tous un point commun : innover sans cesse afin de rester sur le marché et devenir leader.
Parallèlement, d’autres objets viennent compléter ou modifier l’offre de la photographie, tel le cadre photo numérique.

Du choix du positionnement à la stratégie de communication en passant par la distribution, les fabricants d’appareils photographiques représentent d’excellents exemples en matière de marketing. Si le numérique se développe avec des produits et des gammes de prix différents, l’argentique revient sur le marché du luxe : Leica a sorti un nouveau modèle (M7) en édition limitée à 200 exemplaires gainé de veau Hermès.

Auteur : Christine Taupin, Présidente de Strabisme (29)

NDLR : lire aussi Le baromètre 2009 de la photo numérique, de Ipsos

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>