Quand l’hôtellerie exploite ses créneaux en journée…

L'hôtellerie de jour, nouvel Eldorado ? Interview de David Lebée, Directeur Général de Dayuse Hôtels

L’hôtellerie de jour, nouvel Eldorado ? DayUse Hôtels fut parmi les premiers à se lancer sur ce marché, en octobre 2010. Si la marque ne souhaite pas nous communiquer son chiffre d’affaires, nous l’avons malgré déniché dans son press book… Forcément surévalué car le CA est toujours un élément de communication et de dissuasion par rapport à la concurrence. Il se monterait à 200.000€, que nous rabattons à 170.000€ pour 5 salariés selon leurs informations. Avec une commission moyenne à 20€ selon nos estimations (il faut bien avancer !), cela équivaut à 8.500 commandes / an, pour éviter le terme de « nuitées »…

L'hôtellerie de jour, nouvel Eldorado ? Interview de David Lebée, Directeur Général de Dayuse Hôtels

L'hôtellerie de jour, nouvel Eldorado ? Interview de David Lebée, Directeur Général de Dayuse Hôtels

Quelle est donc la part du day use dans la fréquentation des hôtels ? Quel est leur impact sur le TO et le RevPar ? Tous les concurrents, même Dayuse-Hôtels, qui se targue d’être leader, reste muet… et se contente d’une jolie langue (de bois) dès qu’on s’intéresse à son business.

Illustration de notre pêche aux informations avec l’interview de David Lebée, Directeur Général de Dayuse Hôtels, dont la base line est « Les hôtels ne vivent pas que la nuit ».

Le marché du dayuse est-il en développement ? Quel est son degré d’activité concurrentielle ?

Très faible, fort d’une présence médiatique très forte, trois sites nous ont copié en ouvrant le même système de réservation que notre société, sans grand succès puisque nous avons plus de 300 hôtels et qu’eux en ont entre 5 et 30 suivant les sites.

A qui s’adresse-t-il ?

Nos clients sont principalement des CSP+, couples légitimes ou illégitimes ainsi que des voyageurs d’affaires en transit, des sociétés de mode pour des shooting, des attachés de presse pour des interviews, etc.

Parmi ces consommateurs, quelles sont les cibles que vous visez ?

Nous visons plusieurs centaines de milliers de couples susceptibles d’être clients de nos services.

Comment décririez-vous votre acheteur-type ?

David Lebée et Thibaud D'Agreves, Dayuse Hôtels

David Lebée et Thibaud D'Agreves, Dayuse Hôtels

Client urbain, souhaitant de la discrétion, CSP+.

Quels sont les bénéfices consommateurs que vous mettez en avant ?

Nous garantissons une grande discrétion à nos clients car nous ne demandons pas de garantie carte de crédit, nous garantissons nos chambres pour nos clients et donnons confirmation avec un numéro de téléphone portable.

Concernant vos hôtels partenaires, en quoi votre offre est-elle plus intéressante pour eux ?

Cela permet à l’hôtel de louer ces chambres sur des périodes d’activité très creuses mais aussi de doubler leur booking sur des périodes plus élevées.

Quels sont les moyens marketing que vous avez principalement utilisés ?

Nous avons une communication presse très forte et très percutante (15 ITW TV, 20 radios, plus de 100 parutions presse dans Le Point, Le Parisien, Grazia, Be, Elle etc.). Publicité bannière pub sur les nouveaux marchés UK, Italien et New Yorkais. Nous avons aussi un partenariat avec des sites de rencontres (Gleeden). Enfin, évoquons des moyens comme le street marketing, les boites d’allumettes et les préservatifs dans les boites de nuits les plus huppées de la capitale.

Quels sont les facteurs clé de succès sur le marché de l’hôtellerie de jour ?

J’en vois trois :

  • Un nombre d’hôtel important a proposer à nos clients, une localisation de nos hôtels intéressantes afin que nos clients ne traversent pas la ville pour se rendre à leur lieux de RDV.
  • Une réelle et importante réduction par rapport au prix de la nuit.
  • Une vrai discrétion, aucun appel à nos clients. Aucune offre envoyée par newsletter.

Quelles seront vos prochaines étapes de votre développement ?

Certain marchés sont déjà en cours de développement, UK, l’Italie et New York.

Nous avons entre 20 et 60 hôtels selon les destinations. Nous effectuons un gros travail sur la présence médiatique afin de créer le « buzz » comme en France ; nous envisageons aussi un développement de la marque sur d’autres pays (Brésil, Pays-Bas, Canada).

—————-

Lire notre dossier Marketing et hôtellerie

 

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>