Objets Connectés, redonnez-nous nos objets vintage !

Êtes-vous Polaroïd ou Instagram, machine à écrire ou SMS ? L’engouement pour le vintage est partout, même sur votre smartphone

Êtes-vous Polaroïd ou Instagram, machine à écrire ou SMS ? L’engouement pour le vintage est partout, même sur votre smartphone.

Internet a transformé nos modes de consommation. La réapparition du vintage souligne notre besoin de retrouver des valeurs refuges face à la rapide évolution du numérique. Les disques vinyles, Polaroïds, films d’époque tels Midnight in Paris ou de la série Mad Men, nous démontrent que les consommateurs vivent dans une nostalgie amusée d’une époque disparue. La mode du rétro a séduit de nombreux domaines et elle flirte aujourd’hui avec la technologie mobile.

Digital vs Vintage

Le but premier des objets connectés aux apparences vintage n’est pas de révolutionner le domaine technologique, mais de faire vivre une expérience unique à son utilisateur grâce au support digital. Le marché actuel du mobile tend à la consommation : on ne compte plus le nombre de modèles de portables, d’applications mobiles qui sortent par an. Dans un monde d’hyper-consommation, prendre son temps serait devenu un luxe ?

La start-up française Prynt va à l’encontre de l’éphémère en s’inscrivant dans le temps avec son slogan « More than an instant ». Avec son aspect rétro, Prynt est une coque qui se glisse sur un smartphone permettant en 30 secondes d’imprimer ses photos comme sur un Polaroïd. La tendance du rétro-digital est rendue encore plus accessible grâce au support mobile. Personnalisable et toujours à portée de main, le mobile est devenu une extension de soi. L’application 1HOURPHOTO, reprend les codes du développement photo en chambre noire. Ce n’est qu’après avoir patienté 60 minutes qu’on peut découvrir sur écran la photo en noir & blanc prise une heure auparavant avec son mobile. L’attente fait partie de l’expérience et du retour dans les codes d’époque.

Marketing émotionnel

L’application Hanx Writer créée par l’acteur Tom Hanks, permet de « retrouver la sensation d’une vieille machine à écrire manuelle, avoir le son des frappes ». Difficile de plonger le consommateur au cœur d’une expérience rétro si elle ne reprend pas les codes esthétiques de l’époque. Il y a donc de nombreux facteurs à prendre en compte pour que l’expérience utilisateur soit fluide et mémorable.

Les expériences rétro-digitales sur mobile sont une raison pour les utilisateurs de se déconnecter et rompre avec les habitudes journalières. Ce moment de détente «on the go», permet de vivre un moment unique et hors du temps.

De nouveaux comportements et besoins sont apparus avec l’évolution du numérique. Les applications rétro-digitales ont un aspect divertissant mais elles se veulent avant tout confortantes. En mélangeant les codes de différentes époques, le rétro casse les codes froids du mobile. Le philosophe Yves Michaud dans « Expériences, arrogance, authenticité » explique qu’on serait aujourd’hui plus attaché au plaisir de vivre une expérience que celui de la possession. Le sentiment du « c’était mieux avant » et de vivre « comme autrefois » réconforte le consommateur et lui donne la sensation d’être unique dans le flot de la mondialisation. Pour certains, le rétro serait devenu un témoin de qualité et de savoir-faire.

Quoi qu’il en soit, malgré l’engouement de la tendance rétro-digitale, certains consommateurs ne sont pas prêts à mettre de côté les avantages de la technologie. Plus il y a de choix, plus l’individu doit se positionner et définir s’il est technophile ou rétro-futuriste. Le vintage influencerait-il les objets connectés de demain ?

Auteure : Ines Phillips

***

Un article de notre dossier Marketing des objets connectés

Aller plus loin

  • Yves Michaud dans « Expériences, arrogance, authenticité » éditions Stock
  • Hors série Stratégies Mobile Marketing n°1790 20/11/2014
  • http://www.strategies.fr/etudes-tendances/tendances/249678W/0-couleur-marlasa.html
  • http://www.influencia.net/fr/actualites/in,edito,vers-futur-meme-au-dela,4819.html
  • Marketing Magazine, Dossier spécial Luxe, 171 Novembre 2013 p.10- Les valeurs du Luxe se déclinent sur le Digital
  • Le Figaro
  • Le Figaro
  • Lense
  • GQ Magazine

(c) ill. Shutterstock - Man with Long Beard in Sailor Attire

avatar
ISCPA Paris. Profil de l'ISCPA et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>