Opération Guérilla marketing

guerilla marketing

Le street marketing se développe

De plus en plus estimé et prisé, le street marketing est maintenant utilisé dans le cadre de nombreuses campagnes et ce, pour de multiples raisons. Que ce soit pour une campagne informationnelle ou promotionnelle, pour un lancement, ou simplement pour faire connaître votre produit ou service, le street a sa place dans tout bon plan marketing et il gagne à être connu. De par son utilisation encore récente dans les grandes campagnes publicitaires, le street est encore perçu, par certains, comme étant une technique de marketing «marginale». Aussi, son utilisation par les nombreux organismes à but non lucratif ou pour les entreprises de petites et moyennes tailles en fait «le rebelle» du mix communicationnel… et c’est tant mieux. L’exposition du consommateur à toutes sortes de formes de publicité est croissante et provoque donc l’impassibilité de celui-ci devant toutes ces diversions.

Que faire ? Pour réussir à capter l’attention votre entreprise doit absolument créer des campagnes novatrices et différentes. La guérilla marketing est vraiment toute indiquée pour attirer l’attention, provoquer, déranger, voire même choquer. Quand notre groupe cible est principalement composé de jeunes ados, qui cherchent justement à être différents, à se tailler une place dans la société et qui désirent par dessus tout échapper aux normes «dictées» par la société… une opération un peu plus décalée est l’outil parfait pour rejoindre ce groupe de consommateurs.

Une cible intéressante : les adolescents

Pourquoi vouloir rejoindre ce groupe cible d’adolescents à priori jeune, déloyal et sans pouvoir d’achat ? Erreur. Les ados forment un groupe cible très de choix et très intéressant pour toute entreprise qui a quelque chose à vendre ou à promouvoir. (Donc la totalité !) Pourquoi ?

Premièrement ils sont nombreux, intelligents, à la fine pointe de la technologie et des communications émergentes d’internet, ils téléchargent, chattent, buzz, écoutent de la musique, jouent à des jeux vidéos, magasinent simplement par plaisir et participent activement aux discussions sur internet tels que les blogues et les forums… Fidèle à une marque, ouvert d’esprit et prêt à dépenser sans le moindre soucis pour être remarqué, se démarquer, et ainsi être vu comme un «leader» au sein de son groupe d’amis ou auprès des autres jeunes. Une génération de véritable «buzzeurs» pour vos communications «WOM bouche à oreille» – le plus influent de tous les médias. Alors comment rejoindre ces jeunes ? Par des opérations qui sont à la limites du raisonnable ou qui se démarquent réellement des traditionnelles campagnes publicitaires. En voici quelques-unes…

Pour la chaîne Italienne de télévision «Pacha TV 1» – une escouade assez endiablée a eu le mandat d’animer le métro de la métropole. Habituellement très tranquille, les wagons se sont transformés en véritable boîte de nuit. Des épinglettes ont été distribuées et des autocollants ont été apposés au front des passagers. On peu dire que l’opération a fait jaser. Voir la vidéo :

Poursuivons sur le même thème avec cette opération pour la marque revendicatrice «Zoo York 2» – produits et vêtement de «skate», qui s’est servi de cafards (oui ! oui !) pour créer tout un buzz en les lançant tout simplement sur la «distinguée classe» de Wall Street (illustration ci-contre).

Détail important : tous les cafards affichaient le logo de la marque bien en vue sur leur dos ! L’opération a aussi été reprise autour du site internet «Zoo York Roach 3».

Qu’en pensez-vous ?

Un peu moins décadent maintenant mais tout de même une excellente opération qui a certainement le mérite d’attirer l’attention pour l’espace culturel dédié aux arts «104 La traversée 4» à Paris.

Pour promouvoir l’ouverture tous les outils communicationnels ont été mis en place (illustration ci-contre).

Des corps enfoncés dans le plafond des métros, utilisation des poteaux dans les rues de la ville, bannières, affichage et de la publicité dans les journaux…

Comment ne pas être un peu curieux ?

À noter : Pour s’assurer de rejoindre un maximum de consommateurs il est important de décliner votre campagne dans toute la gamme de média accessible. Un mix communicationnel bien fait est synonyme de réussite.

La preuve est maintenant faite, de par sa grande capacité à se démarquer, sa facilité à rejoindre les ados et pour des opérations qui ne manquent pas de mordant… La guérilla est certainement à ne pas négliger.

Important

Bien que nous ayons survolé des campagnes principalement destinées aux jeunes, ce serait une grande erreur d’associer simultanément le street et les ados. En effet plusieurs campagnes de grande envergure ont déjà prouvées l’efficacité de la guérilla et ce pour tous les groupes d’âges.

Vous avez mis en place une guérilla et voulez m’en faire part ? N’hésitez pas.
Bonne semaine et bonne pub.

Références
1 – http://www.pachatv.tv2
2 – http://www.zooyork.com
3 – http://roaches.zooyork.com/members
4 – http://www.104latraversee.com
Sources

http://www.bloguerrilla.it

http://www.actupub.com
http://pointcommun.wordpress.com



9 commentaires

  1. avatar

    morgan

    5 février 2009 at 13:37

    Le street-marketing se développe en effet et tant mieux pour les consommateurs !! nous ne sommes pas loin des campagnes de dégustation ou d’échantillonnage que devraient adopter bien plus d’annonceurs …
    Parmi les exemples de Guérilla, vous citez l’agence M-Communication (ou MCOM) en effet très avant-gardiste dans le secteur et d’ailleurs propriétaire de la marque Street-marketing déposée en France il y a plus de 10 ans de cela … a suivre

  2. avatar

    Geneviève

    5 février 2009 at 21:55

    En effet lentement mais sûrement – entouka au Québec le processus est long! Il faut voir les campagnes au Japon pour être vraiment impressionné. Merci de ton commentaire.

  3. avatar

    Jérome

    17 mars 2012 at 15:11

    Bonjour,

    Pourriez-vous me conseiller un ou plusieurs livres (en français) sur le Guérilla Marketing?

    Merci d’avance

  4. avatar

    Serge-Henri Saint-Michel

    17 mars 2012 at 15:52

    Je vous conseille « Le marketing de combat » et « Guérilla marketing« , deux ouvrages récents.

  5. avatar

    Genevieve Piquette

    18 mars 2012 at 3:55

  6. avatar

    Jérome

    18 mars 2012 at 12:37

    Merci à vous.

  7. avatar

    Serge-Henri Saint-Michel

    18 mars 2012 at 12:53

    Avec plaisir :)
    Comme quoi, l’amitié franco-canadienne, cela a du bon !

  8. avatar

    Genevieve Piquette

    18 mars 2012 at 17:07

    :-)

  9. avatar

    Jérome

    10 avril 2012 at 16:18

    Bonjour,

    Après de multiples recherches, j’ai des difficultés à séparer les termes de Marketing alternatif, de guérilla Marketing et de Street Marketing. Y a-t-il des liens entre eux? Quels sont les différences? Quels peuvent être alors les avantages et les inconvénients des un et des autres.

    Merci d’avance,

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>